Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Certaines personnes perçoivent cet instrument comme une prison pour chien. D’autres l’envisagent comme étant un abri qui les protège au mieux, en l’absence de leur maître. Les avis sur le sujet diffèrent et sont tout aussi partagés. Pour vous éclairer là-dessus, nous allons vous expliquer dans quelle mesure il s’avère réfléchi de recourir à cet équipement sans pour autant risquer de maltraiter son compagnon.

 

Un outil d’éducation pour l’animal

On a tendance à penser que le recours à ce type de niche se traduit comme une maltraitance des animaux. Une réelle controverse baigne là-dessus. Toutefois, il faut souligner qu’à bon escient, cette cage se transforme en un instrument qui sert à éduquer le toutou. Il contribue à parfaire le bien-être du compagnon dans les conditions où celui-ci s’avère être un abri sécurisant pour lui. Seulement, pour bien faire les choses, il importe de respecter scrupuleusement ces règles de base. Le maître doit alors savoir que :

–         Cet équipement n’est pas fait pour punir les chiens,

–         Ne pas oublier de toujours récompenser son clabot dès qu’il entre de pleins grés dans le box pour lui faire sentir que ce n’est pas une contrainte ni une obligation.

–          Lui éviter le stress avec des gestes de douceur,

–          Ne pas le fermer pendant plusieurs heures à l’intérieur de cet enclos,

–          Ce n’est pas une solution pour s’abstenir de s’occuper de l’animal.

L’essentiel dans cette action repose sur le conditionnement de votre cador. Si l’équipement est appréhendé d’une manière positive par le pitou, l’endroit deviendra vite son refuge en cas d’insécurité ou de besoin de s’isoler.

 

 

Une option pour traiter l’anxiété du chien

En effet, certains de nos compagnons éprouvent quelques problèmes de comportements. Beaucoup souffrent d’une anxiété de la séparation. Ce trouble semble fréquent chez les races de chiens qui ont des caractères plutôt dynamiques. Elle se manifeste avec des pertes de contrôle qui se traduisent avec des courses dans toutes les pièces de la maison pour essayer de chercher son maître. Il détruit des choses en passant et risque de se blesser dans sa fulgurante allure.

La solution pour mieux le gérer s’avère de l’habituer à la cage. Cet outil ne se transpose pas en tant que châtiment. Au contraire, il constitue une aide pour parfaire son éducation. Réduire son espace de vie permet de limiter ses gestes et de le faire reprendre petit à petit son souffle. En même temps, on veille à la sécurité de son clabot.

 

Idéal pour certains et non pour d’autres

Chaque animal éprouve le besoin de se sentir en sécurité. Mais comme les chiens se distinguent de par leur caractère, il existe des races qui trouvent mieux leurs aises dans un panier. Il y a ceux qui se tournent plus vers la niche. Comme les hommes, ces bêtes recherchent aussi l’isolation. 

Ainsi, les observations des vétérinaires et des maîtres ont conduit à la conclusion qu’une catégorie de race est séduite par les cages d’intérieur. À l’exemple de ces dires, les chiens-loups tchèques se plaisent plus dans ces structures parce qu’ils aiment s’abriter dans des endroits reclus loin des regards des gens. Seulement, il ne faut pas oublier d’ouvrir la porte de ce mini-dortoir pour que le toutou puisse circuler à sa guise et qu’il n’ait pas l’impression d’être enfermé.

En outre, les maîtres qui ont des clébards hyperactifs choisissent cette option pour aider leurs animaux à se recentrer. Dans ce sens, la cage est là pour les apprendre à ne pas se laisser emporter par leurs émotions. Pour cela, on doit parvenir à les faire entrer dans leur niche d’intérieur sur un ordre ou un seul geste.

 

Pour devenir plus propre

Lorsque l’on possède un chiot, il ne semble pas facile de lui instruire les règles de vie commune et surtout l’hygiène. Il faut lui accorder du temps pour qu’il puisse comprendre ce qu’il a fait de mal pour ne plus le recommencer. Pour l’aider dans cette étape, n’hésitez pas à laisser votre clabot dans sa cage durant vos sorties. N’oubliez tout de même pas de respecter votre heure de retour parce qu’il s’avère inadéquat d’enfermer le toutou pendant plus de deux heures.

En effet, ces types d’animaux de compagnie ne font jamais leur besoin à l’intérieur de leur couchage. Aussi, en restant dans sa niche, il va apprendre à se retenir et à déféquer dans le lieu approprié à cet effet. Souvenez-vous que les tout petits chiens ne disposent pas encore de vessie assez mature pour pouvoir retenir leurs pipis et cacas. S’il a 8 semaines, il peut tenir pendant deux heures, et pour les trois mois trois heures. Il y a les cadors qui ne parviennent pas à contenir leur urine pendant la nuit. Et la cage d’intérieur est là pour les accompagner et les habituer à plus de propreté.

 

 

Les petites choses pour sa niche

Une cage d’intérieur vide reste désagréable et peu accueillante. Même les chiens ont besoin d’un lieu de vie personnalisé. Pour cela, n’hésitez pas à aménager l’endroit avec des coussins et des couettes douillets. Ainsi, votre toutou aura plus de confort et y trouvera facilement son aise. Ajoutez des doudous ainsi que ses jouets préférés.

Par ailleurs, il va falloir bien déterminer l’emplacement de l’équipement. Mettez-le à l’abri des courants d’air et des rayons de soleil. À cet effet, évitez les fenêtres en approximative. Il vaut mieux prioriser les coins calmes. Les bruits peuvent causer plus d’anxiété à nos animaux de compagnie et les inciter à davantage bouger. Aussi, essayez de trouver un endroit calme, où peu de gens passent. L’idéal s’avère un coin discret dans le lieu de vie de la maison. Ainsi, il se sent accepter au milieu de la famille, et dispose en même temps d’un espace personnalisé.

Bien de modèles de cages d’intérieur pour clébard se déclinent sur le marché. Il existe des prototypes au design moderne et tendance. Le plus fou reste l’abri insonorisé conçu par la marque Ford. Pour ceux qui sont en quête d’un article de choix, trouvez ici une sélection des meilleurs produits.