Dernière mise à jour: 20.10.20

 

En général, la majorité des propriétaires d’animaux préfèrent les mammifères comme le chien ou le chat. Cependant, puisque tous les goûts sont dans la nature, il se peut bien que vous soyez herpétophile. Afin de vous aider à accueillir votre compagnon à écailles dans les meilleures conditions possible, voici comment fabriquer un vivarium.

 

Connaître votre animal

Dans le but de mieux adapter son futur terrarium, il vous faut au préalable connaître certaines caractéristiques de votre reptile. En effet, il s’agit non seulement d’identifier des informations générales comme l’espèce ou l’environnement de vie, mais aussi des paramètres propres à chacun tels que la personnalité et les habitudes de votre animal.

Les différences entre les familles de rampants ne sautent pas aux yeux. C’est en l’occurrence le cas pour des néophytes dans ce domaine. Plusieurs variétés s’offrent à vous selon vos besoins et vos goûts, il s’avère ainsi nécessaire de bien examiner laquelle vous conviendra le mieux.

Le serpent des blés issu de la branche des couleuvres provient d’Amérique du Nord. Animal diurne, il peut atteindre une taille de 1m83 pour les femelles, quant aux mâles, ils mesurent au moins 1m22. Les herpétophiles plus expérimentés conseillent cet animal pour les débutants. En effet, il peut vivre jusqu’à 15 ans sans que vous ayez à faire des pieds et des mains tous les jours pour le garder en forme.

Le python royal quant à lui s’active plutôt dans l’obscurité de la nuit. Ces serpents mesurent approximativement 1m30 et peuvent bénéficier d’une espérance de vie s’étalant sur 30 ans. Ce type de reptile ne bouge pas beaucoup, il ne nécessite donc que très peu d’entretien. De tempérament habituellement calme, il aura tendance à se rouler en boule lors des journées.

Le serpent roi de Californie présente un attrait particulier : les motifs de couleurs qu’il arbore fascinent les collectionneurs. Membre de la famille des couleuvres, ce reptile possède un caractère plus actif, mais tout de même craintif. D’autant plus que l’installation de branchages s’avère nécessaire pour cette espèce semi-arboricole. 

Les catégories de vivarium et leurs caractéristiques

Puisque chaque variété présente ses spécificités, le vivarium pour serpent devra se montrer bien adapté au mode de vie de celui-ci. L’agencement de son futur lieu de vie repose sur la région du globe d’où provient l’animal. Effectivement, ces fascinants reptiles possèdent la capacité de survivre dans diverses conditions climatiques.

Ainsi, pour ceux dont l’habitat se trouve dans les zones désertiques, un terrarium sablonneux conviendra le mieux. En ce qui concerne les espèces ayant développé une préférence pour un style de vie plus forestier, leurs terrariums devront contenir des branches sur lesquelles elles pourront grimper. Ensuite, s’il s’agit de reptiles originaires de pays tropicaux, un vivarium humide comblera leurs besoins.

 

Se préparer pour confectionner soi-même son vivarium

Comme les modèles commercialisés sur le marché ne répondent pas toujours à vos exigences, vous aurez toujours une solution de rechange. Cela concerne en l’occurrence la confection artisanale de votre propre vivarium. Dans l’objectif de fabriquer le terrarium idéal pour votre serpent, certaines conditions doivent être remplies.

Le matériel requis comporte notamment un panneau en bois, celui-ci servira de structure installée derrière. Un coffre peut également se montrer utile afin d’assurer la stabilité de votre construction.

Ensuite, avec un panneau, vous pourrez y fixer des tasseaux en bois pour faire office de fondation à la structure. Spécialistes et propriétaires sont tous d’accord concernant la durabilité de ce matériau résistant qu’est le bois. D’autant plus qu’avec le revêtement adéquat, cela facilitera grandement son entretien.

Ajoutez à cela la vitre transparente qui se placera en devanture afin de vous permettre d’admirer votre serpent. On peut également monter sur le dessus une plaque de plexiglas comme couvercle. En ce qui concerne les parois latérales, des plaques de polystyrène viennent généralement s’y coller.

 

Comment fabriquer un vivarium ?

Après avoir réuni tout ce matériel, entrons maintenant dans la phase de construction elle-même. Dans un premier temps, débitez les tasseaux selon les mesures souhaitées. À l’aide des vis et de la colle, disposez-les sur le panneau de bois qui sert de base et de fondation. Dans le but de renforcer les joints, appliquez le mastic sur les points de contact.

Afin de mieux organiser l’intérieur de votre terrarium, choisissez bien les accessoires que vous allez y installer. En l’occurrence, n’oubliez pas de mettre une bâche au fond de votre boite afin d’en assurer l’étanchéité. Disposez du sable, du gazon ou d’autres éléments de décoration. Enfin, un vaporisateur garantit le maintien d’un niveau d’hygrométrie optimal.

Quels accessoires installer dans votre vivarium ?

Afin de fixer toutes ces pièces entre elles, préférez l’utilisation du mastic, de la colle chaude ainsi que de la résine époxy. Ces éléments permettent de solidifier la structure en la maintenant en place. Une fois ces éléments de base réunis entre eux, vous pourrez installer des accessoires pour ajouter une touche plus personnelle à votre compartiment à reptile.

En premier lieu, les animaux à sang froid possèdent une très grande sensibilité au moindre changement du niveau de la température. Dans cet ordre d’idée, vous penserez à intégrer des dispositifs réchauffant votre animal. Il existe notamment des coussins, des lampes ou encore des tapis calorifères.

En fonction des heures d’activité de votre serpent, pensez également à installer un éclairage convenable. Comme certains reptiles sont diurnes et d’autres nocturnes, le type de lumière adapté varie selon l’espèce. Des instruments comme les tubes fluorescents, les réflecteurs ou différentes lampes tiennent ce rôle à merveille.

Puis concernant la décoration proprement dite, vous pourrez agencer l’intérieur du vivarium selon vos envies : mettre une petite source d’eau dans un coin, ou installer des branchages dans un autre. D’autant plus que certains serpents adorent se reposer à l’ombre des plantes.

Enfin, pour ce qui est de la sécurité, en fonction de la taille de votre édifice à reptile, prévoyez une serrure adaptée. Surtout, vérifiez toujours que celle-ci reste verrouillée afin d’éviter que votre animal se faufile hors de son espace.

 

 

Dernière mise à jour: 20.10.20

 

Si vous envisagez d’adopter un animal de compagnie, vous devrez vous donner les moyens de bien l’entretenir pour qu’il s’épanouisse de manière optimale. L’accueil d’une tortue de terre n’échappe pas à cette règle. Comment prendre soin alors de ce reptile à la longévité légendaire ? Voici quelques conseils.

 

L’espace de vie d’une tortue juvénile 

La première condition pour que votre tortue se sente entièrement à l’aise à vos côtés c’est d’abord de lui fournir un espace de vie recréant son environnement naturel. Comme tout être vivant qui se respecte, elle a besoin de vivre dans un écosystème favorable à son épanouissement. Il s’avère donc important de lui concevoir un habitat. Cependant, elle ne restera pas dans son milieu de vie de naissance pour toujours. Il faudra l’aménager au fur et à mesure qu’elle vieillit.

De ce fait, après l’adoption de votre reptile, on vous recommande de vous procurer un terrarium ou en fabriquer si vous aimez le bricolage. Cet accessoire fera l’affaire pour votre tortue durant ses premières années de vie. Assurez-vous de lui trouver un équipement relativement spacieux, car votre animal sera amené à grandir assez rapidement même s’il n’atteindra sa taille adulte qu’après une dizaine d’années. 

Son environnement doit faire au moins 1 m de long pour que votre compagnon ne s’y sente pas à l’étroit. Pour le matériau, on vous conseille le verre au profit du bois, vu que ce dernier a tendance à devenir toxique au fil du temps. De plus, le verre ne demande pas d’entretien particulier tout en demeurant robuste. Hygiénique et sanitaire, il se nettoie facilement. Pour le substrat, la terre serait une bonne alternative face aux copeaux de bois. Lorsque votre reptile a besoin de retrouver un peu d’humidité ou de se procurer de l’obscurité, il pourra s’enfouir dedans. N’oubliez pas de mettre quelques pierres ici et là pour s’assurer de l’hygrométrie de l’environnement.

Il existe quelques accessoires à installer dans le vivarium pour tortue afin de reconstituer les meilleures conditions de vie de l’animal. Ce dernier a d’ailleurs besoin de s’exposer aux rayons UV pour maintenir sa carapace en bonne santé. Il est donc judicieux d’installer des tubes UV pour pallier le manque de luminosité du soleil dû à la configuration des parois de l’équipement. 

Toutefois, assurez-vous que le vivarium bénéficie des rayons solaires au moins 6 h/jour. Des lampes chauffantes dotées d’un thermostat sont également nécessaires pour la régulation de la température devant se situer aux alentours de 30 °C le jour et de 22 °C la nuit. Créez un point d’eau pour aider votre compagnon à se rafraîchir et placez ce dispositif à l’intersection du coin chaud et du coin froid.

 

L’enclos pour la tortue adulte 

Pour une tortue adulte, le vivarium sera insuffisant comme espace de vie. Il vous faudra donc lui aménager un enclos extérieur. Celui-ci doit lui fournir une surface de développement convenable, soit d’au moins 3 m², mais notez que plus c’est grand, mieux c’est. Certaines personnes proposent même à leur animal des enclos de plus de 10 m². 

Privilégiez une architecture grillagée pour assurer sa protection contre les prédateurs comme les oiseaux ou les rongeurs, mais aussi pour éviter qu’il se blesse sur la structure. L’enclos doit également bénéficier des rayons du soleil afin de maintenir en bonne santé la carapace de votre tortue.

Pour ce qui est du substrat, de la terre sombre comme du compost végétal sera un atout pour la conservation de la chaleur dans son environnement. Vous pouvez lui laisser une partie en herbe pour qu’il puisse brouter à son aise. Un point d’eau est aussi nécessaire pour ses séances de baignade et de nettoyage. Faites toutefois en sorte de changer régulièrement le liquide. Votre animal de compagnie aura besoin d’un abri pour se cacher comme des petits rochers ou encore des buissons.

 

Lui fournir une bonne alimentation 

Afin que votre animal de compagnie soit toujours en pleine forme, il ne faudra pas oublier de lui procurer une alimentation bien équilibrée. Se classant dans la catégorie des reptiles herbivores, la tortue se nourrit essentiellement de végétaux. Ces denrées constitueront plus de 90 % de son régime alimentaire. On cite notamment les courgettes, les betteraves, les cressons, les endives, ou encore les feuilles d’ortie, de mûrier, ainsi que les fleurs comme les pissenlits ou encore les coquelicots. 

Préférez un menu riche en fibres pour votre tortue. Comme vous mettrez de côté les protéines animales et les lipides, privilégiez la nourriture à forte teneur en vitamine et en minéraux à l’exemple du calcium pour assurer la bonne tenue de sa carapace. Ces reptiles possèdent aussi un penchant pour les fruits comme les oranges, les pommes, les kiwis, les pêches et les abricots.

Pour les carnivores, il est facile de leur dénicher une alimentation spécifique dans un magasin spécialisé. On a dans ce cas les vers de farine ou encore des grillons, grosso modo, des insectes comestibles. Les espèces omnivores se contenteront d’un mélange entre les deux modes de nutrition. Il existe des compléments alimentaires dans le commerce afin de pallier les carences en vitamines ou en minéraux.

En ce qui concerne la liste des denrées à proscrire à votre compagnon, elle reste relativement longue. Les épluchures comme certains fruits acides, mais également les substances farineuses comme le pain, le lait, les viandes, les poissons et autres fruits de mer, les maïs, l’ail ne conviennent pas.

En hiver, laissez-la hiberner

En fonction de l’espèce que vous avez en possession, il se pourrait que votre tortue se mette à hiberner pendant la période hivernale. Selon les spécialistes, le phénomène se produit entre le mois d’octobre et le mois de mars. Pour ce qui est de la durée, l’adulte ne doit pas dépasser les 20 semaines tandis que le reptile juvénile n’en a besoin que de 4. Cependant, il est nécessaire de vérifier certains points avant de laisser votre animal entrer dans cette phase.

Tout d’abord, il faudra vous assurer de sa bonne santé. Afin d’éviter les carences nutritionnelles, faites en sorte de lui fournir des réserves graisseuses suffisantes. Procédez également à une diminution de sa ration alimentaire pendant les deux mois précédant la période d’hibernation. 

Cela se suivra d’une diète de trois semaines ainsi que des bains d’eau tiède de 25 °C à 30 °C pendant une quinzaine de minutes. Pour ce qui est de son abri, préférez une caisse avec du substrat composé de terre meuble et de feuilles dans lequel, votre reptile pourra s’enfouir. La température ambiante doit se trouver entre 5 °C et 10 °C. Vérifiez régulièrement son poids. 

 

 

Dernière mise à jour: 20.10.20

 

Les tortues, les reptiles, les souris, les insectes et les petites bêtes en tout genre requièrent des soins spécifiques par rapport aux chiens et aux chats. Ils ne peuvent en effet pas dormir dans un lit, ou aller et venir dans la maison comme bon leur semble. Voici donc quelques recommandations pour leur installer le meilleur endroit pour vivre chez vous.

 

1. Sélectionner rigoureusement les composants

On ne met pas ce qu’on veut dans un vivarium. Il existe deux types de climats, sec et humide, et il faut en tenir compte. Dans le premier évoluent les lézards, les serpents, les tortues, les reptiles en général et les cactus. Dans le second vivent surtout les souris, les hamsters, et autres bestioles du genre.

Plusieurs paramètres entrent en jeu dans la sélection d’un vivarium confortable pour vos animaux, dont la taille de celui-ci. Regardez à long terme et visualisez la situation une fois que vos plantes et vos bébêtes auront bien grandi. Le vivarium doit leur offrir de l’espace pour se mouvoir, grimper, dormir, jouer, ou encore se dorer la pilule. Trop d’espace vide requiert également plus d’énergie pour le chauffer, et donc vous aurez à investir dans un éclairage performant et pas toujours donné. Par conséquent, intégrez toutes ces données dans vos calculs avant de foncer tête baissée dans un produit quelconque.

Il est important d’instaurer des climats différents dans le vivarium, surtout si vous élevez des reptiles afin de reproduire leur environnement naturel. En effet, il faut bien qu’ils aient un coin où se rafraichir et un autre où se réchauffer. L’un ou l’autre seul ne suffit pas. Les alligators se prélassent sur la plage pour se réchauffer par exemple et passent le reste de leur temps dans l’eau. Un thermostat vous serait bien utile pour ça.

La position de la porte compte tout autant pour votre confort. La plupart préfèrent les modèles qui s’ouvrent par devant ou le côté. Cela rend la bête moins craintive. Mais il en existe aussi avec ouverture par le toit.

Pour des raisons financières ou parce qu’ils ne trouvent pas la taille adaptée, certains propriétaires construisent eux-mêmes leurs récipients. Si vous en faites partie, optez pour du verre, facile à entretenir et sain. Si vous avez du mal à en trouver, prenez des planches en bois que vous envelopperez de polyuréthane qui simplifie également le nettoyage.

2. Procéder par étape sans se presser

Une fois que vous aurez mis sur pied votre cage en verre ou en bois, commencez par disposer ce qui servira de sol ou plancher à vos espèces. Si vous insérez des plantes vertes qui nécessitent d’être arrosées régulièrement dans votre vivarium, et que vous ne voulez pas que l’eau s’agglutine au fond, multipliez et variez les couches. Dans ce cas, vous courez moins de risque que les racines pourrissent. 

Mettez donc une première couche épaisse de 2.5 cm composée de gravier ou d’argile compacte. Installez ensuite par-dessus une barrière ayant pour rôle de protéger les habitants d’en haut de celle-ci. Pour ceux qui ont peu de moyens, des restes de votre boite d’œufs et un bout de film plastique font l’affaire. N’oubliez cependant pas de le recouvrir d’une protection toujours.

Ensuite, versez par-dessus de la tourbe, des écorces, de la mousse, et finissez en répartissant des feuilles à la surface. Cela constituera la litière et le sol à proprement parler. Votre lézard, serpent, souris, ou hamster pourra y plonger, jouer, ou même y rester terré. Veillez donc à ce que cette partie de la cage puisse le tenir au chaud. Dans cette optique, on dispose souvent un tapis chauffant en dessous. 

Mettez alors du substrat en abondance afin d’éviter les brûlures à votre bestiole. Maintenant, de quel matériau ou essence de bois on parle ? Beaucoup choisissent le sable, car il maintient bien la chaleur, les gros grains permettent de s’enterrer facilement. Le hic se situe du côté du propriétaire qui rencontre des difficultés à le nettoyer. Ce n’est pas non plus le moins cher et si votre animal en avale au fur et à mesure, surtout pour une tortue, cela peut finir par nuire à sa santé.

Si vous craignez les bactéries, optez pour des copeaux de bois, et de pin notamment. Cela représente une solution économique surtout si vous changez de substrat régulièrement. Si vous élevez des iguanes, de gros lézards, il leur conviendra très bien. Le hêtre semble une bonne alternative, mais rien ne vaut le tremble déchiqueté. 

Celui-ci coûte largement plus cher que les autres, certes, mais si vous voulez le meilleur pour vos animaux, il faudra en payer le prix. Il simplifie également les nettoyages hebdomadaires. Dommage qu’il ne fasse pas un bon isolant et transmetteur thermique. 

Vous pouvez faire pousser une pelouse naturelle dans votre vivarium, seulement attendez-vous à plus de travail d’entretien. Arrosez le tout en pluie d’eau déchlorée pour les modèles tropicaux et tempérés uniquement. En laissant l’eau du robinet reposer quelques heures, vous vous débarrassez du chlore à l’intérieur. Si vous n’avez pas de temps à perdre, versez-y une petite quantité de conditionneur d’eau pour aquarium, cela marche aussi.

3. Faire doublement attention

Au moment de remplir votre vivarium, faites bien attention de ne pas y glisser de produits toxiques, même sans le savoir. Bannissez ainsi les plantes cultivées en pot, ou encore les colles toxiques avec lesquelles vous fixez par exemple l’éclairage ou les éléments du décor comme des plantes ou une mousse artificielle. Cela vaut aussi pour le substrat. Si vous posez la nourriture de votre animal à même le sol, il pourrait en avaler par mégarde et s’intoxiquer.

Les vivariums vendus dans les animaleries sont toujours pourvus de couvercle. Par contre, si vous concevez vous-même le vôtre, ne vous contentez pas d’un simple grillage comme toit. Celui-ci engendrerait une perte de chaleur conséquente dans la cage, vos espèces pourraient en souffrir. Cette partie maintient également le taux d’humidité à l’intérieur constant, même si à l’extérieur celle-ci règne en maître parce que la pièce manque par exemple d’ouverture.

Certains se questionnent peut-être concernant la nature de la lampe à insérer dans le vivarium. En effet, il ne s’agit aucunement des ampoules que vous trouvez sur le marché de l’habitat et de la maison. Elles ne sont pas assez puissantes pour faire pousser des plantes ou assurer le bien-être des reptiles. Il vous faut un modèle capable de produire 6000 K environ. N’oubliez pas les instruments de mesure de la température, de l’humidité, et les outils de renouvellement de l’air ou de l’eau comme la pompe.

Si vous rapportez de nouveaux amis à votre reptile ou votre rongeur de l’animalerie ou du refuge afin qu’il ne se sente pas seul, ne jetez pas directement ce dernier à l’intérieur. Isolez-le d’abord et faites-lui passer des examens pour voir s’il est en bonne santé. Après 30 jours d’observation, vous pourrez les faire rencontrer. Là encore, faites attention, car ils pourraient s’attaquer. Prenez donc des espèces qui savent cohabiter.

Si vous estimez plus intéressant d’acheter votre vivarium prêt à l’emploi au lieu d’en faire chez vous, nous avons cherché pour vous les meilleures offres.

 

 

Dernière mise à jour: 20.10.20

 

Si vous n’avez pas la main verte, mais que vous appréciez prendre soin des plantes, vous pouvez vous tourner vers les terrariums. On a souvent tendance à penser que l’entretien de cet écosystème relève d’un gros défi. Ce n’est pourtant pas le cas, car des procédés simples à réaliser aident à le maintenir en état. Voici nos conseils.

 

Quel contenant pour cet abri ? 

Contrairement aux idées reçues, la mise en place d’un terrarium ne demande pas de compétences particulières en jardinage. Il suffit que vous vous procuriez les outils adéquats ainsi que le type de milieu que vous souhaitez faire évoluer. Ensuite, les étapes d’entretien demeurent assez simples.

Sélectionnez avant tout le récipient destiné à abriter vos petits protégés. Privilégiez les équipements transparents. Le matériau importe peu du moment qu’il embarque une structure rigide, imperméable et qui optimise l’infiltration de la lumière. Dans ce cas, rien ne vous empêche d’opter pour du verre, du polystyrène extrudé ou encore du plexiglas.

La sélection de la forme se basera essentiellement sur l’identification des plantes qui y résideront. Assurez-vous que les mensurations de l’ouverture permettent de remplir aisément la référence, au contraire de la vider ou de changer la déco de l’intérieur. Cela marche aussi pour le nettoyage. 

Toutefois, il vous faudra garder en tête que si vous prévoyez de créer un écosystème désertique, il est préférable de vous tourner vers un bocal muni d’une large ouverture qui favorisera l’assèchement de l’atmosphère. Un milieu tropical, de son côté, nécessite un taux d’humidité assez élevé, donc un contenant pourvu d’une bouche assez étroite.

Qu’en est-il des plantes ?

Avant toute chose, il est nécessaire comprendre que la création de cet écosystème assez réduit ne convient pas à tous les types de plantes. Il existe des espèces végétales qui s’épanouiront assez vite dans cet environnement et d’autres non. Certains réservoirs ne remplissent pas non plus ces différentes conditions ci-dessous :

  • Ecartez les fleurs aux racines imposantes. Si vous ne pouvez vraiment pas faire autrement, procurez-vous une grande quantité de substrat. Ces plantes ont également besoin d’espace pour prospérer, et se sentiront étouffées dans un milieu à moitié confiné.
  • Priorisez des espèces naines ou de petite taille, même à l’âge adulte. Cela vous évitera de changer de contenant après un certain moment. Préférez tout de même les plantes à une croissance lente.
  • La formation végétale doit s’accommoder avec le biotope mis en place. Par exemple, pour un environnement désertique, tournez-vous vers les plantes grasses dépourvues d’épines. Dans un milieu où l’hygrométrie est nettement plus élevée, les connaisseurs recommandent les mousses comme les fougères ou encore les espèces carnivores. Si vous choisissez plusieurs variétés de plantes, assurez-vous que ces dernières s’épanouissent dans des conditions climatiques et écologiques similaires.

Le sol sera constitué de terreau conforme à la végétation. Superposez plusieurs couches, car chaque texture jouera un rôle bien précis. Le sable draine tandis que la silice au contraire emprisonne l’eau. Le charbon a pour mission d’épurer son environnement et les roches volcaniques, elles, sont en mesure de développer une réserve. Les micro-organismes participent également dans cet écosystème en favorisant l’élimination du gaz carbonique et des éléments tels que les champignons et les bactéries.

 

Bien choisir son emplacement

Le bon entretien de l’abri passe avant tout par une sélection judicieuse de son endroit d’installation. Son emplacement doit être choisi avec minutie. Comme les plantes ont besoin de lumière pour réaliser leur photosynthèse, évitez donc les lieux sombres. Une exposition prolongée et directe sous les rayons du soleil est à prescrire. 

Pour que vos plantes bénéficient de la lumière du jour avec homogénéité, vous pouvez tourner le bocal régulièrement, une fois toutes les deux semaines par exemple. Les parois exécuteront un effet loupe qui fera augmenter la température à l’intérieur de manière exponentielle. Cela ne fera que nuire à l’écosystème. 

Positionnez votre abri à proximité d’une fenêtre. Sachez toutefois qu’à un mètre de celle-ci, votre composition végétale ne recevra que 10 % de ses apports nécessaires en lumière. Notez que l’installation d’un dispositif lumineux près du récipient peut compenser ce manque.

Faire le point sur la température et la condensation

La température joue également un rôle clé dans l’épanouissement de vos plantes. Pour cela, il est important de placer l’abri dans un endroit où le niveau de chaleur n’influencera pas le développement de la flore. Vous avez donc à éviter les lieux et les emplacements à proximité de sources de chaleur.

Choisissez une pièce où votre verdure pourra profiter d’une température ambiante, une zone fraiche, généralement comprise entre 18 °C et 22 °C. Quand vous voyez des gouttelettes se former sur les feuilles ou la paroi du réservoir en verre, vous vous trouvez en présence du phénomène de condensation. C’est un peu comme la rosée du matin sur l’herbe et les fleurs du jardin. La buée sur l’intérieur signifie aussi que la photosynthèse se déroule bien. Un excès de condensation reste toutefois propice à la prolifération de moisissures.  

 

À quelle fréquence arroser l’abri ?

La fréquence d’arrosage dépend essentiellement de l’espèce végétale que vous avez à entretenir. En effet, les plantes grasses qui ont besoin de milieu aride pour s’épanouir peuvent tenir jusqu’à plusieurs semaines sans eau. D’un autre côté, les végétations tropicales ont besoin d’un environnement humide pour prospérer. L’arrosage s’effectue tout d’abord au niveau des racines. Si vous le faites sur les parties aériennes, des pourritures peuvent apparaitre sur les tiges ou les feuilles.

Dans tous les cas, assurez-vous d’arroser régulièrement vos plantes. La mousse et le substrat seront vos indicateurs. Si la mousse présente une couleur verte foncée, c’est qu’il n’y a pas besoin d’ajouter de l’eau dans le bocal. Par contre, quand elle vire au blanchâtre, cela veut dire qu’il est temps d’hydrater la formation végétale.

Il en est de même pour le substrat. Si vous remarquez qu’il est sec, c’est que vous avez à ajouter de l’eau dans le milieu. Faites attention à la quantité, car la stagnation de l’eau au fond du bocal risque fort de causer des effets dangereux à l’abri. Pensez également à élaguer périodiquement les feuilles des plantes. Cela vous aidera à contrôler leur taille et pour que votre composition végétale présente une esthétique des plus agréables à regarder.

 

 

Dernière mise à jour: 20.10.20

 

La culture d’insectes nécessite la création d’un milieu favorable à leur développement. Si vous vous êtes lancé dans ce genre d’aventure, sachez que l’une des conditions les plus importantes à leur survie reste le niveau de chaleur. Dans cette optique, beaucoup se demandent s’il faut choisir entre un câble chauffant ou un tapis.

 

Créer un milieu favorable à votre culture

Pour réussir votre élevage de bestioles dans un terrarium, il faut que ce dernier soit à une température idéale. Quel que soit l’animal que vous souhaitez nourrir, celui-ci aura besoin d’un environnement favorable pour son développement. Ainsi, vous devriez disposer d’un milieu lui offrant une atmosphère ambiante. 

À part l’alimentation, c’est l’un des facteurs de survie pour pérenniser vos insectes ou spécimens divers. Si pendant la journée, la lumière du soleil procure une chaleur adaptée, vous faites généralement appel à des éléments chauffants la nuit. Le but reste de copier les conditions de l’environnement naturel de vos animaux. Par conséquent, vos bébêtes s’y développent de manière optimale sans que vous ayez à dépenser beaucoup comme chez les autres cas.

 

Le tapis chauffant et ses principales caractéristiques

Il est fréquemment utilisé dans la réalisation de terrarium. Selon le modèle, vous aurez la possibilité de le mettre soit à l’intérieur, soit à l’extérieur. Néanmoins, pour des raisons techniques et esthétiques, la plupart des éleveurs le disposent enfoui dans le sol. Dans certains cas, il peut se fixer sur un côté latéral ou une paroi de l’environnement en question (pour les reptiles). 

Afin de créer une zone idéale, vous pouvez placer le tapis chauffant sous le substrat pour éviter les contacts directs. Cela permettra également à vos spécimens de régler automatiquement leur température corporelle. N’oubliez pas que les animaux dans un tel milieu sont pour la plupart « ectothermes ». En d’autres termes, ils ont la capacité de s’adapter au niveau de chaleur présent pour survivre.   

Les avantages et les précautions avant d’opter pour un tapis

Cet élément reste facile à installer et à fixer. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles un bon nombre d’éleveurs choisissent cette solution. De plus, il permet d’avoir un bon niveau de chaleur ambiante pour le terrarium. Si vous décidez de le placer à l’intérieur, faites en sorte qu’il recouvre les 1/3 de l’espace au sol. 

À cet effet, vous créerez un emplacement favorable pour vos animaux. Il faut quand même préciser que cette méthode ne demeure pas adaptée pour tous les spécimens. Ainsi, un milieu avec un tapis chauffant serait le meilleur terrarium pour les reptiles en tout genre (iguanes ou autres). Ces derniers bénéficieront d’un environnement propice à leur développement et vous vaudraient d’impressionner votre entourage.

 

Quelques inconvénients d’emploi 

L’usage d’un tapis chauffant ne demeure pas toujours pratique pour certaines espèces animales. Il ne permet pas d’avoir un milieu où il existe un certain gradient de température. Cela dit, la chaleur interne de l’environnement reste « trop constante » dans toutes les parties. Cela risque d’alterner le développement de certains spécimens à l’intérieur. 

Concrètement, cela ne convient pas pour les serpents qui ont besoin d’effectuer en permanence une régulation de leur température corporelle. Ne l’utilisez pas non plus pour les bestioles fouisseuses de peur qu’elles se brulent en creusant dans le substrat. Pour information, le cout d’acquisition d’un tel système oscille dans une fourchette de 9 à 60 euros. Vous aurez le choix entre différents modèles de taille variée, qu’il soit fixatif ou non.

 

Le câble chauffant et son utilisation 

En ce qui concerne le câble, c’est un moyen efficace d’obtenir une température ambiante dans un terrarium. Celui-ci peut servir aussi bien de principale source de chaleur que comme un complément à d’autres systèmes. Comme son nom l’indique, il est assimilable à un cordon où un conducteur est intégré. 

Un élément en plastique souple et résistant vient le protéger. De cette façon, il s’avère si étanche qu’on pourrait le noyer dans un autre détachant sans courir de risque. Dans la plupart des cas, on le met en dessous du terrarium pour cibler des zones précises du milieu. Il peut en parallèle chauffer certaines parties spécifiques pendant les périodes de reproduction. À noter que ce système est alimenté au moyen d’une prise secteur.  

Les avantages d’utiliser un câble

En choisissant cette technique, votre milieu favorisera le développement de vos spécimens. Par exemple, vous aurez la possibilité de le disposer sur toute la surface de votre terrarium. Vous pouvez le fixer sur une paroi ou une vitre si vous le souhaitez. Mais l’un des plus gros avantages de son utilisation reste le ciblage de certaines zones. En effet, il peut être employé pour chauffer un petit recoin où vos animaux se sentiront à l’aise. 

Il convient alors pour les serpents, les plantes ainsi que les insectes. D’autant plus que vous pliez les fils, les attachez ensemble et les manipulez sans qu’ils prennent de la place comme le tapis. Si vous souhaitez acquérir un câble de ce type pour votre terrarium, sachez que le prix est de 8 à environ 60 euros. Cela dépendra de la puissance qu’il peut véhiculer et de sa longueur.

 

Les inconvénients d’un câble chauffant 

Comme toute méthode, celle-ci a aussi quelques défauts qu’il convient de citer. Notez que les fils ont tendance à chauffer. Vos animaux risquent de se bruler si jamais ils les touchent directement. La puissance des fils contenus dans les petits tuyaux est comprise entre 15 à 150 W. Ils peuvent se montrer dangereux à l’utilisation. 

On vous recommande de ne pas les fixer sur une paroi en verre pour que celle-ci ne se brise pas. Prévoyez un espace entre ces deux éléments lors de l’installation. Par ailleurs, vous serez obligé d’employer un thermostat de régulation de la température pour les câbles. Celui-ci servira à varier l’intensité pour garder une atmosphère ambiante à l’intérieur. Évitez également de croiser les fils au risque d’avoir des points surchauffés qui peuvent causer des problèmes. Essayez de les allonger sur toutes les parties du terrarium pour un meilleur résultat.

 

 

Dernière mise à jour: 20.10.20

 

Il est possible de concevoir un terrarium à partir d’un bac aquarium. Avec un peu de malice et de bricolage, vous réaliserez un nouvel ornement d’intérieur digne de ce nom. Quant aux dépenses, les frais seront amortis par le recyclage du récipient. Pour mettre en œuvre votre projet, regroupez les outils, le matériel et les composants. Puis faites le montage, choisissez le bon emplacement et assurez l’entretien.     

 

Ayez en main tous les outils et les accessoires de base 

Pour transformer un aquarium en terrarium, regroupez à l’avance tous les outils. Dans ce cas, vous aurez besoin d’un pistolet à mastic, d’une équerre, d’un mètre, de deux pommelles, des vis de fixation, d’un cutter, du papier abrasif 400 et de gants.

Les arêtes s’avèrent tranchantes donc, il vaut mieux se protéger pour éviter les entailles. À part les instruments, les accessoires sont les suivants : un récipient en verre, donc l’ancien bac. Et aussi, une grille en inox fin de 160 u, celle-ci devrait recouvrir le côté supérieur du réservoir. Et pour terminer, il vous faut des lattes en bois. Pour la technique, vous n’avez qu’à vous référer aux consignes ci-après. En gros, tout est question de bricolage. Donc à vous de jouer.

 

Choisissez vos composants

Pour les composants, vous allez vous munir de billes d’argiles et de terreau. Ces éléments se commercialisent auprès des magasins spécialisés et de vos revendeurs habituels. Ils feront office de support ou sol pour les fleurs d’intérieurs.

En matière de plantes, la plupart des végétaux poussent dans le récipient en verre. Mais en guise d’astuce, on vous conseille les espèces tropicales telles que les néphrolépis, le phitonia et le ficus retusa. Elles ressemblent à de mini-arbustes très appréciés par leur allure.   

Si vous le souhaitez, vous pouvez faire appel aux algues. Il s’agit là du vesicularia dubyana ou vesicularia montagnei. Elles embellissent le rendu final. Elles forment le fameux tapis vert du terrarium. Toutefois, elles restent facultatives.       

 

Nettoyez le réservoir

Pour réaliser votre terrarium, vous aurez besoin d’un aquarium en verre. Peu importe la taille de celui-ci, l’essentiel est qu’il arrive à encastrer assez de végétaux pour la décoration. Une fois vidé complètement, vous allez effectuer le nettoyage de fond en comble.

Pour cette action, préférez du savon naturel et de l’eau plutôt que des nettoyants pour vaisselle. Ensuite, asséchez le tout avec un chiffon bien propre. Puis, trouez le fond du bac pour laisser s’écouler les fluides. Si vous oubliez ce détail, le terrarium sera pourri à l’intérieur d’où les odeurs nauséabondes. Après cela, le vôtre sera fin prêt pour accueillir les plantes.     

 

Effectuez l’aération

À présent, enlevez la partie du dessus pour avoir l’aération. Ensuite, découpez deux lattes en bois de même longueur que l’aquarium et d’une largeur de 4 cm. Puis collez-les avec de la résine sur les côtés supérieurs de la vitre.

Après, placez une grille de 160 u sur cette zone. Pour la stabiliser, vous aurez besoin de deux petites pommelles et vis de fixation. Comme résultat, vous obtiendrez une toiture mobile qui s’ouvre et qui se referme à chaque envie. Par la suite, vous pouvez repasser votre chiffon à l’intérieur. Vous dégagerez ainsi les résidus de bois et de poussières qui se sont posés au cours de l’installation. Pour les réservoirs de grande taille, des trous d’aération sont exigés sur la partie arrière ou sur la facette.    

 

Installez votre sol

Pour le remplissage, versez les billes d’argile en premier lieu. Puis étalez-les au fond du récipient de sorte qu’ils forment une couche de 2 à 3 cm. Puis, rajoutez le terreau sur une épaisseur plus importante de 3 à 4 cm.

Puis ajoutez à nouveau 3 cm d’argile avant de terminer avec 4 cm de terreau. Le but étant d’avoir un mélange de 10 à 12 cm de hauteur. Une fois tout cela bien agencé, vous aurez une superposition de strates agréable à la vue, mais essentielle à la survie des plantes. Cette formation assure le drainage de l’eau de la couche superficielle vers le fond de l’aquarium. Et en même temps, cela régule l’humidité à l’intérieur.        

 

Plantez les végétaux 

Quand la surface est prête, vous pouvez désormais planter. À ce stade, tout ressemble à un jeu d’enfant. Donc, prenez vos végétaux et insérez-les un à un dans le terreau, et ce, avec beaucoup d’attention.

Ces derniers sont tellement fragiles qu’à chaque geste faussé, ils risquent d’être ramollis. Pour simplifier l’action, pensez à piocher à l’aide d’une pointe et non avec vos doigts. Et pour mieux vous organiser, creusez à l’avance tous les trous avant de placer vos plantes. 

Pour la disposition, à vous de voir où installer tels ou tels spécimens. À ce stade, rajouter un peu de billes d’argile pour décorer l’ensemble. Entre autres, les morceaux de pierre brute, écorces et pots en terre font aussi de beaux ornements. Et pour terminer, arrosez le tout avec le pistolet à eau.

Pensez à l’emplacement

Sachez que pour une croissance optimale, l’exposition au soleil ainsi que la chaleur interne sont à équilibrer pour les plantes. Donc à vous de trouver un espace adapté, cela dit, lumineux pas trop chaud ni trop froid et avec un courant d’air correct.

Un emplacement externe n’est pas souhaité de même qu’un positionnement près du plafond. Dans le premier cas, la lueur du jour s’intensifie en traversant les parois en verres. Et dans le second, les plantes risquent de s’étouffer légèrement faute d’aération. Comme solution, placez votre récipient sur une table au milieu d’une pièce. Là, il fera un bel ornement d’intérieur tout en rafraîchissant l’air environnant.  

 

Entretenez régulièrement votre terrarium

Pour conserver au mieux votre terrarium, pensez au nettoyage de la vitre aussi souvent que possible. Pour ce faire, essuyez à coup de lingette la partie interne et externe du récipient. Vous garderez ainsi brillant votre verre pour une meilleure visibilité.  Et pour les espèces vivantes, suivez de près leur état de santé. L’astuce consiste à ôter les brins et les feuilles mortes. Pour cela, vous allez couper ceux qui sont collés sur les végétaux.

Et pour le reste, le ramassage des corps asséchés s’avère obligatoire. Pour garder au vert ses plantes d’intérieur, n’oubliez pas de les arroser régulièrement. Si vous ne voulez pas en fabriquer par vous-même, pour vous donner une idée sur les terrariums mis en vente, trouvez ici notre sélection des meilleurs produits.

 

 

Dernière mise à jour: 20.10.20

 

Les phasmes sont des insectes épatants qui se camouflent dans les tiges de végétations et de plantes. La présence de ces petites bébêtes reste presque insoupçonnable dans leur environnement naturel. Savez-vous que vous pouvez bel et bien les cultiver dans un terrarium ? On vous donne ici quelques astuces pratiques pour y parvenir.

 

La nécessité d’avoir une culture adaptée

Pour bien réussir sa culture d’insectes, il faut évidemment un endroit approprié pour leur développement. Si vous comptez vous lancer dans cette aventure sans savoir exactement comment vous y prendre, on vous guide dans cet article. D’abord, vous devez créer un milieu où ces petites bestioles peuvent s’abriter. 

Cela vous permettra d’élever ce spécimen et de le conserver dans un emplacement favorable pour sa survie. Vous avez plusieurs possibilités pour débuter. Par exemple, dotez-vous d’un élément en plastique ou en verre. Si vous avez l’esprit bricoleur, vous pouvez vous-même en construire. Néanmoins, si vous souhaitez commencer rapidement la culture, on vous recommande d’opter pour un terrarium pas cher.    

 

Les règles à suivre

Pour créer un milieu favorisant le développement des phasmes, il faudra remplir certaines conditions. En premier lieu, le terrarium devrait disposer de nourritures pour le spécimen. En effet, l’alimentation reste essentielle pour réussir. Ensuite, vous devriez faire en sorte que l’emplacement ait une température ambiante et adaptée. 

N’oubliez pas que ces insectes vivent dans un environnement où la chaleur est constamment présente. Concrètement, il faut que l’endroit ait entre 21 et 25 °C. Puis, vous devriez définir les dimensions exactes de votre culture en tenant compte du nombre d’espèces. Notez qu’une quinzaine de phasmes nécessitera un espace de 20x30x20 cm. Enfin, vous devriez permettre une bonne reproduction de vos futures bébêtes dans la cage. Tous ces points devront être complétés si vous souhaitez réussir dans l’élevage de ce genre d’insectes.

L’aménagement proprement dit de votre terrarium

Après avoir choisi la boîte servant de milieu de culture pour vos insectes, vous devrez par la suite agencer l’intérieur. La première chose à faire consiste à mettre de l’eau en dessous pour apporter une certaine humidité. Puis, coupez quelques branches vertes et intégrez-les dedans. 

En ce qui concerne le système de chauffage, vous avez plusieurs solutions possibles. Le plus facile serait de le placer dans une pièce où la température reste ambiante (environ 20 °C). Sinon, vous pouvez vous servir des éléments chauffants comme un tapis ou un cordon sous le terrarium. Si vous avez un petit ou moyen élevage, vous pouvez simplement placer la structure dans une armoire. Sur le dessus, disposez des feuilles en papier ou des essuie-tout pour permettre une certaine aération. N’oubliez surtout pas de nettoyer et d’éliminer les débris de temps à autre pour entretenir l’environnement.

 

Quels substrats faut-il mettre dans le milieu ?

Cela dépendra du spécimen que vous souhaitez nourrir. Retenez que c’est l’une des conditions de réussite les plus importantes pour votre culture. Si vous disposez de phasmes qui laissent tomber leurs œufs à terre, placez de la tourbe à l’intérieur. Cela amortira la chute de ces derniers pour qu’ils ne se cassent pas. Dans la même mesure, vous aurez la possibilité de mettre tout simplement un papier essuie-tout en dessous. 

Cette méthode semble plus pratique surtout lorsque vous devriez les collecter pour les incuber. Pour les espèces comme le Sipyloidea sipulus qui ont tendance à coller leurs futures progénitures sur un support, servez-vous d’une moustiquaire. Pour les petites bestioles qui enterrent, le sol devra être muni d’un essuie-tout. Intégrez-y également un pondoir de 6 cm de hauteur qui se compose d’un mélange de tourbe et de sable.     

 

La nourriture à mettre dans votre terrarium

À part la mise en place du substrat, l’alimentation de vos insectes ne devrait surtout pas être négligée. Mais rassurez-vous, vous n’aurez pas besoin de faire un investissement conséquent pour nourrir vos bestioles. Notez que la plupart des spécimens mangent du lierre ou de la ronce. Ces deux végétaux ont pour caractéristiques d’être persistants, peu importe les conditions de l’environnement. 

À ce titre, ils conviendront pour votre culture et donc pour vos phasmes. D’autant plus qu’ils restent faciles à trouver (dans les forêts et les sous-bois). La fréquence devrait être hebdomadaire pour créer un milieu sain. Si jamais les plantes ont séché plus rapidement comme en période d’été, vous pouvez les remplacer 2 fois par semaine. Pour certains insectes, vous pouvez intégrer d’autres espèces comme le millepertuis, les feuilles de laurier ou encore le troène.  

Quid de la multiplication ?

Il convient de préciser que certaines espèces ont une méthode de reproduction assez particulière. Effectivement, elle se fait par « parthénogenèse ». Pour faire simple, les mâles et les femelles n’ont pas besoin d’être en relation pour produire des œufs et continuer à survivre. On vous conseille de commencer votre élevage avec ces spécimens si vous souhaitez avoir une culture grandissante à court terme. 

Par exemple, choisissez le Carausius morosus (bâton morose) ou bien le Sypilloidea sypillus (venant de Madagascar). En revanche, il existe aussi des insectes de ce type qui peuvent s’accoupler afin de se reproduire. C’est notamment le cas du Leptinya hyspanica ou du Bacillus rossius qui sont présents dans tout le territoire de l’Hexagone.  

 

Comment se fait l’incubation des phasmes ?

Pour vous assurer que les œufs de votre culture ne périssent pas, vous devriez les « chouchouter ». L’une des méthodes les plus courantes pour ce faire reste leur conservation dans quelques boîtes plastiques. Lorsque vous les aurez récoltés, mettez-les dans un élément troué et contenant de la vermiculite ou du sable. 

Veuillez les disposer de façon à ce qu’ils ne s’entrechoquent pas. Vous pouvez aussi remplacer le substrat précédent par une mousse synthétique. Si vous souhaitez réduire l’apparition des moisissures, on vous conseille d’utiliser une moustiquaire faite en PVC assez souple. Généralement, les œufs s’y accrochent ou s’y collent puis, vous les placerez dans une boîte. Si vous n’avez pas le temps de faire cela, sachez que vous pouvez juste les laisser cloître dans le terrarium.

 

 

Dernière mise à jour: 20.10.20

 

Si la passion des reptiles (et en particulier la tortue de terre) vous anime, alors vous pouvez en abriter quelques-uns chez vous. Pour cela, fabriquez un abri sur mesure. Vos compagnons en carapaces pourront y vivre dès leur plus jeune âge. Et quand ils gagneront en taille et en masse, vous n’aurez plus qu’à les relâcher dans un plus grand périmètre.

 

Regroupez le matériel

Assemblez tout le matériel avant de monter un terrarium pour tortue de terre. Pour cela, un aquarium en verre est le premier élément à acquérir. La taille de celle-ci dépendra du nombre d’animaux à carapace que vous élèverez.

À part le récipient il vous faut le substrat, le foin, les pierres, les écorces et la gamelle d’eau. Et puisqu’il s’agit de créer un environnement non naturel alors, la source de lumière et de chaleur demeure fort utile. Donc, munissez-vous d’une lampe.

En termes de modèle, vous avez le choix entre tous les types d’ampoules : spot, LED ou néon. Toutefois, optez pour ceux qui émettent des UVB. Ces derniers contribuent à la synthèse de la vitamine D. Ainsi, même en étant à l’abri du soleil, les tortues resteront en pleine forme.       

Faites le choix de l’aquarium

La conception de l’abri pour tortue débute par le choix de celui-ci à proprement dit. Généralement, on utilise un réservoir en verre transparent pour abriter les petites espèces, les accessoires et les décors. Si vous misez sur un vitrail de grande taille alors, il y aura plus de place pour elles.

Le récipient en question coute entre 30 à 70 euros. Donc, optez pour un modèle de forme plus ou moins rectangulaire où votre animal de compagnie pourra bouger de long en large. Après acquisition, désinfectez l’intérieur et l’extérieur avec de l’eau et du savon naturel.

Autre astuce, sachez que l’on peut fabriquer soi-même son parc pour tortue, et ce, même si l’on n’a pas l’habitude de bricoler. Pour ce faire, vous allez assembler 4 planches de bois, polies et traitées de préférence, pour former le contour. Ensuite, parez le dessous avec d’autres planches et c’est tout.        

 

Insérez la terre ou le substrat

Quand le verre est bien nettoyé, vous pouvez commencer à verser les éléments. En premier lieu, ajoutez le substrat. Il s’agit là de produit vendu dans presque n’importe quel rayon d’hypermarché. Il servira de remplacement pour le sol.

Une fois dans le bac, étalez-le soigneusement pour qu’il soit aussi plan que possible. En matière de quantité, faites qu’il occupe le quart ou le tiers de la hauteur du réservoir. Ainsi, les tortues ressentiront plus de confort dessus, surtout en guise de lit. Verser une couche de substrat trop fine alors n’est pas une bonne idée. En effet, les bestioles risquent de toucher le fond du récipient au cas où elles se mettraient à creuser.  

 

Implantez vos décors

Quand le substrat a pris place, vous pouvez passer à l’insertion des ornements. Cette étape a pour but d’agrémenter le décor, mais aussi d’offrir aux tortues de terre les éléments dont elles ont besoin pour survivre. Vous avez comme accessoire basique l’écorce d’arbre, les cailloux et le foin.

Le premier composant a pour tâche d’abriter les espèces au cas où celles-ci voudraient s’installer à l’ombre. Optez toujours pour un composant naturel et non synthétique afin d’avoir l’effet attendu. Évitez à tout prix tout corps plastique dans votre abri.

Quant à la seconde couche, elle va simuler l’environnement naturel. Les morceaux de roches ont pour vertu de conserver la chaleur, donc ils jouent en quelque sorte le rôle de régulateur thermique. Et pour le foin, éparpillez-en quelques poignées sur le milieu et les côtés du récipient. Il servira de camouflage pour les tortues.

 

Ajoutez l’eau et la nourriture

Après avoir implanté les décors, vient ensuite la nourriture. L’alimentation d’une tortue est constituée d’eau et de légumes uniquement. Ainsi pour la nourrir, il faudra insérer quelques feuilles de salade, des tranches de tomates ou de carotte dans le récipient.

D’ailleurs, les coloris multiples de ces mets délicieux ajoutent un peu de gaieté à l’abri. Donc, en plus d’être viable, l’ensemble attirera l’œil. Pour l’hydratation, placez un bac à eau sur le substrat.

Pour cela, utilisez une gamelle stable qui ne risque pas de bouger sous le poids de la petite tortue. Rajoutez-y de l’eau sur quelques millimètres de profondeur. Cette espèce boit très peu donc une infime quantité de liquide suffit à la tenir hydratée.  

Placez la lumière et le chauffage 

Accrochez l’ampoule avant de finaliser votre abri. Celle-ci simule en quelque sorte l’éclairage naturel émis par le soleil. Eh oui, tout être vivant à besoin de la lumière du jour pour se développer physiquement.    

L’éclairage procure aussi de la chaleur dans l’habitat. Donc pour obtenir la température optimale, positionnez votre lampe sur le côté du bac. Ainsi, l’exposition à la lumière ne sera pas la même dans l’abri.

De ce fait, la tortue pourra basculer d’un périmètre à un autre pour se rafraichir ou se réchauffer. Et aussi, la puissance de l’ampoule est à prendre en compte. Si elle parait trop élevée, alors placez la lampe un peu plus en hauteur. Dans le cas contraire, mettez-la un peu plus près de l’ouverture si elle rayonne moins.   

 

Choisissez un meilleur emplacement

L’emplacement de l’abri est aussi à prendre en compte. Les tortues ont besoin d’air frais pour subsister, donc l’espace en question devrait être aéré et non étouffé. Cependant, l’installation près d’une fenêtre reste déconseillée.

L’aquarium en verre à tendance à se réchauffer sous l’assaut des rayons du soleil. Suite à ce processus, les tortues risquent la surchauffe. Un milieu paisible est favorable à ces dernières. Sachez qu’elles ont une attitude assez timide et se terrent dans une cachette au moindre mouvement et tapage.

Pour veiller à leur intimité, installez l’abri dans un endroit peu fréquenté, où les résidents et les animaux de compagnie ne vont ni ne viennent ou alors très rarement. Le coin de votre salon pourrait servir d’exposition, sinon un positionnement en hauteur pourrait faire l’affaire.

 

 

Dernière mise à jour: 20.10.20

 

Vivariums — Guide d’achat, Classement et Tests

 

Le choix d’un vivarium peut devenir un vrai casse-tête surtout quand on se rend compte que chaque espèce animale a des exigences bien distinctes pour se développer convenablement. Dans cette revue, on vous liste une sélection minutieusement réalisée des produits ayant reçu des notes positives de la part des consommateurs. Le Repiterra Terrarium Reptiles & Batraciens En Bois OSB a été mis au point à partir d’une combinaison d’éléments sans danger pour les occupants. On y retrouve également l’AntHouse Fourmilière Naturelle en Sable qui se présente comme un kit utilitaire pour commencer l’observation et l’étude des fourmis.

 

 

Tableau comparatif

 

Le bon
Le mauvais
Conclusion
Prix

 

 

Les 10 Meilleurs Vivariums (Avis & Tests) de 2020

 

 

Vivarium pour tortue

 

1. Repiterra Terrarium Reptiles & Batraciens En Bois OSB

 

Si vous vous demandez quel est le meilleur vivarium du marché, il est probable que vous le dénichiez chez Repiterra. Ce modèle fabriqué en panneau OSB doublé d’une façade en verre se trouve au premier plan pour les herpétologues en tout genre et les passionnés de reptiles et d’amphibiens.

Les utilisateurs louent les capacités d’isolation de la structure. Mais aussi, le bois possède une capacité régulatrice de la chaleur, ce qui convient particulièrement à ces animaux. Avec ces larges mensurations, vous pouvez y installer un appareil de chauffage. Il est d’ailleurs livré sans élément de décoration pour que vous puissiez aménager l’intérieur à votre guise.

Ce produit se décline en 8 dimensions différentes. À vous d’opter pour le plus adéquat avec la taille de votre animal ainsi que ses effectifs. L’essentiel est qu’il ne s’y sente pas à l’étroit. Les systèmes d’aération se situent sur les côtés ou sur la plaque supérieure en fonction de l’endroit où vous l’installez.

 

Les pour

Matériaux de qualité : Les composants de cet équipement ont été méticuleusement choisis pour ne pas porter atteinte à la santé des animaux qui y résident ainsi que le propriétaire. Le verre et les panneaux de bois OSB sans formaldéhyde ne risquent pas de vous contaminer.

Montage aisé : Ce modèle est livré préassemblé. Vous n’aurez besoin que de quelques coups de tournevis cruciforme pour qu’il retrouve sa forme finale.

 

Les contre

Notice en allemand : Les consommateurs francophones qui n’ont pas la notion de cette langue étrangère ont eu du mal à comprendre certaines indications.

Acheter sur Amazon: Prix- (€96.95)

 

 

 

2. Flamingo Trias 405576 Vivarium pour tortue

 

Comparer les modèles qui passeront sous vos yeux vous aidera à identifier celui qui vous conviendra le mieux, mais surtout au développement de votre animal. Si vous avez décidé d’occuper votre temps libre à prendre soin d’une tortue terrestre, alors ce spécimen pourrait répondre à vos attentes.

Il s’agit d’une boite en verre avec des parois transparentes. Grâce à cela, vous pouvez surveiller votre animal de votre lit par exemple ou de votre bureau. Cela simplifie également l’entretien de l’équipement. Une éponge et de l’eau savonneuse suffisent pour le nettoyage. Ce mode de fabrication met en valeur la décoration de l’intérieur du vivarium et s’étend sur l’ornement général de votre pièce.

L’article comporte un plateau afin que vous puissiez facilement séparer le côté terrarium de l’aquarium dont votre reptile a besoin pour survivre. Ses dimensions de 60*35*20 cm combinées avec son poids de 7.20 kg assurent un transport plus ou moins aisé de l’ensemble en cas de déplacement, même avec votre bébête dedans.

 

Les pour

Design séduisant : Sa structure en verre lui donne un look plaisant à regarder. Cela permet également de garder un œil sur l’animal à tout moment et aux visiteurs d’apprécier.

Agencement pratique : Le contenu se divise en deux parties grâce à la présence de la plateforme. Grâce à celle-ci, vous aménagez l’espace pour une tortue de terre ou de mer.

 

Les contre

Seulement pour les tortues : Le fabricant affirme que cet équipement n’est pas adapté pour les autres reptiles. Dans le cas contraire, il vous faudra acheter un modèle différent.

Vérifier le prix sur Amazon.fr!

 

 

 

Vivarium pour fourmis

 

3. AntHouse Fourmilière Naturelle en Sable

 

Si vous désirez vous lancer dans l’observation et l’étude des fourmis, la marque AntHouse vous présente ce produit. Vous avez à disposition ce pack complet pour commencer votre activité. Il s’agit d’une fourmilière qui s’accompagne de divers accessoires pratiques. La reine, les ouvrières, les œufs, ainsi que les larves se trouvent également dans le lot. Il ne vous reste plus qu’à installer votre matériel à l’ouverture du paquet et vous pourrez immédiatement vous adonner à votre élevage.

L’ensemble comporte principalement deux zones, dont une plaque en acrylique, le même matériau qu’on retrouve sur le reste de la structure. Le premier espace au format réduit est dédié à accueillir le sable mélangé à l’argile.

Les fourmis s’en serviront comme habitat et pour la construction des galeries. Le second, plus volumineux, est conçu pour recevoir le substrat de décoration ainsi que la nourriture qui leur est destinée. Ainsi, vous parviendrez à créer un écosystème propice au développement optimal de vos insectes.

 

Les pour

Complet : Le pack comprend tout ce dont vous avez besoin pour vous initier à la myrmécologie. En effet, il contient le vivarium, la colonie de fourmis, le sable pour l’espace de vie, leur alimentation et l’eau nécessaire sur une durée de 2 semaines.

Expérience pédagogique : À l’aide de cet équipement, vous observerez de près le mode de vie de ces animaux que vous pourrez ensuite étudier.

 

Les contre

Entretien méticuleux : La configuration du matériel requiert une maintenance particulière. Il vous faudra éviter les solvants comme les produits abrasifs pour ne pas endommager la structure.

Acheter sur Amazon: Prix- (€49.99)

 

 

 

4. Anthouse Fourmilière en Sable New Educational Ant Farm

 

Où acheter un nouveau vivarium ? Anthouse vient en aide aux consommateurs qui se posent cette question, surtout ceux à la recherche d’une fourmilière. Ce modèle du fabricant possède une réputation positive chez les acquéreurs qui ont pu le tester.

La structure de cette boite rectangulaire est conçue en acrylique, mais demeure sans danger pour le bien-être de ces insectes. Grâce à sa transparence, vous pouvez suivre de près l’évolution de la communauté que vous mettrez en place à l’intérieur. 

L’article est d’ailleurs fourni avec une colonie dont la reine et ses ouvrières, des œufs ainsi que les larves. De la nourriture et de l’eau sont également mises à leur disposition et leur suffisent sur une durée de 2 semaines. Après quoi, vous n’avez plus qu’à en rajouter. Tous les modules dont vous aurez besoin sont contenus dans le pack. Il ne vous reste plus qu’à commencer votre étude.

 

Les pour

Composants naturels : Les éléments entrant dans la constitution de cet équipement ne comportent pas de produits chimiques susceptibles d’altérer le bien-être de vos fourmis.

Mise en place facile : L’installation des différentes parties de ce vivarium ne demande pas de connaissances particulières de votre part. Vous avez simplement à déposer les accessoires nécessaires à la survie des fourmis à leur emplacement et le tour est joué.

 

Les contre

Manuel pas assez explicite : Les novices sont formels sur le fait que la notice manque de clarté sur la gestion du développement des insectes. Selon eux, certains points sont incomplets.

Acheter sur Amazon: Prix- (€49.99)

 

 

 

Vivarium pour serpent

 

5. Exoterra ET Habisphere Terrarium pour Reptile/Amphibien

 

Le titre de la meilleure marque de vivariums n’échappe pas à Exoterra avec cet équipement à la fois esthétique et performant. Ce modèle représente un espace de vie optimisé pour un amphibien ou un reptile d’une longueur maximale de 50 cm.

Ce récipient avance un aspect attrayant avec son allure arrondie qui se distingue au premier coup d’œil. Lui trouver un emplacement dans une pièce n’est pas une tâche difficile. Une fois son intérieur agrémenté d’une végétation désertique ou tropicale, il jouera un rôle déterminant dans la décoration de la salle dans laquelle il sera installé.

Dans cette référence livrée sans accessoire, vous aurez tout le loisir de l’aménager en fonction de vos besoins. La structure en verre présente d’ailleurs l’avantage d’être simple à nettoyer.

 

Les pour

Design accrocheur : Ce spécimen embarque une façade avant arrondie permettant non seulement une vision optimisée de l’intérieur, mais lui procurant par la même occasion une esthétique sortant de l’ordinaire.

Composants amovibles : Le couvercle comme la paroi arrière peuvent être retirés pour assurer un accès facile à son intérieur lors de l’entretien.

Polyvalent : L’usage de cet équipement ne se limite pas seulement aux reptiles. Il convient également aux amphibiens, aux invertébrés et aux insectes.

 

Les contre

Prix dissuasif : Les acheteurs sont d’avis que s’il revenait à moins cher, ce produit attirerait plus de monde.

Vérifier le prix sur Amazon.fr!

 

 

 

6. Exoterra Terrarium en Verre pour Reptiles et Amphibiens

 

Ce terrarium en verre d’Exoterra répond aux attentes de ceux qui ne savent pas quel vivarium choisir pour leurs lézards, leurs geckos, leurs crapauds et autres bestioles du même genre. Au moment de l’achat, vous pouvez sélectionner la taille suivant 5 mensurations différentes en fonction du type de votre animal et leur nombre.

Ce modèle dit vertical de 45*45*60 cm convient surtout aux espèces arboricoles qui préfèrent les hauteurs. Cela vous permettra donc d’installer le type de végétation approprié.

Cet article est compatible avec tous les accessoires portant le logo de la marque pour que vous ne rencontriez pas de difficultés à le compléter avec des appareils chauffants ou des lampes. Vous trouverez à l’arrière des orifices destinés accueillir le passage des câbles et les autres infrastructures d’aménagement.

 

Les pour

Fabrication de qualité : Les matériaux qui entrent dans la composition de cet équipement ont été méticuleusement choisis afin d’assurer la durabilité de l’ensemble. On retrouve le verre, le plastique et l’acier inoxydable.

Sécurisant : Les portes à l’avant comprennent un loquet que vous pouvez verrouiller pour éviter les ouvertures par inadvertance empêchant ainsi vos animaux de s’enfuir.

 

Les contre

Infiltration des insectes : Les trous destinés pour l’installation de fils et tuyaux peuvent laisser entrer des petites bêtes en cas d’inutilisation. Il vous faudra les boucher pour éviter ces désagréments.

Vérifier le prix sur Amazon.fr!

 

 

 

Vivarium pour phasme

 

7. Loveinwinter Boîtes D’élevage D’insectes de Reproduction Transparente Acrylique

 

Si vous vous passionnez pour l’élevage et l’observation d’insectes, vous aurez alors probablement besoin de cette boite de chez Loveinwinter. De plus, vous pouvez vous procurer cet équipement sans vous ruiner vu qu’il s’agit d’un produit pas cher.

Son coût attractif rend perplexes quelques consommateurs. Toutefois, ceux qui l’ont acheté restent formels quant à sa qualité de conception. Ce spécimen en acrylique est doté de parois transparentes robustes à toute épreuve.

Il ne risque pas de se briser de l’intérieur au cas où vos animaux seraient un peu turbulents. Il embarque également un système de ventilation pour réguler les flux d’air et éviter les coups de chaleur de vos petites bêtes.

Le plateau supérieur est entièrement démontable pour que vous ayez un accès facile au contenu. Il comporte une encoche à retirer à n’importe quel moment sans peine.

 

Les pour

Utilisation diverse : Cet équipement a été réalisé de sorte à pouvoir recevoir diverses sortes d’insectes et d’amphibiens de taille réduite.

Pratique : Sa structure donne une vue sur 360° de l’intérieur. De cette manière, vous observerez aisément le développement de votre animal de compagnie et le présenterez à vos invités sans leur faire peur.

 

Les contre

Accessoires en sus : Les acheteurs sont un peu déçus du fait que le paquet ne contienne que le vivarium pour insecte. Les éléments de décoration présents sur la photo du comparateur de prix sont à se procurer à part.

Acheter sur Amazon: Prix- (€11.66)

 

 

 

Vivarium pour tortue de terre

 

8. Exoterra Terrarium pour Reptiles

 

Les connaisseurs d’Exoterra savent où acheter le meilleur vivarium du moment. Comme la marque possède une notoriété certaine dans le domaine pour la qualité de ses produits, il est normal d’y dénicher un article ayant recueilli des notes positives de la part des consommateurs. Parmi eux, on retrouve ce modèle de 45*45*30 cm. Il est dédié aux amphibiens et aux reptiles de petite taille.

Comme la hauteur de cette boite n’est pas assez élevée, elle convient surtout pour les animaux évoluant dans un climat désertique. En effet, si on y installe des lampes UV, ceux-ci assimileraient rapidement les faisceaux. La création d’un écosystème aride reste plus appropriée. 

Cela ne vous empêche d’ailleurs pas de reproduire un milieu tropical pour les espèces qui en ont besoin. La configuration en verre permet cette polyvalence. Le choix de la végétation dépend de vos préférences. Les trous de la façade arrière assurent un branchement aisé des appareils de confort.

 

Les pour

Accès facile : Le plateau supérieur de cet équipement peut entièrement se détacher de l’ensemble. Cette disposition simplifie l’accès à son intérieur dans de nombreuses circonstances.

Sécurisé : La présence d’un loquet de verrouillage limite les ouvertures inopinées des portes. Cela évite que vos animaux sortent du vivarium en votre absence par exemple.

 

Les contre

Grille supérieure fragile : Selon les dires des utilisateurs, il vaut mieux manipuler délicatement le plateau qui lui sert de couvercle. Ils trouvent que le composant manque de robustesse, ce qui est un peu décevant pour un matériel en lice pour la course au titre du meilleur vivarium du moment.

Acheter sur Amazon: Prix- (€132.14)

 

 

 

Vivarium pour escargot

 

9. Heepdd Boîte de Reproduction de Reptiles acryliques

 

Cette boite de 10*10*9 cm de chez Heepdd embarque une structure en acrylique qui se transforme en vivarium une fois quelques accessoires ajoutés. Cet élément donne l’assurance de sa robustesse ainsi que sa durabilité dans le temps. Il résiste aux manipulations intensives, mais également aux effets de l’humidité et des autres facteurs d’usures.

Les différents orifices de 2 mm présents sur les parois gèrent les flux d’air. La configuration translucide de ses côtés assure le passage de la lumière, indispensable pour la survie des insectes qui s’y trouvent.

Cela vous garantit par la même occasion une surveillance optimisée de l’évolution de vos petites bêtes. Le nettoyage de l’ensemble ne vous prendra pas non plus beaucoup de temps. Il suffit de le laver à l’eau savonneuse et le rincer abondamment pour qu’il retrouve son éclat.

 

Les pour

Visuel commode : Cette boite comprend une structure en plastique transparente permettant de suivre 24/24 heures ce qui se passe à l’intérieur. Le couvercle peut également se détacher du reste de l’équipement pour simplifier l’accès.

Ventilé : De nombreux trous d’aération ont été mis en place pour maximiser le bien-être de votre animal, peu importe le temps.

Non encombrant : Ce modèle aux dimensions pratiques vous suivra en cours ou n’importe où ailleurs.

 

Les contre

Poignée manquante : Les propriétaires sont d’avis que la présence de ce composant boosterait la commodité de l’ensemble lors du transport.

Acheter sur Amazon: Prix- (€23.19)

 

 

 

Vivarium pour plante

 

10. Ncyp Petit Terrarium Moderne Artistique Transparent à Suspendre

 

Chez Ncyp, on met surtout l’accent sur l’élégance du design et la robustesse à toute épreuve. Son look sort de l’ordinaire et ne ressemble à celui d’aucun autre spécimen de cette revue. Il a plutôt l’air d’un diamant. Cela en plus des parois en verre rajoutent un plus dans la décoration générale.

Ce vivarium plait aussi par les deux modes d’installation parmi lesquels les consommateurs peuvent choisir. Vous pouvez positionner ce spécimen doté d’un fond plat sur un meuble ou à même le sol pour qu’il fasse son effet.

Le fabricant l’a également équipé d’un anneau sur le dessus pour le suspendre si vous manquez de place par terre. Il dégagera encore plus de cachet dans ce cas-là.

 

Les pour

Allure attirante : Ce modèle avance un aspect chic et élégant qui n’échappe pas au regard. Avec son style moderne et son look classique, il ne passe pas inaperçu dans la pièce lorsque vous l’agrémentez d’une végétation verte.

Multifonction : Ce vivarium est capable de recevoir des plantes de petite taille telles que les mousses, les cactus, et bien d’autres encore. Vous pouvez le transformer en un objet de décoration en lui ajoutant des bougies par exemple. 

 

Les contre

Qualité des finitions : Un utilisateur s’est retrouvé avec une facette décollée au bout de quelque temps. Quoique, cela aurait pu arriver suite à une mauvaise manipulation de sa part.

Acheter sur Amazon: Prix- (€35.28)

 

 

 

Guide d’achat

 

Se précipiter sur un comparatif n’est jamais une bonne idée quand on veut s’approprier un vivarium. Il vous faudra vous attarder sur bon nombre de paramètres avant de vous lancer dans votre acquisition. Vous optimisez ainsi le bien-être de l’animal et vous évitez par la même occasion de réaliser une transaction que vous pourriez regretter plus tard. Ces conseils vous éclaireront dans votre quête.

 

Le matériau de fabrication

Si vous voulez savoir comment choisir les meilleurs vivariums de 2020, prenez essentiellement compte de l’espèce animale que vous prévoyez d’adopter. En effet, les conditions de vie d’un insecte ne sont pas les mêmes. Les vertébrés et les amphibiens n’évoluent pas non plus dans le même environnement que les reptiles. Grosso modo, le microcosme à mettre en place à l’intérieur de votre équipement dépendra du matériau de fabrication de ce dernier afin que votre compagnon se développe dans des contextes optimaux.

Ici, le verre reste le plus performant si vous souhaitez vous adonner à la création d’un écosystème humide ou aquatique. Il ne retient pas la chaleur, ce qui en fait un habitat idéal pour les bêtes qui vivent dans un milieu naturel à l’hygrométrie assez élevée. Il est également simple à nettoyer comme à entretenir. En termes de prix, il demeure accessible à tous les budgets. 

On peut se le procurer à une dizaine d’euros tandis que les plus perfectionnés peuvent atteindre plusieurs centaines de billets. Le seul inconvénient qu’on peut lui reprocher se trouve au niveau de sa fragilité. Les structures en verres sont souvent sujettes aux rayures et se brisent facilement quand elles tombent d’une certaine hauteur. 

Le bois compte parmi les plus appréciés dans le commerce. Il est privilégié pour ceux qui veulent reproduire un écosystème désertique. Il possède des propriétés hydrofuges, ce qui en fait un élément intéressant si vous prévoyez d’adopter un animal préférant un milieu de vie aride. Il s’avère toutefois assez long et complexe à entretenir par rapport au verre. De plus, il ne convient pas aux propriétaires de serpent sous peine de les voir s’échapper aisément.

Le plastique figure également dans la liste des matériaux à approcher. Bien qu’il n’ait pas vraiment la cote auprès des consommateurs, il reste remarquable au niveau de la simplicité de nettoyage et du prix. Cependant, il se détériore assez rapidement. On aperçoit souvent des jaunissements et des rayures sur la structure après un certain temps d’utilisation, et peut être inconfortable non seulement pour les propriétaires, mais aussi pour les pensionnaires du vivarium.

 

La taille

Dans un guide d’achat pour les meilleurs vivariums du moment, force est de constater que les connaisseurs n’oublient jamais de mentionner la taille. En effet, il est important de prendre en considération les dimensions de votre futur équipement pour que vos petits compagnons puissent s’épanouir de manière optimale.

Tenez compte des mensurations des futurs occupants, de leur milieu d’origine ainsi que de leurs habitudes. Notez que les animaux rampants sont plus à l’aise dans les matériels plus larges que hauts. Un serpent doit par exemple être capable de s’étirer sur sa longueur sans se sentir à l’étroit. Les animaux arboricoles quant à eux trouvent leur bonheur dans les boites où ils peuvent grimper et se suspendre.

Le design et les autres composants

Ces équipements présentent aujourd’hui des esthétiques diverses. En parcourant le web, on tombe inévitablement sur des modèles carrés, rectangulaires, sphériques, hexagonaux et d’autres formes géométriques encore plus complexes. Dans tous les cas, privilégiez une référence qui s’accordera avec l’ambiance de la pièce où elle résidera. Vous agrémentez le cadre.

Il existe des détails sur le design de votre futur produit auxquels vous êtes tenu de prêter attention pour déterminer comment acheter un vivarium d’un meilleur rapport qualité-prix. Ainsi, il faudra vous concentrer d’abord sur le type d’accès à son intérieur. Notez que si vous prévoyez d’adopter un lézard, préférez les spécimens dépourvus d’ouverture sur le haut. Ceux-là ont tendance à les rendre plus craintifs.

La présence de système de ventilation n’est pas non plus à négliger. Ces technologies vous aideront à gérer l’environnement même si pour certains reptiles, la chaleur et la lumière constituent des éléments capitaux à leur survie. Dans ce dernier cas, l’existence d’une lampe UV est obligatoire si l’emplacement du vivarium ne permet pas une exposition au soleil.

 

 

 

Questions fréquentes

 

Q1 : Quelle est la différence entre vivarium et terrarium ?

Le terme terrarium désigne les enclos dans lesquels est aménagé un environnement propice au développement de petits animaux, d’insectes, d’amphibiens ou de reptiles. Il comprend majoritairement une vaste étendue de terre et parfois de la végétation terrestre, ce qui le différencie de l’aquarium. Ce dernier contient uniquement de l’eau et de la flore marine.

Le vivarium quant à lui constitue un écosystème ou un lieu de vie reproduisant les conditions de vie de ces animaux en fonction de leur habitude et de leur comportement. Un terrarium peut donc être considéré comme un vivarium une fois qu’une espèce animale y est introduite.

 

Q2 : Comment nettoyer un vivarium ?

Si vous avez des insectes en captivité dans votre vivarium, nous vous recommandons de l’entretenir au moment où leur activité est réduite durant la journée. Pour les animaux de tailles plus grandes, il est préférable de les sortir de là et de les mettre dans des boites appropriées pendant que vous récurez leur espace de vie.

Pour ce faire, sachez qu’il existe différentes manières de procéder sans recourir à des produits chimiques qui peuvent être nocifs pour la santé et le bien-être de vos petits compagnons. Vous pouvez alors utiliser une solution composée de javel en quantité réduite que vous diluerez en abondance avec de l’eau pour les structures vitrées. Ne vaporisez pas les plantes avec. Assurez-vous de bien rincer et sécher convenablement avant de remettre votre animal à l’intérieur.

Une autre méthode consiste également à utiliser du vinaigre blanc ou de l’iode à la place de la javel. Le savon liquide est aussi une bonne alternative tout en n’oubliant pas de brosser les parois et de rincer abondamment par la suite.

 

Q3 : Comment chauffer un vivarium ?

Pour certaines familles comme les reptiles et les amphibiens, la température ambiante doit être méticuleusement gérée, car elle conditionne leur température corporelle. Cependant, il n’est pas nécessaire de chauffer le vivarium en intégralité. Vous avez seulement à créer un gradient thermique, c’est-à-dire qu’une zone de l’enclos sera partiellement chauffée et fera 1/3 ou la moitié du volume de l’équipement.

Sélectionnez la solution la plus adéquate sur le marché comme le tapis chauffant, les câbles chauffants, les ampoules céramiques, les lampes électriques, infrarouges, les spots à UV, les pierres chauffantes ou encore la caverne chauffante.

 

Q4 : Comment fabriquer un vivarium pour tortue ?

Pour commencer, vous avez à choisir le récipient qui va servir de vivarium. Il peut très bien présenter une structure en verre comme en bois. En ce qui concerne les dimensions, préférez les matériels dotés de grandes mensurations pour optimiser l’épanouissement de votre animal. Installez le filtre sur le côté qui assurera la salubrité de l’eau. Recouvrez le fond avec du sable spécial pour ces espèces de reptiles. Ajoutez les décorations comme la flore et les pierres avant de remplir le contenu d’eau. La quantité d’eau dépendra de l’espèce s’il s’agit d’une tortue terrestre, aquatique ou semi-aquatique.

 

Q5 : Comment faire un fond de vivarium ?

La première étape consiste à mettre en place une couche de drainage et qui peut être des galets d’aquarium ou des boules de plastique. Après avoir rajouté une strate de tissu à mailles, étalez des substrats dont la nature sera choisie en fonction de l’espèce qui y trouvera logement. Vous pouvez ensuite y déposer la végétation ou encore des pierres pour faire un effet de décoration réussi.

 

 

Dernière mise à jour: 20.10.20

 

Terrariums – Guide d’achat, Classement et Tests

 

Entre les centaines de formes, de matériaux, de tailles et de types de terrariums présents sur le commerce, on a souvent du mal à s’orienter même avec un minimum de connaissance. Et si le temps vous manque dans la prospection de votre acquisition, vous seriez susceptible de retrouver dans les deux modèles suivants les qualités d’un terrarium performant. Le Mkouo lot de 2 vases suspendus entièrement en verre plait d’abord pour son apparence agréable à voir, tandis que le Tropic-Shop épicéa massif grâce à ses matériaux de fabrication durera des années si la solidité fait partie de vos critères clés.  

 

 

Tableau comparatif

 

Le bon
Le mauvais
Conclusion
Prix

 

 

Les 8 Meilleurs Terrariums (Avis & Tests) de 2020

 

Afin de garantir la survie et le bien-être de certaines espèces animales et végétales, le recours à un terrarium devient incontournable. Si vous avez du mal à vous décider parmi les milliers de références présentes sur le marché, voici quelques idées sur où acheter le meilleur terrarium conseillées par le public et qui pourraient également correspondre à vos exigences.

 

Terrarium pour plante

 

1. Mkouo Lot de 2 Vase Suspendu de Verre Boule Pour Fleur

 

Si vous ignorez quel terrarium choisir, le côté esthétique et décoratif de ce modèle vous orientera déjà sur une option à ne pas négliger. Ses formes associées à sa matière (le verre) lui donnent un aspect particulièrement agréable à contempler. Vous pouvez donc sans aucun souci l’installer dans le salon, un bureau, ou une terrasse ombragée afin de l’embellir. On y fait aussi appel durant les mariages ou les réceptions importantes afin d’impressionner les convives avec une déco des plus séduisantes.

L’ouverture sur le devant permet d’accéder plus facilement à l’intérieur, d’y placer ce que vous voulez comme plantes ou comme substrat. Cela simplifie également le nettoyage, faisant de ce spécimen le plus performant dans sa catégorie. Avec quelques coups de chiffon ou d’éponge, le verre brillera bien et vous verrez mieux son contenu.

Le fait de pouvoir les accrocher fait gagner de la place sur la surface au sol ou sur les meubles. Les vases peuvent aussi être posés si vous préférez. Le verre Bore silicium subit sans dommage les hausses de températures. Cet exemplaire pas cher résiste donc mieux que les autres variantes.

 

Les pour

Forme bien pensée : L’ouverture favorise non seulement l’aération des plantes à l’intérieur, mais aussi leur entretien. La main passe sans peine dans la fente de 4.6 cm.

Article décoratif : Il améliore le cadre dans lequel il est aménagé. D’ailleurs, le temps de lui trouver des plantes, il accueille aussi des guirlandes lumineuses pour la période de Noël par exemple ou un jour spécial.

 

Les contre

Un peu trop fin : Il faut donc ainsi les manipuler avec délicatesse, ce qui n’est pas à la portée de tout le monde.

Acheter sur Amazon: Prix- (€19.99)

 

 

 

Terrarium pour tortue

 

2. Tropic-Shop Terrarium pour Tortues terrestres

 

Dans les 120 cm de long, 60 cm de large et 40 cm de hauteur de ce modèle de Tropic-Shop qui fait son maximum pour rivaliser avec la meilleure marque de terrariums, votre tortue terrestre aura tout l’espace nécessaire pour pouvoir se déplacer à son aise. Si des changements de température ou de conditions surviennent, ils mettront longtemps avant d’impacter sur votre animal vu toute la place qu’il y a.

La structure en épicéa massif résiste dans le temps. Si vous recherchez un spécimen solide qui vous accompagnera de nombreuses années, celui-ci répondra à vos attentes. Pour l’entretenir, il est possible de lasurer le produit. Ce procédé accentue sa durabilité face à l’humidité et aux petites bêtes.

D’ailleurs, la texture du matériau rajoute une couche à l’aspect naturel et la purification de la pièce où vous voulez le mettre. Si vous n’aimez pas, vous pouvez toujours le peindra dans la couleur que vous voulez.

 

Les pour

Conception personnalisable : L’utilisateur dispose de plusieurs options quant à l’installation de ce terrarium pour tortue terrestre. Il peut notamment se passer de la paroi arrière, ou habiller le terrarium de jolies couleurs à sa convenance.

Robustesse au rendez-vous : Le constructeur combine du bois véritable, des vitres en floatglass et des profilés en plastique afin de garantir la durée de vie de son produit.

Polyvalent : La référence n’accueille pas uniquement les tortues, elle abrite aussi bien les grenouilles, les crapauds, les oiseaux et autres petits animaux de compagnie (souris et autres).

 

Les contre

Notice en allemand : Certains auraient apprécié de s’aider de la notice pour le montage et devront faire sans.

Acheter sur Amazon: Prix- (€243.51)

 

 

 

Terrarium pour pogona

 

3. TerraBasic RepCage Aération latérale et traverse en verre

 

Toujours dans l’optique de comparer les produits entre eux afin de distinguer le bon, celui-ci ne passera pas inaperçu avec ses dimensions. Sous ses 120*60 cm, mais surtout sa hauteur de 60 cm, vous installez aisément des dispositifs permettant aux animaux de grimper. La cage est donc adaptée aux iguanes et aux animaux qui aiment la hauteur. Elle est assez grande pour accueillir des cachettes pour ces derniers, afin qu’ils se sentent davantage dans leur élément.

Le vivarium embarque des aérations sur les côtés afin d’assurer le renouvellement de l’air en continu à l’intérieur et la baisse de température en cas de forte chaleur. Vous n’avez donc pas à investir dans un climatiseur adéquat. Vous économisez même jusqu’à 60 % d’énergie grâce à cette initiative du fabricant.

La paroi de devant en verre offre une jolie vue sur l’ensemble. Ainsi vous observerez à tout moment votre animal et pourrez même étudier son mode de vie si besoin. Vous assemblez le tout en un clin d’œil vu que vous avez tous les outils requis dans le paquet.

 

Les pour

Conception agréable : Il est plus plaisant et sécurisant d’ouvrir la cage à travers ses vitres coulissantes. Cela vous allège aussi au moment de l’entretien.

Economique : Non seulement, les matériaux protègent l’occupant de l’humidité, mais aussi de la chaleur. Vous mettez de côté de l’argent censé revenir au traitement du bois parce que c’est de l’OSB3.

 

Les contre

Tapis absent : Certains acheteurs rapportent qu’il manquerait une bâche protectrice à poser sur le sol dans le lot. Il faut alors vous la procurer à part.

Vérifier le prix sur Amazon.fr!

 

 

 

Terrarium pour serpent

 

4. Repiterra Terrarium Reptiles & Batraciens En Bois OSB

 

Si vous hésitez toujours sur où acheter un nouveau terrarium, sachez que dans ce modèle de 60*120*60 cm, il est possible d’aménager des galeries, afin que votre animal se sente comme en pleine nature. Il se terrera ainsi loin de la vue des résidents s’il veut être tranquille dans son coin.

Le mode de montage de ce modèle allège la tâche à ceux qui ont horreur du bricolage. La façade ainsi que deux des disques sont déjà assemblés. Il ne vous reste plus qu’à vous occuper des portes coulissantes à l’aide d’une visseuse ou d’un tournevis cruciforme. Vous gagnerez du temps à le mettre sur pied.

Si vous doutez de sa qualité de fabrication, sachez que le produit a été élaboré en Europe et sans formaldéhyde. Vos bestioles et vos reptiles n’y risquent donc rien et surtout pas de suffocation. La grille d’aération permet de réguler la température à l’intérieur sans avoir à user d’une importante quantité d’énergie.  

 

Les pour

Assemblage enfantin : Ce modèle est pourvu d’un petit nombre d’éléments, ce qui facilite son montage. D’ailleurs, la plupart ont été fixés à l’usine, amoindrissant vos efforts à la réception.

Confortable à ouvrir et à nettoyer : Les façades en verre se débarrassent aisément des taches et de la poussière. Avec les portes coulissantes, on n’a pas besoin de tenir la partie ouvrante pour nourrir, faire sortir l’animal ou nettoyer l’intérieur.

 

Les contre

Sans les accessoires : Avec quelques éléments de décoration, ce terrarium aurait conquis plus de consommateurs. Cependant, l’emporter pour moins cher arrange aussi la plupart.

Acheter sur Amazon: Prix- (€99.95)

 

 

 

Kit terrarium

 

5. Reptiles Planet Kit Terrarium Complet avec Bac Ouvert pour Tortue Terrestre

 

S’occuper de reptiles ou de petits animaux n’est jamais une tâche facile à commencer par l’endroit où ils vont vivre. Le substrat, la cage ou le terrarium, l’éclairage, le chauffage, et bien d’autres éléments doivent répondre présents. Et les acquérir un par un demande du temps et de l’argent.

C’est pourquoi la marque vous offre tout cela dans un seul et même kit. Ainsi vous gagnez non seulement de précieuses heures, mais vous n’avez plus qu’à monter le tout une fois le colis arrivé (en plus du terrarium proprement dit, l’ultrason, le support de lampe, le répit mat, le reptawood). Vous n’avez pas à vous soucier de quelconque problème de compatibilité ou autre. Même le complément nutritionnel est livré dans le paquet.

Beaucoup soulignent la qualité du produit. Le verre, les joints, la coupe des pans, tout cela a été soigneusement conçu afin d’offrir en même temps un plaisir aux yeux.

 

Les pour

De bonnes conditions : Le kit compte des lampes ultrason favorables au développement des animaux et même la nourriture pour les tortues. Vous n’avez plus à vous soucier de quoi que ce soit pour les accueillir.

Plusieurs tailles disponibles : Selon le nombre de tortues vous appartenant, vous avez le choix entre le modèle de 80 cm de long, 45 cm de large et 30 cm de haut ou le moins grand.

 

Les contre

Non polyvalent : On aurait bien aimé pouvoir installer autre chose que des tortues à l’intérieur. Cela aurait été pratique.

Vérifier le prix sur Amazon.fr!

 

 

 

Terrarium plante bocal

 

6. Solavia Bocal en Verre et Couvercle de Plantes Terrarium Bocal

 

Si vous aimez les formes simples, tout en restant jolies à regarder, vous apprécierez peut-être cet exemplaire de notre comparatif. De plus, il prend très peu de place dans la pièce. On le pose sur une table, le rebord d’une fenêtre, ou même le meuble de la salle de bain, tout lui va.

Ses petites dimensions et sa conception facilitent aussi le lavage. Vous le tenez bien sur l’ouverture et ne craindrez pas de le lâcher accidentellement. Si vous y faites appel comme élément de décoration à un baptême ou un mariage ou une remise de diplôme, vous ne rencontrez pas de difficulté à le transporter.

Le dispositif avec son couvercle sert de terrarium, mais aussi de vase selon vos préférences. Le verre est assez solide pour que vous puissiez y insérer des cailloux, de la terre, du charbon actif, pour le bien-être de vos plantes. Si l’humidité s’accumule, en un seul geste vous rétablissez l’ordre.

 

Les pour

Entretien aisé : Parmi les références d’un comparateur de prix, c’est le modèle qui passe au lave-vaisselle. 

Capacité pratique : Dans ce spécimen de 2 l, vous installez des cactus comme des plantes acclimatées à l’humidité. Vos orchidées miniatures, vos plantes carnivores, vos aloes y trouveront leur compte.

 

Les contre

Sélectif sur les bords : Vu l’ouverture plus ou moins large, il est assez délicat d’y disposer des mini cactus pour ceux qui en sont fans. Des fleurs à tiges élancées lui conviennent mieux.

Vérifier le prix sur Amazon.fr!

 

 

 

Terrarium en OSB

 

7. Repiterra Terrarium Reptiles & Batraciens En Bois OSB

 

Tout laisse à penser que le meilleur terrarium se trouve peut-être chez Repiterra. Dans celui-ci, en panneaux d’OSB, vos lézards ou vos salamandres seront bien isolés de la chaleur, mais aussi du bruit. Si votre foyer est alors assez agité (enfants qui jouent, musique ou télé un peu trop forte, aboiements) et que vous voulez que votre animal soit tranquille, c’est l’idéal.

L’OSB est aussi réputé pour sa légèreté, au cas où vous aimeriez emmener votre animal prendre l’air régulièrement. Ce genre de matériaux simplifie aussi le montage à ceux qui n’ont pas la main bricoleuse. Chaque élément se pose et se fixe presque de lui-même. Avec un tournevis cruciforme, vous arrivez rapidement au bout.

Vous avez le choix entre plusieurs gabarits, à savoir 100*50*50 cm ou les 120*60*60 cm. Le fabricant propose également différents emplacements pour l’aération : à l’avant ou sur les côtés afin de répondre à un grand nombre de besoins.

 

Les pour

Assemblage enfantin : Les grilles d’aération et les trois façades en verre sont pratiquement déjà en place à la livraison. Il reste à dresser les portes, opération à la portée de n’importe qui.  

Une structure saine : On ne remarque pas la moindre présence de formaldéhyde. Dans ce terrarium, l’air est renouvelé continuellement via les grilles latérales ou de devant.

 

Les contre

Accessoires manquants : On aurait apprécié avoir des lampes ou des murs de fond dans le lot pour son prix.

Acheter sur Amazon: Prix- (€99.85)

 

 

 

Terrarium en verre

 

8. Ncyp Terrarium Lanterne Plante Pot de fleurs Rebord

 

La référence tape à l’œil de ceux qui recherchent l’originalité si vous aspirez à découvrir quel est le meilleur terrarium du marché. En effet, sa forme géométrique malgré ses dimensions peu imposantes attire immédiatement l’attention sur cette série de NCYP. Elle met aussi en valeur n’importe quelle plante que vous y insérerez. Les spécialistes conseillent d’ailleurs de mélanger les couleurs pour faire tropical. Son ossature en cuivre accentue sa solidité et sa tenue dans le temps. En effet, les modèles exclusivement conçus en verre voient plus de risques de se briser que celui-ci.

Il s’adapte à différentes situations et plantes (fougère, airplants, plantes désertiques, mousse et autres). Vous pouvez aussi y disposer des bougies, ou une sculpture que vous souhaitez mettre en lumière. Son verre ultra clair offre une vue nette de l’intérieur. Ainsi, cette lanterne trouve sa place dans une salle d’exposition comme le salon ou la chambre de monsieur Tout-le-monde.

 

Les pour

Design inédit et passe-partout : Ce terrarium ne ressemble à aucun autre dans ce comparatif. Ses formes s’adaptent à n’importe quel cadre, que ce soit domestique ou professionnel.

Facile à remplir : L’ouverture large permet d’y glisser des plantes de type fougères aux feuilles et fleurs imposantes sans peine et bien d’autres choses.

 

Les contre

Pas pour les animaux : La référence a été davantage conçue pour les végétaux, ce qui pénalisent les propriétaires de reptiles tombés sous son charme.

Acheter sur Amazon: Prix- (€42.46)

 

 

 

Accessoire

 

Plante terrarium

 

Exo terra PT3050

 

Ces feuilles artificielles ayant l’air de vraies apportent une touche de vert dans votre terrarium, et améliore l’humeur de vos reptiles et de vos amphibiens. Ainsi, ces derniers pourront s’y cacher ou s’y reposer, à l’abri des regards indiscrets ou s’amuser avec.

Vu leur texture, la poussière en part rapidement à l’aide de quelques frottements légers via une éponge ou un chiffon imbibé d’eau savonneuse. Et contrairement aux vraies, elles demandent très peu d’entretien, et ne se fanent pas.

Si vous ne connaissez pas grand-chose aux plantes adaptées pour vos futurs animaux, ne prenez pas de risque en adoptant ce produit surtout si c’est pour un modèle de quarantaines. Il convient aussi bien à un terrarium pas cher.

Acheter sur Amazon: Prix- (€17.99)

 

 

 

Tapis chauffant terrarium

 

Leana Collection ajustable 7W

 

L’avantage de ce tapis chauffant, c’est qu’il est disponible avec plusieurs niveaux de puissances et donc de températures allant de 5 à 20 W. Vous avez donc le choix d’en prendre un pour l’été comme l’hiver, peu importe les conditions climatiques. 

D’ailleurs, il est tellement performant que le fabricant recommande uniquement de ne chauffer qu’un quart de la superficie au sol avec. Vous devriez en tenir compte en fonction des dimensions de votre terrarium à la commande.

Il convient aussi bien aux serpents qu’aux tortues, aux grenouilles ou aux poissons. Grâce à sa technologie, la chaleur se propage plus ou moins rapidement dans tout le contenant. Cela propulse la référence en bonne place dans n’importe quel comparateur de prix.

Acheter sur Amazon: Prix- (€11.99)

 

 

 

Brumisateur terrarium

 

Exo terra PT2493

 

Les passionnés de plantes tropicales et de reptiles délicats en prendront soin correctement avec ce brumisateur qui envoie une pluie fine sur plusieurs intervalles pendant 2 secondes à 2 minutes toute la journée automatiquement.

Vous avez juste à le régler au début et il fonctionne quasiment tout seul. Ceux qui s’absentent souvent apprécient ce mode de fonctionnement. 

Il est possible de passer de 2 becs à 6 selon votre agencement et la nature de la faune et de la flore que vous possédez. Vous les tournez dans la direction que vous voulez.

Avec son réservoir de 8 l, vous êtes tranquille 2, 3 jours. Il ne s’assèchera pas de sitôt. Si vous craignez une installation épineuse, rassurez-vous. Le modèle est non seulement facile à remplir, mais aussi à dissimuler dans le décor grâce aux tuyaux longs, et la partie du haut en pente.

Acheter sur Amazon: Prix- (€86.29)

 

 

 

Guide d’achat

 

La sélection d’un terrarium par rapport aux articles ménagers et aux appareils électroniques du quotidien semble plus délicate. En effet, plusieurs conditions doivent être réunies pour que vous animaux et vos plantes y survivent et s’y développent correctement. Cela dit, vous n’avez pas non plus besoin d’un master en biologie pour déterminer comment choisir les meilleurs terrariums de 2020. Ces quelques informations vous y aideront.

Le type

Il existe différentes sortes de terrariums et les noms diffèrent en fonction de ce que vous comptez mettre dedans : des animaux, des plantes (plantariums), ou les deux. Là encore, la nature de chacun dictera la catégorie à adopter, car on ne dénombre plus les variétés de végétaux existantes et de faune aussi. Pour les premiers, on a les petits animaux tels que les souris, les amphibiens, les reptiles, les insectes (eh oui, certains trouvent du plaisir à élever des mille-pattes ou des blattes dans les insectariums).

En ce qui concerne les plantes, certaines sont faites pour des climats tropicaux, c’est-à-dire avec beaucoup de chaleur et d’humidité. Tandis que d’autres vivent mieux dans un environnement sec ou tempéré. Dans ce cas, avant de vous pencher sur n’importe quel terrarium, étudiez de près les besoins de vos animaux ou de vos plantes.

Sur le marché, on remarque les terrariums ouverts et fermés. Ces espaces de vie sont aussi qualifiés de secs ou d’humides, voire les deux. Dans ce genre de situation, ils intègrent une zone d’eau et un sol où les animaux peuvent se promener tranquillement ou se dorer la pilule (aquaterrarium).

 

Les dimensions et le design

Ce ne sont pas les seuls conseils que nous vous donnerons dans ce mini guide. La nature et la taille de l’être vivant qu’on installera dans le récipient détermineront également l’étendue de celui-ci. Un boa par exemple se sentira confiné dans un modèle pour souris ou pour araignée. L’inverse est même à favoriser dans le cas où les conditions n’y changeraient pas d’une minute à l’autre. Votre animal ou votre plante aura une marge en cas de panne de courant ou de maintenance de la cage par rapport à s’il mesurait quelques centimètres de moins en long, en large et en hauteur.

De l’autre côté, il faudra par la même occasion lui trouver un coin où il se glissera sans encombre là où vous lui aurez élu domicile, surtout les spécimens en verre susceptibles de se briser pour un rien.  

La plupart du temps, les terrariums sont disponibles en carrés, en rectangle, sous forme de soucoupe, de bouteille ou de bol. Certains fabricants font un effort sur l’apparence et commencent à introduire sur le commerce des exemplaires aux formes hexagonales ou géométriques complexes.

Certains modèles intègrent des grillages ou des trous répartis sur la surface en guise d’aération, d’autres non. Les uns sont conçus exclusivement en verre, tandis que les autres embarquent une structure en métal, en bois ou en plastique selon les cas. L’emplacement de l’ouverture diffère aussi selon l’article. Donc prêtez bien attention à tous ces détails et voyez quel produit répond le mieux à vos attentes. Ça, c’est le côté technique. Mais comme ces dispositifs servent aussi à embellir l’espace, n’hésitez pas à opter pour un terrarium esthétiquement agréable à voir, qui cadre bien avec la décoration intérieure : bureau, chambre, salon ou établissements publics (restaurants par exemple).

 

Les accessoires et le montage

Afin de maintenir les meilleures conditions de vie possibles à vos plantes et vos animaux dans le terrarium, vous avez parfois besoin de différents outils surtout si l’environnement général n’y est pas propice. Les lampes ultrason par exemple se charge d’apporter l’éclairage et la chaleur nécessaires à l’endroit, tandis que le tapis chauffant le tient chaud en hiver ou quand la température extérieure baisse. Ce genre de dispositif convient surtout aux reptiles qui doivent emmagasiner de la chaleur pour leur survie.

Certaines marques accompagnent leur produit de décorations, de feuilles artificielles, de branches, de cailloux afin de faire économiser les consommateurs. La majorité des modèles en verre ne disposent presque pas de pièces à assembler. Donc si vous voulez vous simplifier la tâche, tournez-vous vers ceux-ci. 

Les modèles en bois sont ceux qui demandent le plus souvent un peu de temps à l’assemblage. Mais la plupart des constructeurs ont compris que faciliter la tâche aux acheteurs leur rapportait des points alors beaucoup mettent sur pied des modèles dotés de plusieurs panneaux déjà prémontés. Dans tous les cas, assurez-vous d’avoir un terrarium qui ne requiert pas tout un arsenal pour le montage, et qui soit accompagné d’un guide explicite en français destiné à vous assister à chaque étape.

Les matériaux de fabrication et l’entretien

Les éléments constituant le terrarium conditionnent sa durée de vie et les éventuelles économies que vous pouvez récolter sur le long terme. Avec le bois qui est un parfait isolant contre la chaleur, le froid et le bruit, vous vous épargnez par exemple de recourir à une source de chaleur artificielle. Il est aussi plus sûr de résister à l’usure du temps par rapport au verre qui même d’une bonne épaisseur risque de céder au moindre impact plus ou moins violent.

Son homologue, lui, a l’avantage de l’esthétique, surtout pour des plantes. A travers le verre brillant, on observe mieux le mini jardin, les végétaux et les animaux (surtout s’il s’agit d’espèces tropicales ou rares). Ce matériau agrémente aussi le nettoyage et l’entretien, car contrairement au bois, il ne demande pas de traitement particulier, et retrouve son éclat après quelques passages d’éponge savonneuse et d’eau.

On rencontre aussi le plastique, mais rarement dans ce genre d’instrument. Il est surtout sollicité pour son prix presque donné, mais ne résiste pas aussi longtemps que ses rivaux.  

 

 

 

Questions fréquentes

 

Q1 : Comment entretenir un terrarium ?

Après avoir survolé le dernier guide d’achat pour les meilleurs terrariums, nous abordons les cas les plus fréquents chez les utilisateurs. Il ne s’agit pas uniquement de percer le mystère de comment acheter un terrarium d’un meilleur rapport qualité-prix pour réaliser un bon investissement. Il faut aussi le garder des années durant et donc bien en prendre soin.

L’entretien des terrariums ouverts et fermés diffère légèrement, mais pour la plupart cela se résume à un nettoyage journalier, un arrosage régulier et au maintien de la température en permanence.

Ramassez les feuilles et les fleurs tombées et taillez les plantes qui prennent de l’ampleur dans le bocal. Attention à ne pas laisser ce dernier ouvert trop longtemps (plus de 2 jours) pour les modèles fermés, car cela pourrait nuire à l’être vivant à l’intérieur.

Pour maintenir l’intérieur à la bonne température, installez le terrarium sous la lumière du soleil, pas directement en dessous, mais de manière à ce que celle-ci réchauffe vos plantes et vos animaux progressivement. Respectez une distance de sécurité de 1 m de la fenêtre. Cela vaut dans le cas où vous ne possédez pas de lampes ultrason. 

Tournez le récipient comme pour la terre avec le soleil afin que chaque facette en bénéficie. Il en va de même si vous vous servez d’un radiateur ou d’une source de chaleur artificielle, réglez l’appareil à la température la plus faible. Si de la buée se forme à l’intérieur de votre spécimen en verre, ouvrez tout juste assez pour qu’elle s’efface et réguler la chaleur dedans et à l’extérieur. Chez certaines plantes, il faudra rajouter un peu de terreau pour leur bien-être.  

 

Q2 : Comment faire un terrarium pour plante grasse ?

Prenez un vieil aquarium ou un vase en verre transparent à la taille adéquate et aux bords bas. Cela peut aussi être un récipient que vous aurez acheté sur Internet sans couvercle ou un jars provenant de la pharmacie ou de l’apothicaire. Si vous avez dans votre cuisine une soupière qui ne vous sert plus, elle fera tout autant l’affaire. Vérifiez qu’il soit juste assez profond et large pour accueillir vos plantes. 

Mélangez-y très peu de terre de jardin sèche avec une bonne quantité de sable. Choisissez de graviers pouzzolanes comme base, puis des graviers plus fins, versez-les à l’aide d’un verre et de charbon actif.  Retirez vos plantes de leur pot et plantez-y vos aloès, vos échinocereus, vos mamillaires et autres espèces grasses. Couvrez les racines et arrosez délicatement la terre. Exposez-les bien au soleil et limitez les arrosages (surtout en hiver) au risque de voir les végétaux pourrir.

 

Q3 : Quelle plante pour terrarium fermé ?

L’humidité et la chaleur qui ont tendance à se concentrer dans un terrarium fermé s’apparentent à un climat tropical. Ce genre de milieu convient donc davantage à des plantes tropicales comme le bégonia rhizomateux, l’episcia, la fittonia, la fougère, l’orchidée miniature, le philodendron, ou encore la violette africaine. Il en existe toute une liste à part les plantes carnivores comme les rossolis, le népenthès ou la dionée.  

 

Q4 : Comment aménager un terrarium pour caméléon ?

Bannissez les récipients en verre et fermés pour ce genre d’animaux. Du bois avec des trous pour l’aération ou une paroi en grillage convient mieux. Installez ensuite un ensemble UVB dans un coin afin que le caméléon se réchauffe quand l’envie lui prend. Parsemez le sol de fibre de coco, où vous planterez des branches et des lianes. Terminez par l’installation d’un brumisateur qui assure l’hydratation du reptile. De temps en temps, vous pouvez y jeter des insectes vivants.

 

Q5 : Quelle puissance pour le tapis chauffant d’un terrarium?

Ce critère dépend des dimensions du terrarium. Un modèle d’une vingtaine de centimètres de large et d’une quarantaine de long requiert par exemple un tapis de 25 W. Si vous en avez un plus petit, parcourez les produits moins performants, et s’il s’agit de gros gabarit, n’hésitez pas à doubler la puissance, voire la tripler. La sonde vous aidera à maintenir la bonne température dans votre milieu.

 

Q6 : Comment faire un terrarium pour tortue de terre?

Il faut à ces reptiles de l’espace, même s’ils sont encore jeunes. Pensez donc à prendre un modèle de 80 cm de long et 40 cm de profondeur et 45 cm de hauteur environ voire 2 m*1 m si elles sont plusieurs. Les spécimens en verre sont plus indiqués pour ce genre d’utilisation. N’oubliez surtout pas d’y instaurer des aérations. 

Prenez garde aux éléments dont vous vous servez pour la fixation. Certains s’avèrent toxiques pour ces petites bêtes. Préférez plutôt la silicone à aquarium en guise de colle par exemple. Installez-y des feuilles de liège, de la terre de bruyère sur 10 cm d’épaisseur. Répartissez-y quelques pierres plates, ou de gros cailloux où l’animal pourra se gratter un peu partout. Passez ensuite au tube UV et une lampe halogène d’une cinquantaine de Watts censés remplacer les rayons du soleil sur l’une des extrémités du récipient. 

De l’autre côté aménagez des mini grottes où les tortues dormiront. N’oubliez pas la petite mare de préférence en terre cuite, à sa taille et pas trop profonde non plus (le niveau de l’eau doit se trouver juste un peu en dessous de sa tête) et non en inox ou en plastique et facile d’accès où le reptile se rafraichira durant les périodes de canicule. Rajoutez à la fin un peu de verdure.

 

Q7 : Comment arroser un terrarium ?

Si vous ne disposez pas de brumisateur en cas de terrarium fermé, pensez à arroser avec parcimonie lorsque vous constatez que la terre est sèche. Si vous avez choisi la mousse comme substrat, arrosez lorsque celle-ci s’éclaircit, voire blanchit. Allez-y doucement et de préférence avec une eau pauvre en calcaire, voire qui en est totalement dépourvue. Ne mouillez pas les plantes.