Dernière mise à jour: 09.04.20

 

Il est possible de concevoir un terrarium à partir d’un bac aquarium. Avec un peu de malice et de bricolage, vous réaliserez un nouvel ornement d’intérieur digne de ce nom. Quant aux dépenses, les frais seront amortis par le recyclage du récipient. Pour mettre en œuvre votre projet, regroupez les outils, le matériel et les composants. Puis faites le montage, choisissez le bon emplacement et assurez l’entretien.     

 

Ayez en main tous les outils et les accessoires de base 

Pour transformer un aquarium en terrarium, regroupez à l’avance tous les outils. Dans ce cas, vous aurez besoin d’un pistolet à mastic, d’une équerre, d’un mètre, de deux pommelles, des vis de fixation, d’un cutter, du papier abrasif 400 et de gants.

Les arêtes s’avèrent tranchantes donc, il vaut mieux se protéger pour éviter les entailles. À part les instruments, les accessoires sont les suivants : un récipient en verre, donc l’ancien bac. Et aussi, une grille en inox fin de 160 u, celle-ci devrait recouvrir le côté supérieur du réservoir. Et pour terminer, il vous faut des lattes en bois. Pour la technique, vous n’avez qu’à vous référer aux consignes ci-après. En gros, tout est question de bricolage. Donc à vous de jouer.

 

Choisissez vos composants

Pour les composants, vous allez vous munir de billes d’argiles et de terreau. Ces éléments se commercialisent auprès des magasins spécialisés et de vos revendeurs habituels. Ils feront office de support ou sol pour les fleurs d’intérieurs.

En matière de plantes, la plupart des végétaux poussent dans le récipient en verre. Mais en guise d’astuce, on vous conseille les espèces tropicales telles que les néphrolépis, le phitonia et le ficus retusa. Elles ressemblent à de mini-arbustes très appréciés par leur allure.   

Si vous le souhaitez, vous pouvez faire appel aux algues. Il s’agit là du vesicularia dubyana ou vesicularia montagnei. Elles embellissent le rendu final. Elles forment le fameux tapis vert du terrarium. Toutefois, elles restent facultatives.       

 

Nettoyez le réservoir

Pour réaliser votre terrarium, vous aurez besoin d’un aquarium en verre. Peu importe la taille de celui-ci, l’essentiel est qu’il arrive à encastrer assez de végétaux pour la décoration. Une fois vidé complètement, vous allez effectuer le nettoyage de fond en comble.

Pour cette action, préférez du savon naturel et de l’eau plutôt que des nettoyants pour vaisselle. Ensuite, asséchez le tout avec un chiffon bien propre. Puis, trouez le fond du bac pour laisser s’écouler les fluides. Si vous oubliez ce détail, le terrarium sera pourri à l’intérieur d’où les odeurs nauséabondes. Après cela, le vôtre sera fin prêt pour accueillir les plantes.     

 

Effectuez l’aération

À présent, enlevez la partie du dessus pour avoir l’aération. Ensuite, découpez deux lattes en bois de même longueur que l’aquarium et d’une largeur de 4 cm. Puis collez-les avec de la résine sur les côtés supérieurs de la vitre.

Après, placez une grille de 160 u sur cette zone. Pour la stabiliser, vous aurez besoin de deux petites pommelles et vis de fixation. Comme résultat, vous obtiendrez une toiture mobile qui s’ouvre et qui se referme à chaque envie. Par la suite, vous pouvez repasser votre chiffon à l’intérieur. Vous dégagerez ainsi les résidus de bois et de poussières qui se sont posés au cours de l’installation. Pour les réservoirs de grande taille, des trous d’aération sont exigés sur la partie arrière ou sur la facette.    

 

Installez votre sol

Pour le remplissage, versez les billes d’argile en premier lieu. Puis étalez-les au fond du récipient de sorte qu’ils forment une couche de 2 à 3 cm. Puis, rajoutez le terreau sur une épaisseur plus importante de 3 à 4 cm.

Puis ajoutez à nouveau 3 cm d’argile avant de terminer avec 4 cm de terreau. Le but étant d’avoir un mélange de 10 à 12 cm de hauteur. Une fois tout cela bien agencé, vous aurez une superposition de strates agréable à la vue, mais essentielle à la survie des plantes. Cette formation assure le drainage de l’eau de la couche superficielle vers le fond de l’aquarium. Et en même temps, cela régule l’humidité à l’intérieur.        

 

Plantez les végétaux 

Quand la surface est prête, vous pouvez désormais planter. À ce stade, tout ressemble à un jeu d’enfant. Donc, prenez vos végétaux et insérez-les un à un dans le terreau, et ce, avec beaucoup d’attention.

Ces derniers sont tellement fragiles qu’à chaque geste faussé, ils risquent d’être ramollis. Pour simplifier l’action, pensez à piocher à l’aide d’une pointe et non avec vos doigts. Et pour mieux vous organiser, creusez à l’avance tous les trous avant de placer vos plantes. 

Pour la disposition, à vous de voir où installer tels ou tels spécimens. À ce stade, rajouter un peu de billes d’argile pour décorer l’ensemble. Entre autres, les morceaux de pierre brute, écorces et pots en terre font aussi de beaux ornements. Et pour terminer, arrosez le tout avec le pistolet à eau.

Pensez à l’emplacement

Sachez que pour une croissance optimale, l’exposition au soleil ainsi que la chaleur interne sont à équilibrer pour les plantes. Donc à vous de trouver un espace adapté, cela dit, lumineux pas trop chaud ni trop froid et avec un courant d’air correct.

Un emplacement externe n’est pas souhaité de même qu’un positionnement près du plafond. Dans le premier cas, la lueur du jour s’intensifie en traversant les parois en verres. Et dans le second, les plantes risquent de s’étouffer légèrement faute d’aération. Comme solution, placez votre récipient sur une table au milieu d’une pièce. Là, il fera un bel ornement d’intérieur tout en rafraîchissant l’air environnant.  

 

Entretenez régulièrement votre terrarium

Pour conserver au mieux votre terrarium, pensez au nettoyage de la vitre aussi souvent que possible. Pour ce faire, essuyez à coup de lingette la partie interne et externe du récipient. Vous garderez ainsi brillant votre verre pour une meilleure visibilité.  Et pour les espèces vivantes, suivez de près leur état de santé. L’astuce consiste à ôter les brins et les feuilles mortes. Pour cela, vous allez couper ceux qui sont collés sur les végétaux.

Et pour le reste, le ramassage des corps asséchés s’avère obligatoire. Pour garder au vert ses plantes d’intérieur, n’oubliez pas de les arroser régulièrement. Si vous ne voulez pas en fabriquer par vous-même, pour vous donner une idée sur les terrariums mis en vente, trouvez ici notre sélection des meilleurs produits.

 

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier