Comment faciliter la cohabitation d’un chien et d’un chat ?

Dernière mise à jour: 26.05.24

 

Nos animaux de compagnie n’acceptent pas toujours facilement l’arrivée d’un nouveau protégé. La situation devient d’autant plus compliquée avec nos amis canins et félins qui ne sont pas naturellement faits pour cohabiter. Que faire pour détendre l’atmosphère et pour que les deux animaux puissent vivre harmonieusement ensemble ? Voici nos conseils.

 

Aménagez un territoire pour chaque animal

Avant d’accueillir un nouvel animal de compagnie, chien ou chat, assurez-vous d’avoir deux endroits différents pour que chacun puisse avoir son propre territoire. Ils ne devront pas dormir, manger, boire ou jouer au même endroit. Pour personnaliser chaque espace au goût de nos amis félins ou canins, facilitez-vous la vie et trouvez leurs accessoires et leurs nourritures sur  terranimo.fr, qui est une animalerie en ligne.

Offrez à votre chat des espaces en hauteur où il peut se retirer et observer le chien en toute sécurité. De même, veillez à ce que le chien dispose de son propre espace, où il pourra se reposer et se détendre sans être dérangé par l’autre animal.

 

Choisissez un chaton ou un chiot comme nouveau venu

Choisissez le bon moment pour accueillir un nouveau chat ou un chien si vous avez déjà l’un ou l’autre de ces animaux chez vous. Pour favoriser une relation harmonieuse entre les deux, quel que soit l’âge de l’animal qui a été chez vous dès le départ, le nouveau venu devrait avoir moins de 12 semaines pour le chien et moins de 9 semaines si c’est un chat.

Pourquoi ? Parce que d’une part, un chiot ou un chaton s’attache facilement à tout animal qui lui est en contact à cet âge. Il devient ainsi plus simple pour lui de vivre avec votre autre protégé qu’il l’apprécie ou pas au départ.

D’autre part, le chien ou le chat qui l’accueille peut le trouver dérangeant, mais ne le confond pas à une menace si c’est un bébé animal qui arrive chez vous. Les deux animaux ne deviennent pas amis du jour au lendemain, mais au moins l’autre ne serait pas stressé par l’arrivée de ce nouveau protégé s’il est encore petit.

 

Une rencontre dans un endroit neutre

Afin de réduire les stress et les tensions, notamment pour l’animal qui va accueillir le nouveau venu, organisez la rencontre dans un endroit neutre. Une pièce peu fréquentée de la maison serait parfaite.

Pour commencer, les deux animaux peuvent se connaître par leur odeur à travers une porte. Vous pouvez par la suite les laisser s’observer et s’approcher à leur rythme. Restez vigilant et surveillez attentivement les interactions entre le chien et le chat, surtout au début. Intervenez calmement si des signes de stress ou d’agressivité apparaissent, et séparez les animaux si nécessaire pour éviter les conflits.

Dans tous les cas, préparez une voie de fuite pour le chat qui en cas d’aboiement peut avoir envie d’aller en hauteur pour se réfugier. Souvenez-vous aussi qu’il est parfois facile de donner à un chien l’ordre d’arrêter son geste s’il montre un signe de méchanceté au nouveau venu.

Encouragez les interactions positives et bien répartir les ressources

Vous devriez également encourager les interactions positives entre le chien et le chat. Optez pour des friandises et des éloges, lorsqu’ils se comportent bien en présence l’un de l’autre. Vous pouvez également créer des moments de jeu supervisés où les deux animaux peuvent s’amuser ensemble afin de renforcer leurs liens.

Ne rassurez pas le nouveau venu au détriment de l’autre animal, car la plupart des animaux domestiques sont sensibles aux injustices. Cette situation ne pourra qu’aggraver la frustration de l’ancien animal qui risque de sentir que vous ne l’aimez plus.

Traitez les deux animaux d’une façon équitable en leur offrant des friandises ou des jouets par exemple. Veillez à ce que le plus grand ne s’avise pas à menacer le plus petit pour prendre sa nourriture ou ses jouets.

En matière de ressources, répartissez-les équitablement entre le chien et le chat, que ce soit l’un ou l’autre le nouveau venu. C’est valable pour les bols de nourritures, d’eau et les accessoires lucratifs. Le but est d’éviter de les mettre en compétition et de les frustrer.

 

Sollicitez l’aide d’un comportementaliste

Si vous avez du mal à gérer l’un ou l’autre de vos animaux de compagnie, si les conflits ne s’arrêtent pas ou si l’agressivité du chat ou du chien ne s’atténue pas avec le temps, sollicitez l’aide d’un comportementaliste.

Ce spécialiste du comportement des animaux corrige les habitudes de l’animal, chat ou chien si vous avez des difficultés à les gérer ou à résoudre un problème. Pour ce faire, il utilise différentes méthodes.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES