Dernière mise à jour: 26.09.22

 

Chez l’humain, l’éternuement est un phénomène fréquent provoqué généralement par la présence des poussières dans la narine ou tout simplement par le rhume. Mais, quelles sont les raisons des crises d’éternuement chez un toutou ? À quel moment faut-il s’inquiéter ? Focus ! 

 

Gros plan sur les origines de l’éternuement du chien

Mon chien éternue ! Ne vous inquiétez pas, il existe plusieurs raisons qui justifient ce comportement chez votre animal de compagnie. Pourquoi on éternue? On parle d’une irritation superficielle des conduites respiratoires. Il peut cependant présager d’autres maladies plus alarmantes chez le chien. 

• Un signe d’allergies

Un chien qui éternue peut présenter des problèmes d’allergies une fois qu’il est en contact avec de la fumée, du pollen ou de la poussière. Il s’agit, de ce fait, d’un simple réflexe en présence d’allergène.

• Une infection des dents

La mâchoire supérieure des chiens se compose de molaires et de prémolaires dont les racines se développent près des passages nasaux. Cette raison explique pourquoi le chien éternue lorsque ces deux grosses dents commencent à s’infecter. Pour limiter la propagation des dégâts, pensez à inspecter les zones touchées et à faire appel à un vétérinaire. En effet, si l’infection empire, elle peut provoquer des endommagements plus sévères.  

• Une présence d’un corps étranger

Comme indiqué précédemment, la signification de l’éternuement peut être très variée. Un chien éternue quand un corps étranger ou un irritant se retrouve coincé dans sa cavité nasale. Il s’agit généralement d’un insecte, d’un brin d’herbe ou d’une poussière. Le geste lui permet ainsi de le chasser de sa voie respiratoire. En cas de doute, n’hésitez pas à réaliser une légère inspection. En effet, votre chien aura du mal à se débarrasser d’un épillet. Une intervention chirurgicale reste souvent la seule solution.  

• Un rhume

Un chien enrhumé existe bel et bien, tout comme les êtres humains. En dehors de l’éternuement, le chien a le nez qui coule. Il arrive également qu’il ronfle ou qu’il soit fatigué. 

• Une infection du système respiratoire

Les rhinites infectieuses se déclenchent à la suite de la présence d’un virus ou d’une bactérie dans le système respiratoire. La toux du chenil est l’une des maladies les plus fréquentes et les plus contagieuses. Hormis la toux, l’éternuement figure aussi parmi les symptômes réguliers de cette maladie. Si le chien réunit tous les signes, il est possible de lui administrer des médicaments antitussifs et des antibiotiques.  

• Syndrome du museau plat

Comme son nom le décrit, cela atteint les chiens à nez aplati. Étant donné que leurs narines sont pincées, le voile du palais a tendance à vibrer à chaque respiration. Appelé aussi syndrome brachycéphale, il touche généralement le bouledogue anglais, français ou le cavalier King Charles. L’éternuement répétitif est de ce fait, entièrement normal. 

• Une tumeur nasale

Les chiens à museaux longs sont souvent les plus touchés. Comme son nom le décrit, la tumeur nasale entraîne un éternuement ainsi qu’une éruption nasale. Si votre chien a été diagnostiqué, suivez les consignes du vétérinaire à la lettre pour diminuer les risques. Notez que la tumeur peut provoquer la destruction de la structure nasale de votre animal de compagnie. 

• Une excitation au jeu

L’éternuement reste une réaction entièrement normale chez les chiens. Ces derniers expulsent de l’air par le nez et la bouche, quand ils sont excités ou quand ils jouent. On peut également définir ce phénomène comme une preuve d’amusement du toutou.  

• Une aspergillose naso-sinusale

Il s’agit d’une infection causée par le reniflement des pores de champignons. Les symptômes sont nombreux. En effet, une aspergillose naso-sinusale se traduit par l’éternuement, les écoulements nasaux, les saignements du nez et l’enflement du museau. Si les indications sont réunies, pensez à emmener votre toutou chez le vétérinaire. Ce dernier procèdera à des examens cliniques en commençant en premier temps par la prise de la température intra rectale de votre animal de compagnie. Des examens sanguins restent aussi indispensables pour déterminer l’ampleur du dégât. Il existe bien évidemment des traitements appropriés. Il faut également opérer à des suivis cliniques tous les mois. 

• Des mites nasales

Mon chien éternue, comment l’expliquer ? Il se peut que des mites se soient logées dans sa voie respiratoire. Pour rappel, il s’agit de bestioles microscopiques qui entraînent l’irritation et les saignements du nez. Si votre chien a récemment creusé dans la terre, il peut s’exposer à ce type d’acarien. Il aura, par la suite, une sensation d’inconfort et un éternuement régulier. 

 

Comprendre la signification de l’éternuement inversé

Comment éternuer ? Ce phénomène se traduit par l’expulsion de l’air par le nez. Pour un éternuement inversé ou Reverse Sneezing, cependant, il s’explique par l’aspiration d’un volume d’air élevé par le nez, d’où la production d’un bruit qui ressemble souvent à un fort reniflement. Une raison pour laquelle certains individus croient que le toutou a des problèmes de respiration. Or, il s’agit uniquement de ce que l’on appelle un phénomène paroxystique.

La crise provoque un inconfort chez le chien. Pour preuve, ce dernier reste immobile tout en se tenant sur le coude. De plus, sa gueule est entièrement fermée. Un geste qui s’avère parfois inquiétant pour son propriétaire. Vous pouvez, par ailleurs, remarquer des mouvements inhabituels au niveau de la cage thoracique de votre animal de compagnie. Celui-ci est particulièrement tendu et il allonge le cou. Il adopte la même position pendant environ 30 secondes à une minute, le temps que la crise passe. Pour accélérer cela, on vous recommande de caresser la gorge de votre toutou et de boucher légèrement ses narines. 

Sachez que l’irritation du pharynx et du nez déclenche le Reverse sneezing. En clair, l’irritant se situe dans le pharynx au lieu de se loger dans les voies respiratoires. La crise est causée par l’intolérance à l’exercice, les acariens, les allergènes, le palais mou allongé, les produits ménagers ou la surexcitation. À noter que ce genre de crise affecte particulièrement les chiens brachycéphales ou de petites races. 

Ne vous inquiétez pas, cette forme de crise d’éternuement est anodine pour le chien. Toutefois, il n’y a rien de plus prudent que de faire appel à un vétérinaire, notamment quand elle devient trop fréquente. Elle peut, en effet, cacher des infections. Pour mieux déterminer la cause de l’éternuement inversé, pensez à vous en tenir aux comportements de votre toutou. La visite chez un vétérinaire reste indispensable lorsque la crise s’accompagne de perte d’appétit, d’écoulement nasal, de léthargie, etc. 

Généralement, l’éternuement inversé chez le chien ne requiert aucun traitement médical spécifique. Néanmoins, comme indiqué précédemment, vous pouvez aider votre animal de compagnie à calmer la crise. Pour provoquer une déglutition, veillez avant tout à lui masser la gorge. Lorsque vous lui bloquez les narines, on vous conseille d’agir pendant une à deux secondes au maximum. Une fois que la crise s’arrête, il est recommandé de rassurer votre chien. Certaines races sont en effet angoissées par les bruits émis.  

Pour prévenir la crise, vous devez passer régulièrement l’aspirateur dans votre habitation. Il est également recommandé de bien nettoyer l’endroit où votre molosse dort. Afin de limiter les problèmes d’allergies, évitez l’emploi des désodorisants et des bougies parfumées. Néanmoins, l’usage d’un humidificateur d’air est indispensable lorsque l’air ambiant est sec. Aussi, pensez à ne pas l’exposer à la vapeur des cigarettes électroniques et à la fumée du tabac ou des cheminées. En outre, n’oubliez pas d’utiliser une brosse pour chien pour prendre soin de ses poils. Les lingettes vous permettront, par ailleurs, de nettoyer ses pattes lors de la saison d’allergie. 

 

Mon chien éternue : zoom sur les réactions à adopter

Comme indiqué précédemment, de nombreuses causes expliquent l’éternuement des chiens. Mon chien éternue, comment dois-je réagir ? Pour atténuer la crise, nous vous conseillons de privilégier l’usage des produits naturels.  

•  Pour aider votre toutou à combattre les problèmes d’allergies, on vous recommande d’opter pour des produits que l’on appelle des allergies saisonnières. 

•  Le rhume chien est particulièrement fréquent. Pour le soulager, veillez à rester enfermé avec votre toutou dans une pièce. Laissez couler l’eau chaude afin de propager la vapeur dans l’espace. Cette technique permet d’apaiser les bronches et de les assainir. Si vous souhaitez accentuer son effet, vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radiata dans l’eau. Attention à ne pas la mettre en contact direct avec votre chien. 

•  Votre animal de compagnie est sujet à une infection de dent ou du système respiratoire ? N’hésitez pas à lui donner de l’argent colloïdal. Ce dernier a pour rôle de renforcer son système immunitaire et de stabiliser ses voies respiratoires. 

•  Pour enlever les corps étrangers dans la cavité nasale de votre toutou, il existe ce que l’on appelle la « boule de poils ». Il s’agit d’un produit naturel qui fonctionne si votre chien est sujet à des mites nasales ou si un irritant est bloqué dans son système respiratoire. 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES