Dernière mise à jour: 18.01.21

 

Si vous aimez les dessins animés, il est probable que vous avez déjà vu La belle et le Clochard. Dans ce célèbre titre, on retrouve deux chats Si et Am qui chantent. Ce sont des chats siamois. En effet, cette race d’Asie de l’Est existe vraiment dans le monde réel. Eh oui, il est bien possible de les adopter en France. Cependant, avant de se lancer, il est préférable de les connaître un peu plus.

 

Histoire et origine de la race

Pour trouver les premiers textes sur cette race, il faut remonter au XIVe siècle. Apparemment, ces chats ont déjà existé bien avant ces récits, et il paraît que les premiers individus habitaient le royaume de Siam. D’ailleurs, c’est de là que vient le nom siamois. Dans les manuscrits Ayutthaya du milieu du xive siècle, on décrit ce chat de colorpoint. En outre, on le retrouve souvent dans des œuvres d’arts asiatiques et thaïlandais. À l’origine, les chats siamois appartenaient uniquement à la famille royale thaïlandaise. Ces sujets considéraient cet animal comme sacré. De ce fait, ils les ont enfermés au palais.

D’autre part, la Grande-Bretagne a été le premier pays à avoir importé le premier individu aux environs de 1871. Puis, ce n’est qu’en 1884 qu’un couple fut importé par le Major Owen Gould qui était Ambassadeur de Bangkok à l’époque. Les caractères physiques de ce chat attiraient tellement les Occidentaux, que le Roi de Siam a décidé d’en offrir à chaque diplomate.

La race devient alors populaire très rapidement en Grande-Bretagne qu’en 1889, le premier standard apparaît. D’autre part, la race fut implantée en France 1896, et prospère 1920.  Au fil des années, la race a connu différentes variantes, comme le chat siamois angora et modifications selon les régions d’élevage. Aujourd’hui, le Siamois est un chat domestique qu’on peut retrouver dans n’importe quel foyer dans le monde.

Caractéristiques physiques

Bien que cette race connaisse différentes variantes et modifications, on peut quand même reconnaître le standard de la race.

La tête : la tête de l’animal prend la forme d’un triangle. De taille moyenne, elle est assez longue. Le chat siamois possède un nez long et droit qui s’intègre dans la forme triangulaire de la tête. Son crâne, son front et ses joues sont plats ou un peu arrondis. Puis, ce félin même le chaton siamois possède un menton assez ferme.

Les yeux : de couleur bleu intense, les yeux du siamois sont de taille amande. Par ailleurs, les spécialistes de ce type de race qualifient aussi ses yeux d’amandes.

Les oreilles : toujours en suivant la forme triangulaire de la tête, les oreilles sont assez grandes et larges au bout.

La queue : le siamois a une queue proportionnelle à la longueur du corps et la hauteur des pattes. La queue, fine et longue, prend la forme de fouet. À noter qu’une anomalie de celle-ci est éliminatoire pendant les concours et les expositions. Toutefois, il existe bien le chat à queue courte pour cette race.

Le pelage : le chat siamois possède des poils courts et brillants. Il ne présente pas de sous-poil. Au toucher, le pelage est bien soyeux.

La couleur : celle-ci distingue ce chat des autres races. En effet, il est reconnu pour avoir des extrémités colourpoints qui contrastent avec tout le corps. Cela concerne le masque, les oreilles, les pattes et la queue.

Le corps : avec une allure assez fine pour une taille adulte de chat, ce chat dispose d’une ossature fine. En outre, ses muscles sont bien développés. À part le cou, les pattes sont longues. Cela dit, le siamois possède des pieds en forme ovale.

 

Les caractères de l’animal

Le siamois se présente peut-être comme la race de chat la plus affectueuse. Considéré parfois comme un chien, le siamois ne s’attache pas à un territoire comme tous les autres chats, il s’attache plutôt à son maître ou sa famille. Intelligent, ce chat peut même être dressé. De plus, il comprend très rapidement les interdictions et les bonnes manières. Il suffit de les lui apprendre. Il est facile à transporter et accepte même une laisse. Vous pouvez très bien l’emmener en vacances.

S’il est bien traité, il ne risquera pas de quitter la maison, contrairement à d’autres types de race. En plus d’être un très bon compagnon, des mythes disent que le chat siamois arrive à communiquer avec son maître. Après, ce n’est pas par hasard si les rois de Siam le considèrent comme un animal secret. Toutefois, le siamois n’aime pas trop la solitude, il aime être auprès de son maître. Et même s’il est affectueux, ce chat peut afficher de mauvais comportements si on le traite mal.

Par exemple, s’il manque d’attention, il peut mettre votre maison en bazar surtout que c’est un chat hyperactif. Il faudrait peut-être vous équiper d’un arbre à chat et d’un bon aspirateur cyclonique Newtech. Pour finir, il faut savoir qu’un chat siamois croisé peut avoir des comportements différents de ce qui est énoncé précédemment.     


Sa santé

Bien qu’il s’agisse d’un chat solide et facile à élever, le siamois peut connaître deux maladies spécifiques tout au long de sa vie. D’un côté, il y a l’amylose qui est une forme d’excès en protéines. Cette maladie favorise la destruction du foie et des reins. D’un autre côté, on retrouve la sténose aortique qui touche le cœur. Cependant, ce chat n’est pas sujet à l’hypo allergie.

 

Durée de vie

La durée de vie du chat dépend toujours de la race et de sa santé. L’âge moyen du chat diffère pour chaque type. Le siamois, lui, est un chat qui vit assez longtemps. Son espérance de vie se situe entre 19 et 21 ans. Toutefois, il atteint cet âge maximum de chat s’il est en bonne santé.

 

Hygiène

Le siamois est un chat facile à toiletter. Contrairement à une belle chatte poilue, il possède un corps très maniable et un pelage facile à nettoyer. Une bonne hygiène sera assurée par un bain et un brossage hebdomadaire.

Prix et coût d’entretien

Pour adopter un siamois, un vrai, il faudrait débourser entre 600 et 1200 euros. Par ailleurs, élever ce chat peut vous coûter au maximum 800 euros chaque année.

 

Alimentation

Comme tous les chats, le siamois peut être carnivore et omnivore. Cela dit, il peut se contenter d’un régime à base de viandes et de croquettes. Néanmoins, il faut bien surveiller la qualité de ses aliments.  

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments