Dernière mise à jour: 07.12.19

 

On peut s’attendre à tout dès qu’on décide d’élever un chat. Comme le cas de certains qui perdent leur mordant lorsqu’ils prennent de l’âge ou présentent des pathologies buccales. Ainsi, les habitudes alimentaires doivent s’adapter à la situation. La manière de procéder reste encore un vrai souci pour la plupart des maîtres.

 

Pourquoi un chat perd-il ses dents ?

Plusieurs raisons peuvent être à l’origine de leur disparition chez les félins. Comme toutes les espèces vivantes pourvues de dentition, cela arrive qu’ils rencontrent des problèmes à ce sujet.

Étant petits, ils présentent des dents de lait. Comme chez les humains, des structures plus solides remplacent ceux-ci après quelques années. Dans ce cas, plus ces animaux avancent en âge, plus leur dentition s’affaiblit. Une raison pour dire que le vieillissement est l’un des facteurs responsables de ce désagrément.

Ensuite, certaines pathologies dentaires comme la parodontite, la formation des tartres et la stomatite peuvent contribuer à l’absence des ratiches. Théoriquement, la parodontite correspond à une irritation du parodonte ou ensemble de structures supportant les dents comme la gencive, le ligament alvéolaire, le cément et l’os alvéolaire.

Par la suite, le développement des tartres ou dépôts, de couleur blanche, jaune ou brune, sur les dents peut avoir lieu avec des années d’existence. Enfin, la stomatite quant à elle se définit comme une inflammation de la muqueuse buccale. Votre matou pourrait ressentir de la douleur lorsqu’il ouvre la bouche. Par ailleurs, celle-ci sent mauvais en même temps.

 

 

Régime alimentaire pour un vieux chat édenté

Il reste indispensable qu’un vieux félin dépourvu de dents adopte une habitude alimentaire plus saine et appropriée à sa situation. Pour cela, on recommande quelques propositions ci-après.

–          Nourriture faite maison

Il ne semble pas facile de créer des recettes faites maison pour les félins, car ceux-ci doivent acquérir des éléments nutritifs nécessaires à leur santé comme les minéraux et les vitamines. En effet, en atteignant la vieillesse, ils deviennent plus fragiles.

Une carence en ces substances peut affecter leur bien-être. Ainsi, voici un exemple d’un repas mou, la pâtée, qui convient à ce genre de cas. Il s’agit de mijoter à feu léger le mélange formé par les flocons de riz ou d’avoine et de l’eau jusqu’à obtenir une matière pâteuse. Après, mettez des légumes préalablement cuits dedans. Puis ajoutez de la viande découpée et de l’eau. Après 2 minutes de cuisson, incorporez avec le tout de la levure de bière et de la spiruline. Ce repas peut tout à fait se conserver au réfrigérateur pour une éventuelle consommation.

Toutefois, pensez à varier ce régime avec les nourritures industrielles pour assurer une meilleure alimentation de votre compagnon. En effet, selon les spécialistes, les denrées spécifiques pour les chats au supermarché contiennent plus de nutriments adéquats pour eux.

–          Alimentation humide

Un tel problème chez les matous exige une nourriture facile à digérer, de qualité et saine comme les pâtées, les mousses ou les bouchées en gelée. En effet, un félin sénior sans dents, ne pourra plus mastiquer les aliments trop durs. D’ailleurs, ceux-ci pourraient leur causer des maux d’estomac. Optez alors pour des références contenant des protéines équilibrées, du phosphore et du sodium, des antioxydants, des minéraux et des acides gras.

–          Croquettes

Les croquettes sont de nature solide, il n’existe pas de variétés tendres dans les boutiques. Mais certaines personnes y ajoutent de l’eau pour les rendre moins dures. De cette façon, votre animal les ingèrera mieux. En outre, évitez de donner à votre bête de la nourriture non adaptée à ses besoins comme les repas pour les chatons. Vous risquerez sinon de rencontrer d’autres soucis de malnutrition plus tard.

 

 

Les bons gestes à adopter

Il existe quelques bonnes habitudes indispensables pour garantir une nutrition correcte à notre boule de poils. Afin de vous aider à les acquérir, nous vous les décrivons ici.

–          Changer l’alimentation progressivement

Il semble évident qu’avant la chute de leurs ratiches, vous alimentez vos félins différemment à savoir par des croquettes, de la viande crue ou des denrées solides. Cependant, l’absence de ces structures à mâcher vous a conduit à procéder autrement. Pour n’importe quelle bête, changer brusquement leurs habitudes en alimentation va troubler le mécanisme de leur digestion. Pour cela, il existe un moyen pour y remédier : favoriser une transition sur quelques jours.

Cela consiste à lui offrir au 1er jour son plat habituel, puis aux 2ème  et 3ème jours, complétez sa ration avec un quart de son nouveau repas et le reste avec celui d’avant. Ensuite, aux 4ème et 5ème jours, veillez à lui donner une moitié de l’un et une moitié de l’autre. Aux 6ème et 7ème jours, ne lui proposez qu’un quart de son ancien régime et complétez le reste avec le nouveau. Enfin, le 8ème jour, vous le nourrirez entièrement avec la denrée qui lui correspond. Pensez à hydrater votre chat de temps en temps.                                                                                                                                                                                                                         

–          Contrôler les repas

Il faut gérer au maximum la nutrition des félins, car en général, ces derniers trouvent le plaisir de manger à plusieurs reprises dans la journée. Par conséquent, ils peuvent finir par excéder leur ration quotidienne. Cela pourrait le mettre en surpoids, ce qui constituerait une autre pathologie à soigner.

La meilleure chose à faire alors reste la répartition de ses aliments en quelques petits plats, selon son appétit. Pour plus d’efficacité dans ce procédé, il existe actuellement un distributeur de croquettes pour chat qui permet de servir vos compagnons automatiquement en 4 ou 5 repas par jour selon le modèle. Cela économisera votre temps et assurera une nutrition équilibrée à votre animal.

–          Nourrir correctement votre vieux matou

Tout d’abord, comme il a pris de l’âge, il a de moins en moins d’appétit. Pensez donc à l’inciter à retrouver son envie pour la nourriture. Pour cela, diversifiez les aliments et servez ces derniers à une température ambiante. Ensuite, adoptez une denrée faite pour les chats âgés à savoir des protéines de haute qualité, du phosphore, de la vitamine E et moins de calories.