Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Le chat se dévoile comme un compagnon idéal au quotidien. Il nous procure de l’amour, de la tendresse et nous fait beaucoup de bien. Mais dans bien de moments, cette bestiole, d’habitude calme et posée, se transforme en un pro de la destruction. Lisez ici comment expliquer ce phénomène et comment l’aider à dépasser ce stade.

 

Mon chat saccage la maison et les meubles

Certains objets et styles d’aménagement stimulent l’instinct primaire de nos félins et suscitent leurs habitudes de destructeur. Ils trouvent leur bonheur dans le mordillement des fils électriques apparents ou des linges en lin et particulièrement de griffer et malmener le canapé, le sofa ou encore le fauteuil de papa.

Les vétérinaires classent la plupart de ces conduites (par exemple faire ses griffes) comme un besoin naturel de l’animal. Comme, il ne possède pas de moyens efficaces pour se défaire de celles-ci, il les affine et les soigne au mieux grâce à ce procédé.

Par ailleurs, il existe des bêtes qui montrent un fort penchant pour détruire les objets qui les entourent, intentionnellement. Dans ce cas, ce mal s’explique par leur incapacité à s’adapter à leur environnement ou à leur mode de vie. Souvent, ces déviations découlent aussi de la consommation incontrôlée de produits non adaptés. 

Les félins qui vivent en ville dans les grands immeubles ont des troubles de comportements, liés à leurs habitudes quotidiennes. Ils montrent des conduites bizarres comme manger ou déterrer les plantes d’appartement, ronger et croquer les tissus du canapé ou du sofa. C’est le cas des chats suceurs de laine, qui au final, parviennent à trouer nos pulls et nos linges de maison les plus précieux. 

Ces genres d’animaux sont en général de races asiatiques. Leurs agissements hors normes tiennent d’une raison génétique. Les siamois sont les plus exposés à ces manies qui sortent de l’ordinaire. Ainsi, les maîtres n’ont pas seulement affaire aux griffades du mobilier, mais doivent aussi faire face à ce type de maux. 

En outre, cette problématique touche aussi les bêtes sevrées très tôt et qui ont été nourries au biberon. Elles ont gardé un réflexe de succion beaucoup plus prononcé, ce qui les incite à agir de cette manière avec les tissus dans la maison. Ceux qui souffrent d’anxiété ou de dépression agissent pareillement. Ainsi, les maîtres ne doivent pas s’étonner ni trop s’inquiéter de cette ingestion de substances inappropriées et de leurs effets sur le canapé.   

 

 

Comment gérer son animal de compagnie lorsqu’il lacère les meubles ?

Les capacités des félins à tout mettre sens dessus dessous restent insoupçonnables. Certes, on a l’habitude de voir les gens se plaindre de leurs chiens. Mais, côté matou, il y a peu de personnes qui s’étalent sur le sujet. Or, plus d’un chat détruisent tout sur leur passage. Souvent, ils démolissent le canapé ou le fauteuil avec leurs griffes et s’attaquent également à la tapisserie. À cet égard, il semble grand temps pour le maître de recourir à un répulsif pour limiter le dégât et faire régner plus d’ordre dans le foyer.

Ce type de produit naturel ne contient aucun élément néfaste qui puisse nuire à la santé de l’animal. On le retrouve aisément sur le marché, mais on peut très bien le réaliser soi-même. Cette potion permet de couvrir l’empreinte olfactive déjà laissée et imbibée partout par le chat.

À cet effet, il existe le répulsif naturel en spray :

Ce produit peut être utilisé en intérieur comme en extérieur. Pratique, il agit sur le coup et réussit à éloigner du mobilier les griffes de nos boules de poils. On n’a juste qu’à le vaporiser sur la structure à traiter pour que ça marche. En outre, certains de nos félins marquent leur territoire par le biais de leur urine. Cette manie réduit à néant le niveau d’hygiène dans la maison. Et l’odeur de pipi de chat ne sent pas très bon. Aussi, pour leur apprendre la propreté et les empêcher de faire leurs besoins partout, le répulsif se définit comme la solution optimale. Pour trouver celui qui vous convient, voici notre liste des meilleurs produits.

 

 

Réaliser son répulsif fait maison

Cette tâche reste simple. Habituellement, les professionnels usent d’une mixture d’huiles essentielles. Les ingrédients pour ce mélange s’obtiennent commodément. Certains existent et sont déjà conservés dans nos tiroirs. Il vous suffit alors de mélanger les éléments suivants :

          5 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus

          5 gouttes du même composant en version citronnelle

          5 gouttes de lavande

          Le tout à panacher dans deux tasses d’eau.

Une fois le mélange formé, on le transfère dans une bouteille et on l’applique à chaque fois que le besoin s’impose.

Le répulsif à base de poivre se montre efficace sur les chats, mais aussi sur les chiens. L’odeur inconfortable qui en ressort ne plait pas à nos animaux de compagnie. Pour en obtenir en quantité suffisante, procédez ainsi :

          Bouillir une tasse d’eau,

          Y joindre une cuillère de poivre moulu,

          Attendre à ce que les poudres soient complètement diluées,

          Et laissez le tout se refroidir avant d’asperger les coins du canapé

Par ailleurs, le vinaigre blanc éloigne également nos minets. Il suffit de mélanger 100 ml de cette potion avec une trentaine de gouttes d’huile essentielle d’orange. Et le tour est joué. 

 

Les autres solutions que le répulsif

Pour traiter le trouble de comportement de nos petites bêtes, nous devons nous armer de patience. Comprendre le mal depuis son origine va nous aider à trouver les bonnes solutions. Les conseils d’un vétérinaire restent importants.

Dans la majorité des cas, les griffures sur le mobilier se dévoilent comme une conduite instinctive chez nos animaux. Elles permettent de limer leurs ongles. À cet effet, il semble raisonnable d’adopter un arbre à chat ou un griffoir sur lequel le félin puisse se défouler. L’astuce pour l’aider à s’accommoder de cet accessoire au plus vite, est de le placer auprès de l’endroit où il aime dormir. Lui procurer des jouets va réduire son anxiété et le distraire du canapé.