Dernière mise à jour: 14.11.19

 

Laisser entrer et sortir à son aise son chat fait son bonheur. Toutefois, vous n’allez tout de même pas lui tenir la porte à chaque fois que votre félin aura envie de la passer. Une solution s’offre à vous. Il existe des éléments dont vous devriez avoir connaissance avant de vous lancer dans sa mise en place. Voyons cela en détail.

 

La taille de l’équipement

Lorsqu’on vit avec un animal de compagnie, il est important de prendre en considération les éléments qui conditionnent son épanouissement dans votre environnement commun. Et pour cela, le premier paramètre à avoir en tête avant de procéder à l’installation reste la vérification des dimensions la chatière. Le choix des mensurations a son importance du fait que ce critère joue un rôle conséquent dans le confort de votre animal lorsqu’il traverse l’ouverture.

Ici, nous vous conseillons d’avoir sous la main un modèle adapté à la taille de votre matou. Il ne doit pas rencontrer de difficultés en franchissant cet élément. C’est pourquoi cet équipement se décline en divers gabarits et formats sur le marché. Faites tout de même attention à ne pas laisser de côté la vérification de la compatibilité des tailles.

 

L’emplacement

L’emplacement de l’équipement ne doit pas non plus être pris à légère. Si certains préfèrent planter le leur au milieu de la porte, d’autres le décalent sur le côté. Dans tous les cas, la hauteur reste l’élément principal à ne pas négliger dans le processus d’installation.

Pour y arriver, il suffit de mesurer la distance entre le sol et le point le plus bas du ventre de votre matou. Vous transposez les valeurs que vous aurez relevées sur la porte pour avoir l’élévation adéquate en fonction de la taille de votre polisson. Elle se trouve habituellement à une dizaine voire à une quinzaine de centimètres du niveau du sol. De cette manière, il n’aura pas à sauter ni à se pencher par exemple, pour franchir la porte.

 

 

Le type de porte

Le type de matériel à avoir en sa possession dépend entièrement de la structure de la porte sur laquelle vous projetez d’installer votre équipement. Évidemment, vous n’utiliserez pas les mêmes outils de bricolage sur une porte en bois comme sur une porte vitrée.

De plus, la pose de cet équipement sur une structure en bois ou en PVC ne nécessite pas de compétences particulières en termes de bricolage. En effet, il suffit de suivre les procédés recommandés par le fabricant, dans le manuel d’installation et avec les matériels adéquats. Dans le cas de l’installation sur une porte vitrée, on vous recommande de faire appel à un vitrier professionnel pour éviter tout risque d’endommagement, mais également de blessures.

Assurez-vous également de bien vérifier la nature de la porte dans la pièce. S’il s’agit d’une porte coupe-feu, faites attention à bien l’isoler, car dans les circonstances où elle sera l’origine d’un incendie, les dédommagements par l’assurance se verront considérablement réduits, voire absents.

 

Le rythme d’utilisation

Avant de commencer l’installation et même avant de sélectionner votre équipement, assurez-vous de bien définir les rythmes d’usage de votre matou. À l’aide d’un système de verrouillage par exemple, vous avez la possibilité de choisir aisément le temps d’utilisation. À titre d’illustration, vous pouvez laisser votre animal effectuer ses déplacements à sa guise ou encore programmer les horaires. De cette manière, vous gérez efficacement ses entrées et ses sorties. Cette option peut s’avérer utile surtout si vous ne souhaitez pas être dérangé en pleine nuit par les agissements de votre animal.

 

Les conditions d’isolation

Dans un logement, l’isolation reste parfois un souci difficile à résoudre. Et pendant l’installation de cet équipement, elle sera mise à l’épreuve du fait qu’il influence le paramétrage de l’isolation thermique et sonore. Il est donc important que vous vous penchiez sérieusement sur cet élément avant de procéder à l’agencement de l’équipement.

Dans ce domaine, trouver une solution permanente est de rigueur pour éviter une hausse de consommation énergétique en terme de chauffage ou encore les désagréments phoniques. Vous pouvez par exemple miser sur des modèles à bords aimantés et à trappe isolée. Ces équipements ont pour particularité de réduire efficacement les déperditions thermiques tout en supprimant les bruits désagréables lors du passage de votre animal à travers la porte surtout si vous décidez de l’installer à proximité d’une chambre.

 

 

Les invités indésirables

Il se pourrait que d’autres animaux aient accès au passage sans que vous vous en aperceviez. Il s’agit peut-être du chat de votre voisin ou d’une bête entièrement étrangère à votre entourage. Cependant, les modèles classiques ou manuels ne permettent pas le filtrage des invités indésirables.

Pour éviter ce genre de soucis, tournez-vous vers les modèles à fonctionnement électroniques. Ils possèdent une faculté de reconnaissance de votre compagnon à travers un signal émis par son collier ou son médaillon doté d’une puce d’identification. Cependant, il n’est pas à rappeler que l’investissement dans ce genre de dispositif requiert une somme conséquente. Toutefois, c’est le prix à payer pour vous assurer de votre confort et la tranquillité dans votre logement.

 

La compatibilité avec la décoration

Dans tous les cas, il est également important que vous ne délaissiez pas les conditions liées à la décoration de votre intérieur. En effet, la présence de cet équipement influence considérablement l’esthétique de la porte, et par conséquent, le reste de la pièce.

Cependant, n’ayez aucune crainte. Sur le marché, ces articles se déclinent en diverses formes et en une multitude de coloris que vous pourrez adapter avec l’aspect de la salle. Vous aurez largement le choix sur les teintes qui se fondront dans la masse ou encore des tonalités qui mettront sa présence en évidence. Toutefois, si vous vous êtes trompé dans votre sélection, vous pouvez toujours vous appliquer avec une couche de peinture et ainsi attribuée à votre équipement un look présentable.