Dernière mise à jour: 04.07.22

 

La gale auriculaire est une maladie très récurrente chez les chats. Comme son nom l’indique, elle affecte ses oreilles et pourrait entraîner des inflammations. Pour réduire la propagation de ce parasite, il faut se concentrer sur les symptômes et les traitements adéquats. Focus ! 

 

La gale des oreilles du chat : quels sont les signes avant-coureurs ?

Ne provoquant pas de boule derrière l’oreille, la gale oreille chat est une maladie provoquée par des parasites appelés les Otodectes. Ces derniers se logent dans le conduit auditif de votre matou afin de s’y reproduire. Bien évidemment, cela entraîne souvent des démangeaisons et des inflammations. Pour que vous puissiez agir le plus rapidement possible et réduire largement les dégâts, vous devez prêter attention à la gale et ses symptômes. Premièrement, votre chat aura l’oreille qui gratte, mais de manière plus fréquente que d’habitude. Pensez à essayer de gratter la basse de son oreille pour voir sa réaction. S’il répond avec ses pieds arrière, vous avez la certitude qu’il fait face à des problèmes d’otite contagieux. Vous pourrez également vérifier la consistance et la couleur du cérumen. Pour confirmer qu’il s’agit bien d’une gale du chat, vous verrez que ce dernier est friable et noir. Il est aussi possible que vous perceviez une odeur inhabituelle. Dans certains cas, le chat peut avoir une oreille qui saigne à cause de la rupture des vaisseaux. Si tous les signes de la gale oreille chat sont présents, n’hésitez pas à vous rendre directement chez un professionnel. Hormis la compétence du vétérinaire dans l’administration du vermifuge pour chat, il sera un allié idéal pour le traiter contre la gale. Autrement, la maladie pourrait toucher le tympan. 

La gale auriculaire du chat : les différents traitements adaptés

Comment soigner la gale ? Pour réduire au mieux les dégâts, votre premier réflexe serait d’aller chez le vétérinaire. Ce dernier vous proposera un traitement de la gale approprié. Généralement, il vous suggère l’utilisation d’un liquide acaricide ou d’une pommade. Afin de simplifier la pénétration du produit, il est conseillé d’effectuer un léger mouvement de massage. Étant donné qu’il s’agit d’un traitement qui sert uniquement à venir à bout des parasites et non des œufs, il est indispensable de s’en tenir à la durée imposée par le professionnel médical. Les pipettes qu’il préconisera vous serviront, quant à elles, de prévention pour le chat et ses congénères. 

Hormis ce type de traitement, vous devez également essayer d’améliorer l’hygiène de vie de votre félin. Pour cela, on vous recommande d’employer un produit pour nettoyer ses oreilles. Il est important de procéder à un toilettage régulier en veillant à vérifier d’autres signes d’infection. Le brossage est aussi impératif, notamment pour un chat à fourrure en particulier. Concernant son alimentation, il suffit de lui fournir des croquettes pour chat les plus adaptées à ses besoins et ses conditions de vie.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES