Dernière mise à jour: 04.03.21

 

Même si elles ne sont pas dotées d’une intelligence avancée comme celle des perroquets, les perruches peuvent bien être domestiquées. Si vous vous en occupez bien, elles sont capables d’apprendre beaucoup de choses. Nous allons justement parler des différentes étapes à respecter pour élever une perruche.  Mais avant cela, voyons de près les caractéristiques de ce petit oiseau.

 

1- Qu’est-ce qu’une perruche ?

Caractéristiques

La perruche est un petit oiseau coloré qui appartient à la catégorie des perroquets. Elle peut devenir un excellent compagnon. De plus, avec leur apparence exotique, les perruches sont de plus en plus demandées. Son bec de couleur olive est un peu courbé comme celui des perroquets. Elles se distinguent surtout par leurs plumages aux couleurs vives avec des rayures noires au niveau de la tête et des ailes.

À la différence des perroquets, elles possèdent une queue plus longue. À l’heure actuelle, les espèces de perruches sont au nombre de 60 environ parmi lesquelles il y a la Perruche à Collier, la Perruche Catherine, la Perruche ondulée et la Perruche australienne. D’une manière générale, la taille de la perruche est de 18 à 24 cm avec un poids entre 25 à 45 g.

– Comportement

Les perruches sont plutôt destinées pour l’élevage. Certes, les perruches peuvent être un bon animal de compagnie, mais elles sont également capables de vivre dans la nature. Contrairement aux perroquets, les perruches n’ont pas besoin de sortir de leur cage de temps en temps ou de faire des exercices réguliers. En revanche, la perruche ne peut pas parler comme les perroquets à l’exception de certains mâles. Mais l’apprentissage nécessite du savoir-faire et beaucoup de patience.

Par contre, la perruche est l’une des espèces d’oiseaux capables de produire des sons particuliers. Quand la perruche chante, cela signifie qu’elle se porte bien. Le chant de perruche est agréable à entendre.  Quand elles chantent, elles ont tendance à imiter les sons environnants comme la sonnerie du téléphone, le son de la télévision, la musique, etc. Quand cet oiseau crie, cela veut dire que quelque chose lui fait peur ou bien qu’il est de mauvaise humeur.

– Alimentation

L’alimentation de la perruche est essentiellement constituée de graines, de céréales, de graines germées (riche en vitamine A, B et C), graines sèches, graines laiteuses (blé, maïs, sarrasin, orge) et de pousses. Les graines que la perruche apprécie le plus sont le safran, l’avoine, le sarrasin, le millet et le lin.

Toutefois, il est nécessaire de bien équilibrer son alimentation en lui donnant des granulés. Sinon, elle risque de présenter des carences en vitamines et en minéraux. Les perruches bleues peuvent manger aussi des fruits et légumes (feuilles d’épinard, endives, pomme, kiwi, carottes, potiron, ), des amandes, des noix, des pistaches, des noisettes, des arachides, du riz, du chia, de courge, de sésame, de fleurs ou de l’os de seiche (riche en calcium).

Quoi qu’il en soit, elles peuvent manger des aliments variés du moment que ce soient des produits sains comme les nouilles ou les œufs cuits. Aussi, il faut que la petite perruche ait toujours de l’eau propre et fraîche à sa disposition. Bref le régime alimentaire de la perruche doit être à la fois riche en vitamines, en minéraux, en oligoéléments, en calcium, en fibres et en protéines. En effet, une bonne alimentation est l’une des conditions nécessaires pour que la perruche puisse avoir une longue durée de vie.

– Durée de vie d’une perruche

Certes, les perruches sont réputées comme étant des oiseaux fragiles, pourtant elles peuvent vivre aussi longtemps que les perroquets. La durée de vie d’une perruche varie entre 12 à 15 ans, voire 20 ans si on en prend bien soin. En effet, la Perruche ondulée peut vivre pendant 12 ans en moyenne, la Perruche blanche : 15 ans et la Perruche à collier : 30 ans.

Quant aux perruches sauvages, leur durée de vie est d’environ 5 ans. Ceci s’explique du fait que les espèces sauvages sont souvent exposées aux prédateurs. En revanche, les perruches en captivité ont accès à une alimentation de qualité. En ce qui concerne la reproduction de la perruche ondulée et sa gestion, elle ne peut se reproduire qu’à partir de 1 an quel que soit le sexe. Durant les périodes d’accouplement, les mâles ont tendance à chanter beaucoup plus pour impressionner les femelles. Ils les nourrissent par le bec pendant que celles-ci pondent les œufs.

La première ponte commence souvent après 4 à 8 jours après l’accouplement. Une femelle peut pondre 5 à 10 œufs à raison d’un œuf tous les 2 jours. Ensuite, c’est la femelle qui couve les œufs pendant 2 jours environ ou même plus. À la naissance, les bébés perruches sont d’abord nourris par leur mère qui sera à son tour nourrie par le mâle. La formation du plumage ne sera complète qu’à partir de la 4e ou la 5e semaine après la naissance. Les premiers vols commencent durant les 2 premiers mois.

– Les maladies des perruches

Malgré leur petite taille, les perruches sont robustes. Elles peuvent rester en bonne santé pendant très longtemps si elles sont bien nourries. Le syndrome d’aile d’ange est justement une maladie causée par une mauvaise alimentation. À cela s’ajoute la chlamydiose qu’on voit souvent chez les Perruches jaunes à collier. D’une manière générale, la perruche malade a tendance à beaucoup dormir. Sinon, elle garde les yeux fermés et ne mange pas assez. D’autres maladies peuvent se traduire par une décoloration du plumage et un changement de respiration. Il s’agit par exemple de la gale, de la mycose et de la salmonellose.

 

2- Comment élever une perruche ?

– Le choix d’une perruche

Avant d’acheter une perruche, il est conseillé de bien vérifier certains critères. Veillez à ce qu’elle soit dynamique avec des plumages bien colorés et un œil très vif. Libre à vous de choisir entre une femelle et un mâle. D’ailleurs le prix d’une perruche ne dépend pas du sexe de l’oiseau. Néanmoins, si vous préférez avoir un oiseau capable de parler, il vaut mieux prendre un mâle.

La différence entre ce dernier et une femelle est que le mâle est caractérisé par une cire bleu clair. La perruche femelle, quant à elle, se distingue par sa cire marron-beige. Quoi qu’il en soit, prenez un animal plus jeune. Ainsi, vous aurez largement le temps de l’éduquer pour en faire une perruche qui chante et un bon animal de compagnie.

– Le choix de la cage

Il faut aussi bien choisir sa cage. Les dimensions de cette dernière doivent être compatibles avec la taille de l’oiseau. Il faut veiller à ce que la perruche ait assez d’espace pour faire des exercices de temps en temps. Préférez les cages rectangulaires pour qu’elle puisse voler et se déplacer à sa guise. Si vous projetez d’avoir plusieurs couples, il vaut mieux opter pour faire un aménagement de volière extérieur pour perruche. Au moment de choisir la cage de votre oiseau, veillez à ce qu’il soit facile à nettoyer et à entretenir.

En effet, afin d’éviter les infections et la formation des maladies, il faut que la cage reste propre. Pensez à la désinfecter pour enlever les micro-organismes et les virus. Pour ce faire, vous n’avez qu’à utiliser un détergent ou un liquide vaisselle, cela fera l’affaire avec une éponge. Pour atteindre les recoins de la cage, utilisez une brosse à dents.

– Les accessoires indispensables

D’autres accessoires sont indispensables pour assurer le bien-être de ces animaux à savoir les abreuvoirs, les mangeoires, les baignoires, les perchoirs et l’aire de jeux. Grâce aux abreuvoirs, la perruche aura toujours accès à de l’eau potable et fraîche. Sinon, installez une petite fontaine à eau à l’intérieur de la cage. Quant aux mangeoires, il y en a qui sont en plastique, en céramique ou en acier inoxydable.

Si vous voulez mettre votre oiseau dehors, n’hésitez pas à faire un comparatif tondeuse thermique pour que vous puissiez bien entretenir votre extérieur pour le bien-être de votre oiseau. Les baignoires permettront à la perruche de s’hydrater et de s’amuser tout en sachant que les bains ont pour fonction d’améliorer la beauté du plumage. Vous pouvez utiliser des branches de pommier, de poirier ou de bambou pour servir de perchoirs. Il est également possible d’ajouter des cordages en coton ou de petites échelles.

– Les soins

Pour le soin des ongles, il faut éviter d’utiliser des perchoirs recouverts de sable, contrairement à ce que certaines personnes pensent. Au contraire, cela pourrait être dangereux pour la peau de l’oiseau. Pour pouvoir couper correctement les ongles, il vaut mieux tenir prudemment la perruche, dans un chiffon propre de préférence. Utilisez un coupe-ongles tout en évitant de couper les veines. Au début, il est préférable de le faire à deux étant donné que c’est une opération très délicate.

Il en est de même pour la façon de la nourrir. Pour commencer, utilisez d’abord les mains pour l’habituer. De cette manière, il vous sera possible d’ajuster la quantité de la nourriture perruche si besoin. Vous pouvez choisir de tailler ou pas les ailes de votre oiseau. Certaines personnes pensent qu’en taillant ses ailes, il sera plus facile de l’apprivoiser. En revanche, une perruche ayant des ailes taillées aura du mal à voler. À vous donc de choisir quel style de vie vous souhaitez apporter à vos perruches. Toutefois, beaucoup d’éleveurs trouvent qu’il est prudent de tailler les ailes de la perruche pour réduire les risques qu’elle s’échappe.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments