Dernière mise à jour: 07.12.21

 

Le carlin est un excellent animal de compagnie. Avec son corps particulièrement musclé, il fait preuve d’une grande robustesse. Il réunit d’ailleurs l’ensemble des spécificités des molosses, mais en petite taille. Dans cet article, vous trouverez toutes les bonnes raisons de l’adopter. 

 

Carlin : une race très ancienne

Selon la légende, le carlin existait déjà entre 61 et 115 apr. J.-C.. Des études approfondies menées par des experts montrent qu’il serait un descendant d’une sous-espèce préhistorique du loup. Une hypothèse qu’un certain Keller avait réfutée. Pour lui, le carlin chien aurait un lien avec le loup noir du Thibet. D’après la génétique d’aujourd’hui, cependant, cette race viendrait d’un loup avant de se transformer en dogue. Malgré les différentes hypothèses sur son origine, l’histoire raconte qu’elle vient de la chine. Elle y vivait pendant plus de 2000 ans. Selon la FCI, elle se trouve dans la catégorie des molossoïdes.

Étant donné que ce toutou était l’animal de compagnie d’un empereur de l’époque, il était le seul à pouvoir le toucher. L’adulte tout comme le chiot carlin avait de ce fait été chouchouté et bénéficiait d’une vie de luxe. Les particuliers qui souhaitaient en adopter un étaient obligés de s’acquitter d’une grosse somme d’argent. Ce n’est que dans les années 50 que ce molosse miniature naquit aux Pays-Bas, notamment grâce à l’initiative d’une compagnie hollandaise des Indes orientales. Il est rapidement devenu le chien de salon le plus prisé des dames qui ont du prestige. Malheureusement, sa popularité se déstabilise face à l’industrialisation. 

Pour éviter l’extinction de la race, les éleveurs anglais se sont mobilisés. Une initiative qui portait ses fruits notamment dans les années 1900. Grâce à cela, le carlin a rapidement séduit le monde entier après son incroyable comeback.  

 

Quelles sont les particularités physiques du carlin ?

Le carlin est une version miniature des molosses. Bien évidemment, il se distingue par sa petite taille puisqu’il mesure entre 30 à 35 cm. Néanmoins, il ne se trouve pas dans la catégorie des races naines. À noter que le bébé carlin atteint sa taille adulte en un temps record. La preuve ? Sa croissance s’arrête environ à ses 12 mois. Pour qu’il puisse bénéficier d’une meilleure corpulence, on vous conseille de bien respecter sa phase de développement. En clair, évitez de lui demander de gros efforts physiques, autrement il pourrait avoir des problèmes articulaires et osseux. Grâce à sa taille, cette race trouve facilement sa place dans un petit appartement. Vous avez même la possibilité de le ramener avec vous tout au long de votre voyage tout en limitant les encombrements. Concernant le poids d’un carlin adulte, le chiffre peut aller entre 6 à 8 kg. 

À première vue, son physique dissimule une masse corpulente. Bien que compact, il a une musculature particulièrement solide. Contrairement à l’ensemble de son corps, sa tête est large et imposante avec un dessus plat. Ses rides sur le front et son visage rechigné sont ses meilleurs atouts. Toutefois, sachez que la FCI a lancé de nouvelles réglementations, l’année 2010. Elles stipulent que la présence excessive de plis autour des narines est passible de sanction dans quelques pays. La raison ? Ce sont des détails qui se soustraient au bien-être du toutou. Les grands yeux foncés et ronds sont également interdits. Avant d’acheter un carlin, assurez-vous qu’il ait bien des oreilles tombantes avec une pointe sur les contours de sa tête. 

Concernant la couleur de la robe, on peut en citer 4 : carlin noir, carlin gris argenté, fauve clair et abricot. Sa robe unie s’harmonise parfaitement avec les grains de beauté sur les joues et les taches sur son front. Il existe aujourd’hui, de multitude d’éleveurs de carlin qui créent différentes couleurs de pelage très originales. Cette raison explique pourquoi vous trouverez des toutous merles, bruns, bringés ou sables.

 

Carlin : gros plan sur ses caractères

Le carlin est une race très amusante. Il a la capacité de partager son bien-être à ses congénères et aux êtres humains. Étant donné qu’il montre souvent une sorte de maladresse et ne manque jamais de faire rire son entourage, il a mérité un surnom « clown ». Quoi de mieux pour se relaxer après une dure journée ? De plus, cette race adore se dépenser en énergie. Cette raison explique pourquoi l’on vous conseille de lui proposer des jeux d’habileté comme les jeux d’adresse ou le saut d’obstacle. Vous pourrez aussi lui suggérer un petit tour à vélo ensemble. Une technique qui resserrera le lien entre vous. 

Néanmoins, accordez-lui un temps de repos. Laissez-le faire de petites siestes dans le calme avec ses petits ronronnements et ronflements. Il suffit de bien équiper votre maison avec un panier, et le tour est joué ! Malgré sa petite taille, la vie en appartement ne lui convient pas toujours compte tenu de son humeur très changeante. Il peut passer du calme au sautillement d’une minute à l’autre. 

Sans tenir compte de ses maladresses, le carlin adore la compagnie de son propriétaire. Il fait preuve de fidélité en le suivant n’importe où. Il a également la faculté de se montrer attachant, voire amical avec les étrangers. Il sera même content de recevoir ces derniers, contrairement à d’autres races. En d’autres termes, il n’est pas un chien de garde puisqu’il n’aboie pas. Aussi, vous ne serez pas inquiet si vous devez le laisser quelque temps avec vos enfants. Il s’y attache facilement. Il peut cependant devenir têtu, notamment quand son maître ne lui donne pas l’attention qu’il cherche. Ne vous inquiétez pas, il vous montrera une expression qui vous amusera.

 

Santé du Carlin

Si vous voulez vous mettre à l’élevage du carlin, il vous faut dans les alentours de 1300 à 1500 euros. Pour éviter les mauvaises surprises, on vous conseille d’abord de vous référer à la photo de carlin. Cela vous permettra de vérifier son état physique. Ensuite, vous devez vous tourner vers des éleveurs renommés et habilités. De cette manière, vous serez certain de vivre de longues années au côté d’un petit molosse en parfaite santé.

Ces professionnels sont, en effet, très minutieux en ce qui concerne le bien-être de la race. Ils ont pris le temps d’étudier le pedigree avant l’accouplement, mais ils donnent également une alimentation de qualité à la mère. Expérimentés dans le domaine, ils l’élèvent dans les meilleures conditions possible, effectuent des examens auprès du vétérinaire et procèdent à des vaccinations de manière régulière. Le carlin avec son prix exposé ci-dessus s’explique aussi par l’instauration d’un environnement sain pour les plus petits. 

Si vous trouvez une annonce sur un carlin à donner ou sur un carlin à vendre, ne vous précipitez pas. Prenez le temps d’analyser la situation et de vous renseigner sur son éleveur. Au cas où ce dernier n’a pas la capacité de vous informer le pedigree du carlin noir à vendre, n’hésitez pas à passer votre chemin. Il est, en effet, inutile de dépenser de l’argent même s’il vous propose la race à prix mini. 

L’on peut catégoriser cette race de chien d’intérieur puisqu’il a du mal à supporter le grand froid, les fortes chaleurs ainsi que les intempéries. Dans tous les cas, pensez à l’aider à se dégourdir un peu les pattes tout en lui procurant une vie reposante de temps à autre. 

Bien que ce chien ait une apparence robuste, il peut être sujet à des maladies telles que les affections oculaires. Étant donné que ses yeux sont particulièrement sensibles, ces derniers pourraient laisser apparaître des inflammations ou des rougeurs. En raison du museau aplati du carlin, il est souvent confronté à des problèmes respiratoires. Le ronflement, quant à lui, se produit à cause du palais trop long. Il arrive également que les femelles rencontrent des difficultés durant la mise bas. C’est pourquoi vous devez toujours les confier à des vétérinaires au préalable.

Toutefois, compte tenu du changement du standard en 2010, on peut s’attendre à une nette amélioration sur l’état de santé de cette race durant les prochaines années. 

 

Soins et bien-être

Une fois que vous êtes prêt à vous lancer dans l’étape de l’achat du carlin et de son adoption, vous devez désormais penser à son confort. Contrairement à ce que l’on croit, cette race de chien est difficile à entretenir. Sachant qu’elle perd beaucoup de poils, elle demande un brossage de façon plus régulière. Pour ce faire, investissez dans un peigne de cardeur à la main appelé aussi carde. Un brossage au quotidien est très recommandé, notamment en période de mue. Sachez que vous pouvez donner un bain à votre carlin surtout s’il est très sale.

Pour obtenir un meilleur rendu, employez un shampooing pour chien. Ensuite, veillez à bien sécher les plis du visage, du nez et des yeux correctement. Prenez également le temps de vérifier l’état de ses oreilles et de ses yeux. Pour réduire les risques d’infections, on vous recommande l’usage des produits adéquats.  Le sérum physiologique fera parfaitement l’affaire pour le nettoyage des yeux. 

Prendre soin de son chien demande une attention particulière. Hormis les différents détails susmentionnés, on vous conseille aussi de brosser régulièrement ses dents. En agissant de cette manière, vous réduirez la prolifération des bactéries et vous l’aiderez surtout à limiter l’apparition des tartres. Concernant ses ongles, il serait mieux de confier le travail à un vétérinaire. Il faut en effet être très méticuleux et précis dans la matière. 

Pour donner la joie de vivre à votre carlin croisé, n’hésitez pas à passer du temps avec lui. Proposez-lui des activités qui lui permettent de se dépenser. Aidez-le à cultiver cette envie de jouer pour qu’il ne devienne pas mou. Vous pouvez, par exemple, lui suggérer quelques minutes de promenade et de petits jeux. Il suffit de lui donner un maximum de motivation puisqu’il est un peu casanier à la base. De cette manière, votre chien sera en bonne santé et ne sera pas sujet à un surpoids. 

Carlin : quelle est son alimentation ? 

Quand vous découvrez une annonce sur un chiot carlin à vendre au particulier, vous devez bien vous informer sur les alimentations proposées par les éleveurs. Ce sera à son maître de trouver ensuite le bon équilibre pour que son petit toutou reste en parfaite santé. Non seulement il faut lui offrir un mode de vie équilibré, mais surtout lui donner les soins appropriés. 

Si vous optez pour les aliments en boîte ou sous la forme de croquettes, on vous conseille de toujours privilégier les produits de qualité. Ensuite, pensez à vous en tenir à leur composition. Effectivement, ils doivent renfermer un apport élevé en viande, une petite quantité de légumes et de céréales. Veillez également à miser sur des aliments sans sucre et ceux qui contiennent tous les nutriments ainsi que les vitamines essentiels au développement de votre chien.

Pour éviter les excès de poids, rien ne vaut une alimentation équilibrée. Ainsi, on vous conseille de séparer sa nourriture en trois repas par jour avec une bonne proportion. Il serait aussi préférable de la lui servir à une heure fixe. Ne vous inquiétez pas, il s’y habituera facilement. À noter que le carlin doit manger des aliments à température ambiante pour limiter les problèmes au niveau de l’estomac. 

Si vous avez du mal à trouver la ration quotidienne pour le carlin, sachez que vous devez vous référer à son poids, son état de santé, sa dépense physique et son âge. Généralement, elle varie dans les 150 g. Cependant, ce chiffre peut varier d’un toutou à l’autre. Ainsi, pour limiter les mauvaises surprises, n’hésitez pas à demander des conseils auprès de votre vétérinaire. Il vous fera de meilleures recommandations. 

Pendant son repas, laissez-lui-en profiter. Donnez-lui ensuite le temps de bien digérer en lui procurant un moment de repos et de sieste. Il pourra jouer et se promener tranquillement avec vous après quelques heures.  

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES