Dernière mise à jour: 09.08.22

 

Chez nos amis à quatre pattes, l’hyperactivité est souvent mal interprétée. Dès qu’un chien est un peu plus actif et excité que les autres ou qu’il déborde de beaucoup d’énergie, on a tendance à le qualifier d’hyperactif. En réalité, un chien hyperactif souffre d’un mal être profond. Il s’agit en effet d’un réel trouble du développement et de comportement. De ce fait, comment détecter l’hyperactivité  d’un chien ?

 

L’hyperactivité d’un chien est une maladie. Si on reconnaît qu’il existe certaines races de chien connues pour leur dynamisme, l’hyperactivité dite pathologique est surtout provoquée par une instabilité émotionnelle ou par une insuffisance de maternage durant sa croissance, notamment durant le premier mois. En effet, c’est le rôle de la mère d’apprendre à ses petits comment se contrôler physiquement, comment se comporter face à différentes circonstances et comment interagir avec son entourage. On comprend pourquoi on fait le plus souvent face à un chiot hyperactif qu’à un vieux chien hyperactif car il est encore en cours d’apprentissage. Ce trouble comportemental peut aussi résulter de l’immaturité de la mère ou du fait que le chien a été sevré trop tôt ou adopté. Vous vous demandez à quel âge un chiot se calme ? Cela dépendra de cet apprentissage. Toutefois, une fois que son éducation s’est bien réalisée, le chiot fou le soir deviendra rapidement  un chien sociable et facile à dresser.

Le choc de la séparation, l’absence de la mère ou encore l’existence d’un événement choquant pour le chiot sont à l’origine des troubles de comportement. Cela va provoquer différents symptômes.  Reconnaître un chien hyperactif  est plutôt facile. En général, on peut distinguer un symptôme d’hyperactivité avant 2 ans. En effet, il va présenter des troubles du sommeil avec moins de 8 heures de sommeil par jour alors qu’un chien devrait avoir entre 10 et 12 heures de sommeil. 

L’hyperactif va également solliciter en permanence son maître pour un peu d’attention, pour jouer ou pour toute autre activité. Outre l’agitation, l’impulsivité et l’incapacité à se concentrer, il va également avoir un comportement obsessionnel que ce soit par rapport à un jeu ou à la nourriture et souvent présenter un certain degré d’agressivité. 

Le dressage d’un chien diagnostiqué comme étant hyperactif  ne sera pas une mince affaire. En effet, ce sont les  chiens les plus difficiles à dresser. Ils vont avoir du mal à respecter une interdiction ou à obéir à un ordre. Comment calmer un hyperactif ? Voici quelques astuces !

 

Tableau comparatif

 

Le bon
Le mauvais
Conclusion
Prix

 

Chien hyperactif : astuces pour l’apaiser

Il est important d’aider son chien hyperactif à être plus calme et à maîtriser son comportement. Dans le cas contraire, son trouble va engendrer un comportement autodestructeur et encore plus agressif, augmenter son degré d’anxiété et son déséquilibre intérieur. Tout en apprenant comment éduquer un chien hyperactif, vous contribuez par la même occasion au calme de votre famille et pas seulement de votre chien. 

S’énerver et crier face à un chien souffrant d’hyperactivité ne sert à rien. Pour réduire son hyperactivité jusqu’à la faire disparaître, il faut commencer par lui donner un environnement calme et stable. Tout geste brusque est à éviter face à un hyperactif et il est conseillé d’être le plus posé possible. L’indifférence est même recommandée au lieu de lui crier dessus ou de le gronder pour lui faire comprendre les règles. Une fois ignoré, il saisira qu’il n’aura aucune attention venant de son maître s’il recommence. 

Quand il est nécessaire de donner un ordre, il est essentiel d’être bien ferme. Pour aider un chien instable, il est important de lui proposer une routine. Lui imposer des habitudes quotidiennes comme manger aux mêmes heures et au même endroit, sortir à une heure précise avec un cheminement régulier…apprendre au chien la patiente et le contrôle de ses pulsions. Lui faire faire des exercices est essentiel pour qu’il évacue son stress et son agitation.

Il est également important d’apprendre petit à petit l’obéissance à son chien hyperactif comme lui apprendre à s’asseoir, à avancer, à attendre…etc. S’il a tendance à beaucoup aboyer et n’écoute pas les ordres pour s’arrêter, il existe des moyens pour le calmer comme le collier anti-aboiement.

En outre, face au plus coriaces,  le vétérinaire peut prescrire des calmants pour chien hyperactif. Cette solution médicamenteuse requiert l’avis d’un spécialiste. Il existe également des comprimés naturels, des psychotropes ou encore des diffuseurs antistress. Aussi, afin de canaliser le trop d’énergie et l’instabilité d’un hyperactif, il existe des thérapies comportementales dirigées par des comportementalistes canins qui fonctionnent à merveille.

Enfin, socialiser son toutou est une étape des plus primordiales pour un chien atteint d’un trouble comportemental. Pour lui apprendre à bien se comporter avec d’autres chiens ou en présence d’étrangers, il est nécessaire d’apprendre à se socialiser. Pour ce faire, le parc est le meilleur endroit pour qu’il rencontre d’autres chiens et d’autres personnes tout en se dépensant. 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES