Dernière mise à jour: 20.04.21

 

Câlin et espiègle à la fois, ce félin domestique figure parmi les animaux de compagnie les plus adoptés dans les foyers français. Cependant, son comportement résulte de ce qu’il a appris étant petit, un peu comme les humains, à une différence près. Éduquer un chaton nécessite alors certaines stratégies utiles.

 

Le choix du moment de sevrage

Si le chat représente un être totalement indépendant et autonome, il peut sembler difficile de se convaincre de l’idée que son comportement dans votre foyer résulte de son environnement. Comme pour tout enfant, il importe de savoir comment éduquer un chaton, pour que vous en soyez fier plus tard. Et pour cela, le seul fait d’avoir de l’herbe à chat ne suffit pas.

Tout commence par le moment du sevrage. Dans ce contexte, il est important de savoir que vous ne devez pas séparer une maman chat de ses petits, avant que ceux-ci n’atteignent l’âge de trois mois. En effet, celle-ci aura généralement besoin de ce délai pour lui inculquer toutes les bases de la vie et de la survie. Il demeure fragile durant les premières semaines de sa vie, et seule sa mère peut le protéger des risques qu’il court, quand bien même il résiderait dans votre foyer.

Dans la même foulée, il importe alors également de ne pas le séparer trop tôt de sa fratrie. En évoluant avec ses frères et sœurs, et sous la protection de sa mère, un bébé chaton pourra mieux se développer et apprendre à connaître et exploiter ses capacités physiques. Les amusements entre eux, qui s’apparentent souvent à des bagarres, contribuent en effet à leur croissance et à l’accès rapide à leur autonomie.

Enfin, une dernière condition concernant le sevrage consiste à savoir choisir le moment opportun où vous devez l’intégrer dans un foyer abritant déjà un chat plus grand. Le premier cas de figure se caractérise par une adoption immédiate. Dans ce cas, le titulaire des lieux se montre suffisamment affectueux pour remplacer la mère et compléter tout ce qu’elle n’aura pas eu le temps de lui transmettre. Dans la situation contraire, vous aurez à effectuer vous-même cette éducation. Vous pouvez contacter au besoin des dresseurs spécialisés pour vous assister dans cette tâche.

 

Les attributions du propriétaire

Lorsque le petit chaton est séparé de ses proches pour se retrouver dans votre maison, la première tâche qui vous revient consiste à l’aider à s’installer, et surtout à s’y sentir chez lui. En effet, il arrive souvent que vous puissiez voir un chat débarquer de nulle part et s’incruster chez vous, sans aucune raison apparente. En clair, cet animal choisit la maison dans laquelle il veut vivre, et ce n’est pas vous qui pouvez le forcer à partir si vous n’en voulez pas. 

À l’opposé de cette situation, vous pouvez aussi constater que malgré tous vos efforts, vous n’arrivez pas à en garder un plus de quelques jours ou semaines. La solution consiste à apprendre à éduquer votre animal de compagnie pour qu’il se sente à l’aise dans le nouvel univers où vous l’avez emmené. En général, cette procédure ne présente aucune difficulté majeure, il vous suffit de bien l’observer, puis de jouer votre rôle en appliquant certaines règles de bases pour un chaton de 2 mois par exemple. Mais il faut dans ce cas disposer de certaines connaissances pour savoir comment éduquer un chaton comme il se doit.

Une première condition se matérialise par la manipulation régulière. Vous devez l’habituer au toucher, sans toutefois imposer cette séance à longueur de journée. En général, une durée totale de 45 minutes à une heure peut largement suffire pour commencer. Il vous appartient de la répartir en courtes séquences de 5 à 10 minutes à chaque fois, afin de l’habituer à ce petit rituel câlin. Ensuite, ce sera à votre nouveau compagnon de réclamer s’il en veut davantage. 

Par ailleurs, élever un chaton vous demande de prendre soin d’analyser ses réactions et de les respecter, en tenant compte des préalables déjà vécus. S’il a été battu auparavant ou s’il a été abandonné, vous devrez contacter des professionnels pour savoir comment dresser un chat sans risquer de le traumatiser davantage, après son expérience passée. De mauvais souvenirs partagés avec la présence humaine peuvent en effet venir compliquer votre tâche de l’intégrer dans votre vie. Néanmoins tout reste possible avec les bonnes techniques, la volonté et surtout la patience.

L’éducation à la bonne conduite

Félin domestique le plus présent en France, ce compagnon n’en perd pas moins ses instincts qui le poussent à agir en fonction de sa nature. Le fait de dresser un chat ne consiste pas à l’empêcher de griffer et de mordre, car non seulement vous n’y arriverez pas, mais vous risquez de le stresser davantage. En agissant de la sorte, vous l’empêchez simplement de suivre le cours naturel et normal de sa vie, ce qui pourrait se répercuter à la fin sur sa santé. La manœuvre consiste alors à lui donner toute l’attitude pour le faire, mais en imposant des balises que vous lui apprendrez petit à petit, de manière à aboutir à un comportement de chaton plus acceptable, avec moins d’agressivité envers vous.

La solution se matérialise par exemple par l’utilisation d’objets et accessoires sur lesquels il pourra se faire les crocs et les griffes, à l’image de la fameuse balle, de la pelote de laine, ou de la boulette de papier. Si vous avez du temps à lui consacrer, vous pouvez également lui apporter une vie de chaton plus agréable.

Pour savoir comment éduquer un chaton de la meilleure manière, le dernier secret réside dans le vocabulaire et le ton que vous utilisez. Pour signifier que vous ne voulez plus qu’il s’amuse avec votre poussoir à saucisse, vous devez vous-même apprendre à adopter un ton autoritaire et un geste spécifique pour lui faire comprendre. Cette association ton et geste permet en général d’améliorer les résultats pour élever un chaton plus facilement.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments