Dernière mise à jour: 29.11.22

 

Les flamants roses sont de magnifiques espèces alliant élégance et beauté. Comme leur nom les décrit, ils se démarquent par la couleur de leur plumage. Mais est-ce vraiment une couleur naturelle ? Nous allons vous dévoiler tout dans cet article. Focus !  

 

Les flamants roses : gros plan sur leur origine

Faisant partie de la famille des phoenicopterides, les Flamands roses existent en plusieurs espèces. En dehors de ces derniers, il y a le flamant de james, le flamant des Andes, le flamant nain, le flamant du Chili ainsi que le Flamant des Caraïbes. Ces espèces se trouvent généralement en Asie, en Amérique du Sud, en Europe et en Afrique. Vous pouvez les rencontrer dans des lacs salés, des marais salants ou des étangs. Ces oiseaux se distinguent par leurs longs cous et leurs pattes. Concernant le flamant rose et la migration, cependant, sachez qu’il se niche au Moyen-Orient, au sud de l’Espagne, en Asie du Sud, en Afrique et au sud de la France.

 

Flamants roses, gris d’origine

On peut voir les flamants roses dans plusieurs états. La nuance de la couleur est, en effet, très diversifiée. Elle peut aller du rose foncé à orangé en fonction de l’environnement de l’oiseau. Cette raison explique pourquoi celui-ci arbore un ton gris, notamment en captivité. Cette couleur apparaît également quand l’espèce se confronte à de mauvaises conditions. Il se peut que cette apparence peu flatteuse ne change plus. 

Les flamants et la couleur rose : en rapport avec leurs alimentations ?

 La couleur du flamant rose constitue un énorme mystère pour de nombreux individus. Comme indiqué précédemment, le rose n’est pas la couleur naturelle de cet oiseau. Pour preuve, un bébé flamant rose nait gris, noir ou blanc. En clair, le ton change en fonction d’un aspect en particulier : le régime alimentaire. Le pigment qui génère cette coloration se trouve, en effet, dans la nourriture qu’il repère dans une mangeoire à oiseaux. Ce régime se constitue principalement de plantes, de poissons, de crustacés ainsi que d’insectes. 

Le flamant rose utilise son grand bec pour piéger ses proies.  Muni de filtre, ce dernier lui permet de capturer efficacement de petits crustacés. Les crevettes Artemia Salina en font partie. Il s’agit d’une espèce que l’on localise généralement dans les étangs saumâtres. Les algues roses sont également classées dans les éléments responsables de la couleur du flamant. 

À l’évidence, elles renferment des caroténoïdes appelés aussi des pigments photosynthétiques. Ceux-ci se déposent ensuite sur la peau du grand oiseau une fois qu’il a ingéré le produit susmentionné. Aussi, la nuance de couleur du plumage des flamants roses s’explique par la glande uropygienne contenue à la naissance de leur queue. Les espèces se servent alors de l’huile que cette glande génère pour accentuer la coloration de leur plumage. À noter que ce cas se présente uniquement chez les mâles.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES