Dernière mise à jour: 29.11.22

 

Les chevaux sauvages sont des espèces qui circulent en liberté. Comme leur nom l’indique, ils possèdent peu ou aucun contact avec les êtres humains. Ils se distinguent notamment par leur jolie crinière et leur capacité à faire face à d’autres troupeaux adverses. Malheureusement, les dernières espèces n’existent plus aujourd’hui. Focus.

 

Les chevaux sauvages : n’existent-ils plus ?

Des chercheurs ont mené des études approfondies sur les chevaux sauvages. Le mois de février 2018, le verdict est tombé. Il déclare que ces espèces n’existeraient plus. Oui, mais comment ? Sachez que les professionnels affirment que les dernières espèces « sauvages » ne l’étaient pas en réalité. Ils ont découvert, grâce aux études et aux comparaisons génomiques, que les Przewalski ont quitté l’État sauvage depuis environ 5500 ans. Cela signifie que les informations parues dans les années 1879 étaient incorrectes. En clair, ces espèces existent toujours aujourd’hui, notamment dans les steppes mongoles. 

Avant de publier ce renseignement important concernant le cheval en liberté, les groupes de 47 chercheurs se sont lancés dans des fouilles pendant trois années. Ils se focalisaient entièrement dans le village de culture Botaï en Asie centrale. Afin d’établir la vérité au sujet des dernières espèces existantes, ces experts ont réalisé un arbre généalogique en procédant par séquençage des individus contemporains et anciens. Grâce à cette initiative, ils ont pu attester que les chevaux que l’on catégorisait comme sauvage venaient des chevaux de Botaï. Bien évidemment, le fait de savoir qu’il n’existerait plus des chevaux sauvages en France ou sur les terres chinoises a déçu les amoureux des chevaux. 

Qui sont les chevaux de Przewalski ?

Les amateurs d’équitation trouvent leur bonheur en aménageant leurs espaces extérieurs pour accueillir les chevaux. Certains individus investissent même dans un électrificateur de clôture pour protéger les espèces des malfaiteurs. Depuis la déclaration du 22 février 2018 sur les chevaux sauvages, de nombreux individus se posent des questions sur les chevaux de Przewalski. Il s’agit d’une espèce rare qui vient plus précisément de Russie. Elle se démarque non seulement par sa tête imposante, ses yeux situés légèrement en haut et ses longues oreilles. Vous pouvez voir d’ailleurs des photos de chevaux sauvages sur internet pour en savoir plus. Ensuite, notez aussi qu’elle se distingue par sa forte corpulence. Pour preuve, elle mesure jusqu’à 130 cm et pèse environ dans les 300 kg.

Nikolaï Mikhaïlovitch Prjevalski a découvert l’existence de ces chevaux sauvages en 1879 dans les montagnes qui entourent le désert de Gobi ou plus précisément en Dzoungarie. L’espèce s’est raréfiée avec le temps à cause de la chasse. Néanmoins, des programmes d’échanges de reproducteurs ont permis de la multiplier à nouveau. Grâce à cette initiative, les Przewalsik atteignirent le nombre de 1800 individus au début du XXIe siècle. Aujourd’hui, ces espèces courent librement dans la nature en Mongolie, soit à Lozère. Il y existe une réserve conçue spécialement pour les takhs. 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES