Dernière mise à jour: 27.01.21

 

Partir en randonnée avec son chien ne s’improvise pas, ça se prépare. En effet, on n’est jamais à l’abri des mauvaises surprises lorsqu’on se trouve dans la nature. Et afin d’assurer le bien-être de votre animal de compagnie pendant vos sorties au grand air, voici quelques conseils pratiques à prendre en compte.

 

Choisissez bien votre itinéraire

Similaires à vos préparations lorsque vous projetez de faire une sortie, celles de votre animal de compagnie ne doivent pas être prises à la légère. Et pour commencer, le choix de la destination figure au premier plan de l’organisation du voyage.

Il ne suffit pas de l’équiper d’un harnais chien pas cher et de gambader dans la nature surtout si vous prévoyez de passer une nuit à la belle étoile. Ainsi, établir un circuit méticuleusement étudié contribuera grandement à votre confort et à celui de votre toutou.

De ce fait, éliminez dès le départ les itinéraires comportant des obstacles difficiles à gravir comme un pont de singe, des escarpements ou des bords de falaises. Les parcours comme l’alpinisme et l’escalade requièrent aussi des dispositifs spéciaux pour porter votre ami canin. Il est préférable de contourner ces zones à risques pour éviter toutes sortes de dangers.

Renseignez-vous également sur les autorisations de promenade des chiens sur le sentier. En effet, certains sites ne tolèrent pas la présence d’animaux de compagnie surtout s’il s’agit d’un domaine écosensible, réservé à la protection de la faune. Recueillez les informations nécessaires sur les pratiques approuvées dans le secteur, comme garder votre bête en laisse ou pas pendant votre balade.

 

 

Sélectionnez les équipements en fonction de la race du chien

Vous vous êtes probablement douté du fait que pendant une sortie dans la nature, on n’équipe pas de la même manière toutes les races de chiens. Le matériel à apporter pour un teckel par exemple diffère de celui pour un labrador ou un bouledogue argentin. Ils ne ressentent pas les mêmes besoins. Dans le cas où certains doivent porter un manteau pendant les expéditions en haute montagne pour mieux affronter le froid, d’autres s’accommodent sans difficulté aux conditions de l’environnement grâce à leur épaisse fourrure. Dans une situation inverse où le soleil fera monter la température sur les trajets, ces derniers apprécieraient porter une veste rafraichissante.

Il en est de même pour la taille des dispositifs compris dans l’ensemble des affaires pour votre pitou. Faites un tour chez le vétérinaire avant de prendre la route. Il vous délivrera des conseils avisés sur l’intégralité des équipements adéquats, mais également les gestes à adopter pour assurer le bon déroulement de votre sortie. À votre retour, n’oubliez pas de revenir vers le spécialiste même si vous ne constatez rien d’anormal chez votre animal.

 

Les matériels de base

Quand vous partez en randonnée, votre survie dépendra de 4 éléments : l’alimentation, l’eau, les accessoires de sécurité et votre espace de couchage si vous y passez la nuit. D’une manière générale, cette règle s’applique également à votre ami à poils afin qu’il partage un bon moment avec vous. 

N’oubliez pas d’emmener une dose convenable de provisions ou de gâteries nutritives pour votre compagnon canin. De préférence, choisissez-en des protéinées. Cela lui redonnera de la force pendant les haltes et les pauses-repas.

L’eau constitue un élément à en aucun cas omettre. Transportez-en suffisamment pour subvenir à vos besoins et à ceux de votre chien. Pour son cas, emmenez-lui une gamelle ou un bol pliable pour qu’il puisse se désaltérer comme il faut, surtout si votre circuit ne comporte pas de points d’eaux ou de lacs. D’après les connaisseurs et les plus expérimentés dans le domaine, n’attendez pas d’avoir parcouru des kilomètres pour lui donner à boire. Vérifiez les indicateurs comme le tirage de langue, le museau asséché, ou encore le souffle rapide.

 

Le sac à dos : indispensable ?

Le sac de bâts ne constitue pas un élément obligatoire pendant les randonnées, cependant, il contribue de manière significative à votre confort. Il présente un caractère pratique. Il vous permet d’alléger votre paquetage en le déchargeant de quelques matériels. Dans tous les cas, assurez-vous des conditions physiques de votre compagnon canin avant de lui installer cet équipement sur le dos.

Il se met en place généralement tel un harnais. Les sangles doivent être ajustées de manière optimale sans gêner la respiration de votre animal ou risquer de provoquer des irritations cutanées chez lui. Certains modèles sont pourvus d’une poignée de transport pour porter le chien et l’aider à franchir les obstacles sur la route. 

Voici une petite astuce : pour empêcher que le matériel glisse d’un côté comme de l’autre, évitez d’y mettre des consommables comme la nourriture ou de l’eau. Pourquoi ? Tout simplement parce que quand vous vous ravitaillez, ils perdent en quantité donc les deux parties n’auront plus le même poids, et l’ensemble cède en équilibre. Cela fatiguerait rapidement votre compagnon de route.

 

 

Les dispositifs de sécurité et de protection 

Sur certains sentiers, le port de la laisse et du collier ne figure pas dans les conditions obligatoires. Toutefois, ils restent indispensables pour préserver la sécurité de votre toutou et l’empêcher de s’aventurer vers des terres inconnues où le danger peut se trouver derrière chaque rocher. Il demeure donc primordial de s’en procurer. Il vous permet surtout de le garder sous votre contrôle et évite qu’il pourchasse les animaux sauvages.

Peu importe la race de votre animal de compagnie, sa liste de matériel doit contenir un kit de premiers soins. Le pack sera essentiellement constitué de médicaments, de pansements et de bandages à utiliser en cas de blessures, mais aussi une pincette pour combattre les tiques.

Si vous envisagez d’arpenter des sentiers de broussailles et de végétation durant votre parcours, prévoyez un manteau et des bottines pour limiter les accrochages avec le milieu épineux. De plus, ces matériels présentent une alternative judicieuse pour certains canins ne supportant pas les baisses de température. Dans le cas où vous projetez de camper, il est impératif que votre liste contienne une tente, une couverture et un tapis de sol.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments