Dernière mise à jour: 27.01.21

                                                                                    

Si on laisse son meilleur ami le toutou toute la journée et la nuit dans sa niche en été comme en hiver, on doit connaître certains détails afin de lui apporter le plus de confort possible. Que faire pour qu’il ne prenne pas froid ou qu’il ne meurt pas de chaud ? Nous vous expliquons brièvement quelques concepts dans les quelques lignes suivantes.

 

L’arrivée de l’été et ses dangers 

En plus des papattes qui crament sur le goudron pendant les promenades, l’été apporte son lot de désagréments pour nos amis les chiens. En effet, dans la niche comme en dehors, s’ils ne sont pas correctement protégés, ils peuvent mourir de chaud, littéralement. Il est ainsi nécessaire pour le propriétaire de garder un œil vigilant sur eux à tout moment : dans la voiture comme en balade à pied.

C’est bien connu, les parasites prolifèrent en été : les puces, les tiques, et autres bestioles nuisibles. Ils se nourrissent surtout la nuit, ce qui peut empêcher votre animal de dormir et le stresser en journée. Adoptez donc un traitement contre cette vermine sans attendre.

Pire, la gale peut apparaître sur sa peau, à cause d’une allergie aux piqûres. Cela peut même conduire à l’anémie. Deux tiques sur un chiot peuvent provoquer de gros dégâts et l’immobiliser au sol. Celui-ci pourrait se retrouver incapable de se déplacer si on ne le soigne pas au plus vite. Dans ce cas, prenez vos précautions pour vous débarrasser de ces nuisibles sans plus tarder en utilisant par exemple un destructeur d’insectes performant, des bains réguliers antiparasitaires, un nettoyage journalier de son lit, sa couverture, et toute la maison.

 

 

S’adapter à une chaleur torride 

Même si la température passe à 35 voire 50 °C, le chien doit bien sortir faire ses besoins et se dégourdir les pattes. Dans ce cas, choisissez des horaires où la température est moindre comme tôt le matin ou un peu plus tard le soir. Ne le faites pas courir sur le bitume pattes nues, empruntez des sentiers en terre plutôt ou enfilez-lui des protections. Et rappelez-vous toujours que les chiens se fatiguent plus rapidement en été donc réduisez leur temps d’exercice ou de sport quotidiens.

À l’arrivée des beaux jours, il est notamment conseillé de le faire baigner régulièrement dans une piscine gonflable de votre jardin, une mare en promenade ou en mer. Vous partagerez des moments délicieux ensemble.

Il existe des crèmes et des lotions solaires destinées aux chiens et aux chats. Si vous comptez l’emmener en balade sous une chaleur torride, n’hésitez donc pas à en garnir votre sac. Si vous roulez avec votre chien et que vous deviez sortir de la voiture pour une course urgente, amenez-le avec vous ou lancez la climatisation le temps que vous reveniez. Certains laissent deux ou trois fenêtres entrouvertes pour qu’il ne s’étouffe pas. Si vous posez sa gamelle d’eau devant sa maison, songez à la remplacer régulièrement, car elle aura vite fait de chauffer sous le soleil.

 

Apprendre les gestes de premiers secours

Certains propriétaires n’arrivent pas à déterminer quand leurs chiens ont vraiment très chaud. Si votre animal trépigne et ne sait plus où mettre les pattes, c’est un signe qu’il peut avoir des cloques et de sérieuses brulures sur ses coussinets. S’il tire la langue sans interruption et que sa peau vire au rouge, pensez à le déplacer à l’ombre et lui apporter un bol d’eau fraîche. Au pire, passez un linge mouillé sur ses coussinets, son museau, ou arrosez-les. Emmenez toujours une serviette que vous tremperez dans l’eau et sur laquelle il viendra se poser pour se sentir mieux n’importe où.

Si certains se demandent pourquoi on n’asperge pas tout simplement le chien d’un coup, c’est la même règle qui nous interdit de nous baigner immédiatement après avoir pris un bain de soleil : le choc thermique. Si vous avez un ventilateur portable, cela fait aussi bien l’affaire. Si malgré toutes ces recommandations, votre chien se retrouve avec les pattes en feu, des marques sur la peau, ou autres, conduisez-le sans plus tarder chez le vétérinaire.

 

Prendre une niche qui répond aux exigences 

Une nouvelle niche pour chien en plastique séduit les consommateurs par sa légèreté, en plus de son prix plus accessible. En ce sens, ils la rentrent et la sortent facilement quand le temps se montre des moins cléments. Certes, elle ne tient pas aussi bien au chaud que le bois (c’est pareil dans l’autre sens), mais son niveau d’isolation n’est pas si mauvais.

Les dimensions jouent également un rôle plus ou moins prépondérant dans la sélection d’une niche. Dans un modèle S, il est évident qu’il fera beaucoup plus chaud que dans un XL ou un XXL. A contrario, il y fait plus froid en hiver. Donc, achetez une référence de taille moyenne.

 

 

Isoler et non racheter

Si vous avez acquis une niche et qu’elle n’est pas assez isolée de la chaleur et du froid, en ayant recours à quelques astuces de bricolage, vous pourriez aisément y remédier. Si vous disposez par exemple d’un modèle en bois en contact direct avec la terre, pensez à vous procurer des pieds en plastique pour le surélever afin qu’il dure plus longtemps. Ainsi, l’humidité provenant du sol, surtout en période de pluies, ne risque pas de le contaminer.

Si votre modèle n’intègre pas de porte ni de fenêtre fermable, il est possible d’en acheter en PVC à part et de les monter sur les ouvertures. En guise d’isolation contre la chaleur, il n’y a rien de mieux que de bien choisir l’endroit où la niche va être installée. 

Beaucoup recommandent la terrasse abritée de la maison si vous en avez, d’autres, à l’ombre contre une des façades de manière à cacher la niche des rayons du soleil. Si vous l’aménagez sous un arbre assez grand, vous prenez le risque que celui-ci s’écrase dessus en cas de mauvais temps ou de tempêtes. 

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments