Dernière mise à jour: 18.01.20

 

Indispensable au bien-être de votre toutou, le toilettage s’avère être un moment incontournable dans la vie de votre animal de compagnie. Toutefois, la tâche reste délicate. Et recourir à un professionnel en la matière à chaque fois peut coûter cher, à la longue. Ainsi, il existe quelques astuces pour l’aider à mieux traverser cette phase et l’accompagner pendant cette étape.

 

L’hygiène de son chien et la fréquence des soins

Certains maîtres se montrent exigeants envers leurs boules de poils et pensent que les toiletter une fois par semaine constitue une alternative efficace pour entretenir leur hygiène. Malheureusement, ils se trompent. Les vétérinaires et les spécialistes de l’élevage canin ne proposent pas de donner le bain à son toutou toutes les semaines.

Cette tâche ne doit être effectuée que rarement. En moyenne, une fois tous les deux mois reste l’idéal. Le propriétaire doit passer à l’acte lorsqu’il se rend compte que le pelage de son canidé est sale, ou que ce dernier commence à sentir mauvais. En effet, les poils de l’animal renferment de multiples vitamines. Il les absorbe à chaque fois qu’il se lèche.

En outre, beaucoup d’entre les maîtres se posent des questions quant à la tonte de leur compagnon. Ce procédé est une autre facette du toilettage du toutou. Il semble impératif si les poils commencent à s’amasser sur certaines zones, notamment au niveau des cuisses, du cou et du ventre. Cela devient urgent quand le brossage ne suffit plus à démêler ses franges.

Ainsi, les parasites se développeront moins. En réalité, il faut également préciser et prendre en considération le fait que le pelage de l’animal constitue une protection contre le froid en hiver et contre les rayons ultra-violets de l’été. Cela explique pourquoi, il importe de ne procéder que deux fois par an à cette coupe. Pour certaines races, les professionnels conseillent d’agir à chaque changement de saison, ce qui revient à 4 fréquences en une année.   

 

 

Pour que le bain se passe bien

Des astuces existent pour faire en sorte que l’ablution s’effectue sans la moindre contrainte que ce soit pour le maître ou pour le chien. Ainsi, les conseils suivants peuvent s’avérer utiles :

          La préparation

Cette étape détermine le bon déroulement de la suite. En effet, il vaut mieux habituer son toutou au toilettage dès son plus jeune âge. Le bain ne va pas tuer l’animal. Au contraire, il contribue à son bien-être. Il faut juste apprendre et maîtriser les techniques adéquates.

La personne chargée se doit de rassembler les accessoires et les matériaux dont elle a besoin pour cette tâche. Elle place à ses côtés la bassine d’eau tiède, le shampoing, la brosse douce ainsi qu’une serviette pour sécher et protéger la bête du froid dès sa sortie dans l’eau, une tondeuse ou des ciseaux, une coupe-griffe. Si vous souhaitez employer d’autres outils supplémentaires, vous devez les placer à proximité avant d’opérer. Il est obligé de rester attentif pendant le procédé pour éviter que l’animal fuie tout mouillé, pendant ces moments d’inattention.    

Souvenez-vous de toujours démêler les poils de votre canidé avant de le baigner parce que l’eau a tendance à renforcer ses nœuds. Il devient impossible par la suite de les reconditionner. La seule solution qui s’offre à nous alors est la tonte.

En outre, la nature du shampoing doit également correspondre à la race de votre toutou. En effet, cela dépend de son pelage. Il en existe des spécifiques destinés aux poils courts et d’autres pour ceux qui possèdent une longue toison.

          Le moment fatidique

Certaines bêtes refusent catégoriquement d’entrer dans le bain. Pour les encourager, utilisez un peu de ruse. Prenez son assiette et ajoutez-y quelques aliments qu’il aime. Attirez-le dans l’eau et récompensez-le à chaque geste de bonne volonté.  

Une fois qu’il reste tranquille, commencez alors à le mouiller de partout. Il faut que ses pattes soient immergées. Cela va permettre d’adoucir ses griffes pour la prochaine étape. En aucun cas, vous ne devez laver ses oreilles et ses yeux avec de l’eau. Les vétérinaires vous proposent souvent un sérum physiologique pour la cavité oculaire. Quant à ses gencives, l’apparition de tartre et de plaque dentaire est tout aussi néfaste pour les chiens que pour les hommes. Eh oui, votre compagnon a besoin de se faire entretenir l’intérieur de la bouche. Une brosse à dents et un dentifrice adaptés à sa taille s’avèrent indispensables. 

Les prototypes qui se mettent sur les doigts semblent les mieux appropriés. Il devient plus aisé de les nettoyer et de les décrotter de cette façon. En dernier, on a le soin des ongles. Cette étape est assez difficile à faire de peur de blesser l’animal si l’on coupe trop court. Toutefois, celle-ci est nécessaire pour prévenir certains problèmes. Ainsi, vous devez procéder petit à petit, de millimètre à millimètre.   

Pendant la procédure, vous devez rester attentif aux signaux que vous renvoie votre ami. Il y aura des fois où il se sentira dépassé par les événements. Il ne montre pas assez de patience face aux divers traitements : le shampoing, le brossage, l’entretien des griffes ou la tonte. Vous devez alors apprendre à le connaître et à adopter des techniques qui peuvent l’apaiser. Ces dernières dépendent du tempérament de l’animal, de sa race et de son mode de vie. Intégrer des pauses régulières permet également de remettre à l’aise votre toutou. Encouragez-le et félicitez-le avec des gestes et des récompenses.       

 

 

Comment passer à la tonte ?

Il ne semble pas évident d’effectuer cette tâche pour la première fois. Mais, avec le temps, vous parviendrez à bien gérer les choses. Disposer d‘une bonne tondeuse pour chien s’avère aussi primordial. La qualité permet de préserver la sécurité et le bien-être de votre compagnon. Privilégiez plutôt les modèles sans fil et silencieux. Ils présentent une plus large simplicité d’usage. Même novice, vous saurez les manipuler correctement.

Habituez votre animal au son de l’appareil. Ainsi, il aura moins peur. Il se laissera faire facilement. Entamez depuis le haut du dos et retirez également les excédents se trouvant au niveau de la tête. Diminuez la vitesse de la machine lorsque vous travaillez sur les zones sensibles. Et faites attention à ses mamelons.

 

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 5.00 out of 5)
Loading...