Dernière mise à jour: 27.01.21

 

Grâce à son air charmeur, tout le monde apprécie le chat. Ce petit diable est non seulement un véritable compagnon, mais à la fois une source d’ennui quand il s’y met. Les défis commencent quand il montre des symptômes de maladie comme les vers intestinaux. Heureusement, nous vous montrons ici à quel moment les traiter et de quelle manière.

 

Symptômes de l’infection

Soyez vigilant si votre minou présente ces quelques signes. Il s’agit de symptômes affirmant que ce dernier est atteint de vers intestinaux. Dans une situation pareille, le minet paresse encore plus que d’habitude de jour comme de nuit jusqu’à en perdre l’appétit. Il se désintéresse tout simplement de la nourriture même de la viande.

Parfois, il vomit à répétition ou souffre un peu trop couramment de coliques. Donc, commencez sans plus attendre le traitement si tel est le cas. Cela s’accompagne aussi de ventre gonflé. Le chat reste maigre, pourtant son abdomen parait bombé.

Généralement, le symptôme le plus fréquent concerne les vers autour de l’anus. De couleur blanche, ces derniers s’entassent en grand nombre sur le derrière de l’animal. Vous les verrez plus facilement si vous remontez la queue de ce dernier.  

Pourquoi faut-il vermifuger ?

Si le minet présente ces symptômes, il devient source de problème pour son entourage. Un certain type de vers se transmet de l’animal à l’homme. C’est notamment le cas de l’ascaris. Il affecte l’organisme d’une personne. 

C’est pourquoi le vermifuge demeure essentiel durant toute l’existence du chat. En agissant au plus vite, vous le neutralisez à temps. En outre, cela permet de le protéger et de conserver la santé des autres membres de la famille.

Faute de rappel, les vers vont proliférer dans l’intestin du minet. Ensuite, ils filtreront les nutriments tombant directement dans ce milieu. Cela revient à nourrir les bactéries et non le minou lui-même. Cependant, si vous agissez conformément, elles perdront peu à peu du terrain. Donc, lancez-vous et relevez le défi. 

 

Causes de la contamination  

Avant d’entamer la moindre technique de traitement, il convient d’énumérer la source du problème. Nombreuses sont les causes de contamination du chat. En se léchant les pattes, il pourrait contracter des vers. La poussière en contient souvent aussi, c’est pourquoi l’animal en ingurgite régulièrement sans même le savoir. 

Les rongeurs figurent aussi parmi les vecteurs. Les rats et les souris infectés transmettent les parasites au minou après que celui-ci les ait ingurgités. Donc si le vôtre traine à longueur de journée hors de votre champ de vision ou votre propriété, il a de fortes chances d’être contaminé. De ce fait, les chats errants et venant de l’extérieur figurent en grand nombre parmi les victimes. Le lait maternel représente aussi un risque pour les plus jeunes. Il contient souvent des larves. En conséquence, les chatons qui tètent leur mère ne pourront pas y échapper.

  

La fréquence du traitement

Si vous avez des chatons de moins de 1 mois alors, vermifugez-les tous les 14 jours. Pour les minets de 1 à 6 mois, l’opération est à réaliser toutes les 4 semaines. Pour un chat d’extérieur qui traine souvent hors de l’habitation, le traitement devrait s’étaler sur 3 à 4 fois par an minimum. Et si le vôtre ne quitte pas la maison alors, vermifugez-le deux fois par an.  

Par contre, cela ne servirait à rien si votre compagnon poilu n’est pas affecté. Sinon, les intestins du minou en payeront les frais en raison des irritations qui vont suivre. Les pilules s’utilisent uniquement à titre de remède et non de prévention.     

 

Par le biais de comprimés 

Les comprimés ont la réputation d’agir rapidement et plus efficacement. Mais les chats dans 8 cas sur 10 rechignent à les avaler, même si vous les réduisez en poudre et que vous les mélangiez à leurs repas, tellement ils sentent. D’autres propriétaires font preuve de ruse en diluant le vermifuge dans une cuillerée à soupe d’eau. Ils l’administrent au félin par le biais d’une seringue afin de se simplifier la tâche. 

Si votre animal se montre vraiment difficile, trouvez quelqu’un pour le tenir ou lui insérer l’accessoire dans la gueule. Dans tous les cas, consultez au préalable le vétérinaire pour déterminer le type à ingurgiter ou faites un tour chez une pharmacie. Dans ce cas, faites bien attention aux griffures, car le minou ne se laissera pas faire aussi facilement. 

Sinon, si la manière forte ne fonctionne pas alors, optez pour plus de douceur. Réduisez le remède en poudre. Puis, mettez celle-ci dans la nourriture du chat. Ainsi en plus de le nourrir, vous le gardez en forme.    

Ou sinon, misez directement sur un vermifuge liquide. Il s’agit de l’ultime recours si le matou n’est plus en mesure d’avaler de la nourriture solide. D’ailleurs, la solution buvable agit presque instantanément une fois ingérée. Donc, mettez-en à la bonne quantité dans la gamelle d’eau.    

Les méthodes de prévention

Il est possible de limiter les vers intestinaux chez un chat. Cette fois-ci, mieux vaut prévenir que guérir. Donc, commencez par retirer les excréments de la litière tous les jours. Et aussi, éloignez cette dernière de la gamelle pour nourriture. 

De ce fait, vous tenez votre compagnon à une bonne distance des problèmes. Entre autres, dépistez un à un tous les animaux de votre maison. Sachez que ce genre de maladie se transmet facilement entre les espèces.   

Et pour finir, enlevez les puces du chat afin de vous protéger. Ces dernières font partie des agents transmetteur de maux. En changeant d’hôte, elles propagent en même temps les vers intestinaux. Bref, les préventions tournent autour de l’hygiène du minet. Donc, à vous de faire les efforts nécessaires pour cela.

 

Le vétérinaire

Faites le déplacement et consultez le vétérinaire si vous tenez vraiment à votre chat. Les services de ce professionnel en matière de santé-animaux restent onéreux, mais avec une efficacité prouvée. 

Votre minou ne risque rien entre les mains de ce spécialiste. Et dans le cas de vermifugation, il va diagnostiquer les selles du minet. Ainsi, vous aurez les renseignements et les détails concernant le problème.

Et à partir de ces analyses, il prescrira les vermifuges pour chat adaptés à chaque cas. Voici notre liste des meilleurs produits. Bref, il vaut mieux payer le vétérinaire plutôt que d’agir à l’aveugle même si ce n’est pas gratuit.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments