Dernière mise à jour: 27.01.21

 

Faire preuve de prudence à la nutrition de son chiot revient à assurer sa bonne croissance et un développement optimal de toutes ses facultés. Il est donc important d’y apporter une attention particulière. Vous venez d’accueillir un petit chien chez vous et vous ne savez pas comment vous y prendre ?  Suivez nos conseils.

 

Définir son régime alimentaire 

La croissance de votre chiot dépendra entièrement de ce que vous lui donnerez à manger. Sachez qu’à la naissance, son ossature ne sera composée que de cartilage. Elle ne se transformera en squelette proprement dit qu’après quelques semaines. Votre petit animal de compagnie aura donc besoin d’une nutrition riche en protéines et en taux élevés de minéraux essentiels comme le phosphore, magnésium, zinc et fer. Les formules comprenant une quantité considérable de vitamine D entrent en majeure partie dans la consolidation de la structure osseuse, de la mâchoire et de la dentition.

N’oubliez pas les éléments contenant des fibres qui lui assureront une bonne digestion ainsi que de la nourriture renfermant de fortes teneurs en oméga-3 et oméga-6 qui lui attribueront un pelage et une peau en bonne santé.

Dans tous les cas, les aliments comportant de doses excessives de glucides sont à proscrire. Selon les spécialistes, ils seraient à l’origine de plusieurs maladies cardiovasculaires et de surpoids du chien à l’âge adulte. Vous pouvez commencer la période de sevrage dès la 4e semaine et ne se termine définitivement qu’à son 2e mois. Toutefois, faites en sorte que votre animal ne se sépare pas de sa mère dans les 10 à 12 semaines qui viennent.

 

 

L’évolution selon la race

Tous les chiens n’adoptent pas le même mode de croissance. Cela dépendra effectivement de sa race. Si pour les toutous de petite taille, la période de développement musculaire optimale se situe entre 8 à 10 mois, ceux classés comme ayant une morphologie moyenne feront le leur en 12 mois tandis que les animaux de grande taille patienteront entre 18 et 24 mois.

Pour ces derniers, préférez les croquettes en adéquation avec leur corps, avec une formule à maigre dose de matières grasses, mais relativement concentrées en calcium. Dans tous les cas, assurez-vous de bien suivre les indications généralement marquées sur l’emballage du produit pour éviter les soucis de surcroisssance et de surpoids. Sur le marché, il existe des alimentations classées « premium » dont les éleveurs recommandent toujours aux propriétaires afin de limiter les problèmes de digestion.

 

Maîtriser le rationnement

La ration quotidienne de votre animal sera inscrite sur le paquet de croquettes. Répartissez la quantité sur les 3 repas que vous lui offrez chaque jour pendant les 6 premiers mois. Il est important de respecter les heures auxquelles vous lui présentez sa gamelle. Assurez-vous de la lui donner à des moments fixes à chaque fois. Au-delà de cet âge, vous pouvez commencer à lui proposer 2 menus dans la journée, mais toujours avec les portions de nourritures recommandées, surtout pour les chiens de grandes races.

De cette manière, vous lui inculquerez une habitude alimentaire. Attention à ne pas la changer. Elle impactera sur le fonctionnement du métabolisme de votre toutou. Établissez une courbe de croissance pour avoir une idée de l’évolution de votre animal et ainsi surveiller ses prises de poids. Ces dernières ne doivent pas excéder les 50 % de son poids adulte au 5e mois de votre compagnon canin.

 

Offrez-lui un endroit calme

La gamelle de votre animal de compagnie doit être placée dans un lieu qui lui est réservé. S’il n’en a pas, faites en sorte que l’endroit soit tranquille et de préférence, à distance de celui où vous mangez. Les chiens apprécient la sérénité, surtout pendant le repas. Lorsqu’un élément vient les perturber, ils ont tendance à adopter une attitude agressive. Et si vous avez plusieurs chiots à la maison, assurez-vous que chacun possède sa propre écuelle pour limiter toutes formes de querelle.

La nourriture servie ne doit être ni trop chaude ni trop froide afin de garder tous les nutriments essentiels à la croissance de votre bête, mais également, le goût et l’odeur. Si vous entreposez donc les croquettes dans le réfrigérateur, faites en sorte de les sortir au moins deux bonnes heures avant de les disposer dans son assiette. Si vous n’avez pas envie de perdre du temps à récurer après le repas de votre toutou, positionnez son plat sur une zone simple à nettoyer.

 

S’hydrater : un élément crucial

Selon les spécialistes, le métabolisme du chiot est constitué d’environ 70 % d’eau. Cette dernière est donc vitale pour votre animal comme pour tous les êtres vivants de la planète. Ses besoins en eau sont conditionnés par de nombreux facteurs tels que la température, ses activités physiques ou encore les prises de repas.

Ainsi, assurez-vous que votre toutou ait toujours à disposition, une quantité d’eau suffisante pour la journée. Veillez à la remplacer régulièrement pour garantir la bonne santé de votre compagnon canin. La meilleure solution serait de séparer la gamelle de nourriture avec celle de l’eau.

 

 

Quels sont les gestes à adopter ?

Lorsque vous alimentez votre animal, évitez de lui offrir des friandises et les restes de vos repas afin de préserver son équilibre nutritionnel. Mettez votre compagnon canin à l’abri des bactéries et autres infections en vous abstenant de lui donner de la viande crue ou encore du chocolat. Ces éléments peuvent être toxiques pour son organisme.

Au bout de 30 minutes, faites en sorte de lui retirer la gamelle afin qu’il ne mange pas trop et ainsi parer aux prises de poids excessives. Pendant la période de transition de mutation de régime alimentaire, commencez à mélanger progressivement les nourritures pour adultes dans ses repas quotidiens sur une durée de 7 à 10 jours. Cela facilitera l’assimilation de ces éléments étrangers par son métabolisme.

Sachez repérer la meilleure croquette chien afin de lui garantir un développement optimal. De préférence, essayez de ne pas changer de marque de produits au fil du temps. Les composants peuvent varier d’un fabricant à un autre et votre animal aura probablement du mal à s’y adapter. En cas de hoquets fréquents, rassurez-vous, il s’agit d’un cas parfaitement normal dans sa phase de croissance. Cela disparaitra au bout d’un moment.  

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments