Dernière mise à jour: 27.01.21

 

C’est prouvé, grossesse et animaux de compagnie ne font pas bon ménage. En effet de nombreuses maladies peuvent être contractées au contact fréquent de ceux-ci et leurs effets n’en sont pas moindres. Il importe alors de bien faire attention afin que l’enfant ne coure aucun risque, sans pour autant abandonner ou délaisser son animal favori.

 

Focus sur les maladies qu’on peut attraper  

À ce jour, on dénombre trois maladies les plus susceptibles de toucher les personnes vivant sous le même toit que le chat. Plus leur effectif augmente, plus de chances vous avez d’être atteint. La toxoplasmose figure à la première place. Dans la plupart des cas, les défenses immunitaires de la personne sont assez fortes pour contenir la maladie. Ainsi, aucun symptôme ne fait surface. C’est quand elle s’affaiblit que les choses se compliquent. Cela se conjugue aussi par la multiplication des bactéries dans le corps et lorsqu’elles sont trop nombreuses, le corps n’arrive plus à lutter. Alors, elles s’emparent des muscles et peuvent dans les pires scénarios atteindre le cerveau.

Chez les fœtus en plein développement, cela peut conduire à une défaillance du système nerveux et de la croissance dans le ventre de la mère. Dans les cas les plus graves, on assiste à des naissances précoces ou même à la mort de l’enfant.

On l’attrape surtout en changeant la litière chat ou en ramassant les crottes des matous si vous oubliez par exemple de vous laver les mains, ou si vous ne vous y prenez pas correctement. Les fœtus sont les plus vulnérables, car les mères et toute autre personne partageant sa vie avec ses bêtes à poil (qui ont l’habitude de sortir) depuis un bon bout de temps sont souvent immunisées.

La teigne est moins connue, mais plus dangereuse. Pourquoi ? Parce que son traitement prend du temps et comporte de nombreuses complications. Effectivement, elle demande qu’on désinfecte la totalité des affaires du malade pour ne pas risquer d’attraper de nouveau le champignon. Elle ne nous vient pas seulement du chat, mais aussi du chien, du lapin, et de la plupart des animaux domestiques qu’on peut avoir, par l’intermédiaire de leurs fourrures et de leurs poils. Elle se manifeste sous les traits d’allergie, avec les taches rouges sur la peau et les irritations.

Du côté de la salmonellose, on constate des troubles de l’estomac et de l’intestin chez les personnes touchées. Et au fil des jours, si la maladie n’est pas traitée et qu’elle se répand, elle entraîne une infection qui attaque un par un les organes.

 

 

Les chats sont-ils les seuls en cause ?

Nos amis les félins ne constituent pas les seules possibilités d’attraper les maladies précédemment citées. En effet, cela vaut aussi pour les chiens et tout autre animal à fourrure dont l’hygiène est négligée.

A côté, vous avez aussi les fruits et légumes et les viandes contaminées. Eh oui, vous avez bien lu. Ces denrées, crues, peuvent porter les vers responsables de ces maladies dans l’organisme. Donc si vous les consommez tels quels, mal cuits ou mal lavés, ils voyageront à travers votre palet.

Chez des maladies comme la salmonellose, on ne croise pas les responsables au coin de la rue. En effet, il faut vraiment choisir d’élever des animaux spéciaux pour l’attraper, quoique de plus en plus de personnes en tombent sous le charme de nos jours : serpents, araignées, iguanes, tortues et autres reptiles. Quelques animaux à plumes ainsi que les cochons d’Inde et les hamsters en sont aussi porteurs. Si vous avez subi une interruption volontaire de grossesse, ou si la mère ne boit pas assez, cela peut engendrer de graves conséquences sur l’enfant.

 

 

Quelles précautions prendre ?

Rassurez-vous, vous n’êtes pas obligé de confier votre chat ou votre chien à de la famille ou à des amis ou encore moins l’abandonner. Par contre, il vous faudra prendre vos distances et donc arrêter de dormir avec lui si vous en avez l’habitude, et lui couper l’accès à votre lit et tous les endroits où vous traînez et vous allongez.

La propreté et l’hygiène sont de mise afin que ces maladies ne se répandent pas dans toute la maison. Pensez donc à changer la litière tous les 3 jours et à désinfecter le bac à l’eau de javel à chaque fois pour bien vous débarrasser des microbes. Mais avant cela, enfilez des gants de ménage et songez à sortir la litière si besoin.

Ne vous approchez surtout pas des chatons, car ils ont plus de chances de porter la maladie que les adultes. Les femmes enceintes pendant toute leur grossesse devront se retenir de prendre leurs chats et leurs chiens dans leurs bras, et de les embrasser. Quelques caresses « platoniques » ne sont pas proscrites, néanmoins n’oubliez pas de vous laver les mains après.

Si vous faites la cuisine et que vous préparez un plat à base de viande et de légumes, lavez-les correctement ainsi que votre planche à découper et votre plan de travail. Ainsi, vous serez certain d’avoir neutralisé tous les microbes. Dites également adieu aux steaks saignants et autres produits du genre. Faites aussi une pause avec les grillades en tout genre, car là, on n’a aucune assurance que la viande est cuite comme il faut. 

Mijotez convenablement vos aliments et bannissez pour un moment si possible la viande de mouton, la charcuterie, les salades, les crudités et les abats. Porter des gants en toute circonstance, en cuisine, comme en nettoyage semble aussi la meilleure thérapie indiquée pour rester à l’abri de tout risque. Et pour être sûre de ne pas être contaminée, la maman doit régulièrement effectuer des tests auprès du cabinet de son médecin traitant. Plus tôt la maladie est traitée, moins de risques courent le bébé. 

Certains parents se demandent s’il n’existe pas de vaccin contre toutes ces maladies afin de se faciliter la vie au quotidien. La réponse est non, en tout cas pour la toxoplasmose.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments