Dernière mise à jour: 27.01.21

 

Depuis plusieurs années déjà, les animaux de compagnie ont intégré les familles modernes. Ils sont considérés comme un membre à part entière et ont une place de droit dans la maison. Bien sûr, cette cohabitation n’était pas très recommandée à cause des maladies que cela pouvait engendrer. Mais aujourd’hui, c’est possible, si vous suivez ces conseils.

 

Connaître les dangers

Il ne faut jamais prendre à la légère les possibilités de transmission de pathogènes, d’un chat ou d’un chien à un humain. Les enfants comptent parmi les plus fragiles et risquent facilement de contracter une maladie à cause du contact trop fréquent.

On peut citer diverses affections, dont la rage est assez habituelle. Elle vient suite à la morsure d’un canidé ou d’un chat atteint par cette maladie. Si vous n’avez pas reçu de traitement dans les trois semaines qui suivent, vous commencerez à montrer des signes, tels que des douleurs intenses sur la partie blessée. Cet endroit enflera aussi, tout en présentant des rougeurs tout autour.

On rencontre également souvent la pasteurellose qui est causée par des microbes se trouvant dans la gueule de l’animal. Elle engendre un abcès assez grand quelques heures après le contact. Dans ce genre de cas, l’ingestion d’un médicament quelconque pourrait aggraver la maladie. On conseille toujours d’aller voir un médecin qui prescrira les antibiotiques adaptés à la situation.

Les excréments qui s’éparpillent partout, particulièrement ceux des félins, sont aussi à l’origine de certains problèmes de santé chez les enfants, comme les allergies. Se procurer une litière chat ou une niche s’impose alors. Il faut donc toujours effectuer des analyses chez l’animal et garder la maison propre. Une bonne hygiène évite en effet plusieurs maladies provenant des compagnons à quatre pattes.

 

 

Traiter le toutou ou le matou avec respect

La maltraitance est à l’origine du stress des animaux. Il faut donc savoir que si vous ne vous conduisez pas correctement avec eux, ils risquent fortement de vous griffer ou de vous mordre. En effet, un chat irrité régulièrement par un enfant finira par attaquer en retour pour qu’on le laisse tranquille. C’est là que la transmission d’une maladie se fait.

Dans le cas d’un chien battu, il arrivera un moment où il aura la rage, ce qui le poussera à attaquer toute personne se trouvant à proximité. Pour éviter ce genre de problème, apprenez à vos petits à se comporter convenablement avec vos animaux de compagnie. Ils ne doivent donc pas les frapper, leur tirer les poils et plus encore. Les câlins que vous donnez à ces bêtes les rendent dociles et réduisent les risques de morsures et de griffures.

Vos enfants doivent en effet les traiter comme tout autre membre de la famille. De même pour vous, n’hésitez pas à emmener votre chien ou votre chat chez le vétérinaire si vous remarquez qu’il ne se sent pas bien ou se comporte étrangement.

Il va de soi que son alimentation devra aussi suivre les normes. Certains canidés de race se mettent à attaquer leurs propriétaires, car ils ne mangent pas assez. Pour que la cohabitation se passe sans problème, n’hésitez pas à leur procurer toute la nourriture dont leur corps a besoin pour rester en bonne santé.

 

Maintenir une bonne hygiène

Lorsque vous habitez avec des animaux de compagnie, il va de soi qu’il y aura des poils partout et parfois même des excréments. Afin d’éviter de contracter des maladies, veillez à toujours garder votre maison aussi propre que possible. Effectuez un nettoyage de fond en comble assez régulièrement, passez l’aspirateur tous les jours et n’oubliez pas de vous occuper de la niche ou de la litière.

Ajouté à cela, il faut également penser à vous laver les mains tout de suite après un contact avec votre chien ou votre chat. Servez-vous d’un savon pour vous débarrasser des bactéries et autres microbes. Cela s’impose surtout si vous avez un bébé chez vous, car vous allez vous en occuper à chaque instant. Les germes risquent alors de se coller à ses vêtements, à ses couches ou même pires, à ses accessoires de repas.

Rappelez-vous aussi qu’un animal doit avoir son propre espace privé pour dormir et se reposer. Il ne doit donc pas se trouver dans la chambre à coucher durant la nuit et encore moins sur votre lit. Les poils risquent en effet de voler et atterrir dans la bouche ou dans les narines du bébé, ce qui causera assurément une allergie.

En ce qui concerne le repas, le chien ou le chat ne doit pas manger dans la même pièce que vous et votre enfant. Ne mettez donc pas sa gamelle dans la cuisine. Ne le caressez pas non plus avant de vous asseoir à table.

 

 

Prendre des précautions

Certaines personnes ayant déjà un animal de compagnie craignent pour la santé de leur petit qui va bientôt arriver. D’après les dires de certains individus, il y a des risques de toxoplasmose ou d’autres maladies. À l’inverse de ce qu’ils peuvent penser, cela peut être évité. Il faut se préparer à ce nouveau-né et apporter des modifications dans la disposition des articles pour le petit et pour le chat. Il faut en effet vous assurer qu’aucun produit appartenant au félin ne se retrouve dans la chambre du bébé.

Pour que l’animal de compagnie ne se sente pas délaissé à l’arrivée du poupon, montrez des changements de comportement envers votre toutou par exemple. Ne soyez plus trop câlin, mais n’oubliez jamais de lui réserver un moment. Un chat qui a reçu autrefois toute l’attention de la famille deviendra nerveux quand le petit arrivera. Il faut donc penser à introduire des meubles pour le bébé quelques mois à l’avance et l’interdire de s’en approcher. Il ne risque pas de développer de la jalousie envers votre enfant. Eh oui, cela est fort possible s’il se sent ignoré tout d’un coup.

Évidemment, dresser des barrières de sécurité pour empêcher le petit d’aller dans la litière ou encore dans la niche du chien s’avère aussi une évidence.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments