Dernière mise à jour: 29.11.20

 

Si vous envisagez d’adopter un animal de compagnie, vous devrez vous donner les moyens de bien l’entretenir pour qu’il s’épanouisse de manière optimale. L’accueil d’une tortue de terre n’échappe pas à cette règle. Comment prendre soin alors de ce reptile à la longévité légendaire ? Voici quelques conseils.

 

L’espace de vie d’une tortue juvénile 

La première condition pour que votre tortue se sente entièrement à l’aise à vos côtés c’est d’abord de lui fournir un espace de vie recréant son environnement naturel. Comme tout être vivant qui se respecte, elle a besoin de vivre dans un écosystème favorable à son épanouissement. Il s’avère donc important de lui concevoir un habitat. Cependant, elle ne restera pas dans son milieu de vie de naissance pour toujours. Il faudra l’aménager au fur et à mesure qu’elle vieillit.

De ce fait, après l’adoption de votre reptile, on vous recommande de vous procurer un terrarium ou en fabriquer si vous aimez le bricolage. Cet accessoire fera l’affaire pour votre tortue durant ses premières années de vie. Assurez-vous de lui trouver un équipement relativement spacieux, car votre animal sera amené à grandir assez rapidement même s’il n’atteindra sa taille adulte qu’après une dizaine d’années. 

Son environnement doit faire au moins 1 m de long pour que votre compagnon ne s’y sente pas à l’étroit. Pour le matériau, on vous conseille le verre au profit du bois, vu que ce dernier a tendance à devenir toxique au fil du temps. De plus, le verre ne demande pas d’entretien particulier tout en demeurant robuste. Hygiénique et sanitaire, il se nettoie facilement. Pour le substrat, la terre serait une bonne alternative face aux copeaux de bois. Lorsque votre reptile a besoin de retrouver un peu d’humidité ou de se procurer de l’obscurité, il pourra s’enfouir dedans. N’oubliez pas de mettre quelques pierres ici et là pour s’assurer de l’hygrométrie de l’environnement.

Il existe quelques accessoires à installer dans le vivarium pour tortue afin de reconstituer les meilleures conditions de vie de l’animal. Ce dernier a d’ailleurs besoin de s’exposer aux rayons UV pour maintenir sa carapace en bonne santé. Il est donc judicieux d’installer des tubes UV pour pallier le manque de luminosité du soleil dû à la configuration des parois de l’équipement. 

Toutefois, assurez-vous que le vivarium bénéficie des rayons solaires au moins 6 h/jour. Des lampes chauffantes dotées d’un thermostat sont également nécessaires pour la régulation de la température devant se situer aux alentours de 30 °C le jour et de 22 °C la nuit. Créez un point d’eau pour aider votre compagnon à se rafraîchir et placez ce dispositif à l’intersection du coin chaud et du coin froid.

 

L’enclos pour la tortue adulte 

Pour une tortue adulte, le vivarium sera insuffisant comme espace de vie. Il vous faudra donc lui aménager un enclos extérieur. Celui-ci doit lui fournir une surface de développement convenable, soit d’au moins 3 m², mais notez que plus c’est grand, mieux c’est. Certaines personnes proposent même à leur animal des enclos de plus de 10 m². 

Privilégiez une architecture grillagée pour assurer sa protection contre les prédateurs comme les oiseaux ou les rongeurs, mais aussi pour éviter qu’il se blesse sur la structure. L’enclos doit également bénéficier des rayons du soleil afin de maintenir en bonne santé la carapace de votre tortue.

Pour ce qui est du substrat, de la terre sombre comme du compost végétal sera un atout pour la conservation de la chaleur dans son environnement. Vous pouvez lui laisser une partie en herbe pour qu’il puisse brouter à son aise. Un point d’eau est aussi nécessaire pour ses séances de baignade et de nettoyage. Faites toutefois en sorte de changer régulièrement le liquide. Votre animal de compagnie aura besoin d’un abri pour se cacher comme des petits rochers ou encore des buissons.

 

Lui fournir une bonne alimentation 

Afin que votre animal de compagnie soit toujours en pleine forme, il ne faudra pas oublier de lui procurer une alimentation bien équilibrée. Se classant dans la catégorie des reptiles herbivores, la tortue se nourrit essentiellement de végétaux. Ces denrées constitueront plus de 90 % de son régime alimentaire. On cite notamment les courgettes, les betteraves, les cressons, les endives, ou encore les feuilles d’ortie, de mûrier, ainsi que les fleurs comme les pissenlits ou encore les coquelicots. 

Préférez un menu riche en fibres pour votre tortue. Comme vous mettrez de côté les protéines animales et les lipides, privilégiez la nourriture à forte teneur en vitamine et en minéraux à l’exemple du calcium pour assurer la bonne tenue de sa carapace. Ces reptiles possèdent aussi un penchant pour les fruits comme les oranges, les pommes, les kiwis, les pêches et les abricots.

Pour les carnivores, il est facile de leur dénicher une alimentation spécifique dans un magasin spécialisé. On a dans ce cas les vers de farine ou encore des grillons, grosso modo, des insectes comestibles. Les espèces omnivores se contenteront d’un mélange entre les deux modes de nutrition. Il existe des compléments alimentaires dans le commerce afin de pallier les carences en vitamines ou en minéraux.

En ce qui concerne la liste des denrées à proscrire à votre compagnon, elle reste relativement longue. Les épluchures comme certains fruits acides, mais également les substances farineuses comme le pain, le lait, les viandes, les poissons et autres fruits de mer, les maïs, l’ail ne conviennent pas.

En hiver, laissez-la hiberner

En fonction de l’espèce que vous avez en possession, il se pourrait que votre tortue se mette à hiberner pendant la période hivernale. Selon les spécialistes, le phénomène se produit entre le mois d’octobre et le mois de mars. Pour ce qui est de la durée, l’adulte ne doit pas dépasser les 20 semaines tandis que le reptile juvénile n’en a besoin que de 4. Cependant, il est nécessaire de vérifier certains points avant de laisser votre animal entrer dans cette phase.

Tout d’abord, il faudra vous assurer de sa bonne santé. Afin d’éviter les carences nutritionnelles, faites en sorte de lui fournir des réserves graisseuses suffisantes. Procédez également à une diminution de sa ration alimentaire pendant les deux mois précédant la période d’hibernation. 

Cela se suivra d’une diète de trois semaines ainsi que des bains d’eau tiède de 25 °C à 30 °C pendant une quinzaine de minutes. Pour ce qui est de son abri, préférez une caisse avec du substrat composé de terre meuble et de feuilles dans lequel, votre reptile pourra s’enfouir. La température ambiante doit se trouver entre 5 °C et 10 °C. Vérifiez régulièrement son poids. 

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments