Dernière mise à jour: 29.11.20

 

En général, la majorité des propriétaires d’animaux préfèrent les mammifères comme le chien ou le chat. Cependant, puisque tous les goûts sont dans la nature, il se peut bien que vous soyez herpétophile. Afin de vous aider à accueillir votre compagnon à écailles dans les meilleures conditions possible, voici comment fabriquer un vivarium.

 

Connaître votre animal

Dans le but de mieux adapter son futur terrarium, il vous faut au préalable connaître certaines caractéristiques de votre reptile. En effet, il s’agit non seulement d’identifier des informations générales comme l’espèce ou l’environnement de vie, mais aussi des paramètres propres à chacun tels que la personnalité et les habitudes de votre animal.

Les différences entre les familles de rampants ne sautent pas aux yeux. C’est en l’occurrence le cas pour des néophytes dans ce domaine. Plusieurs variétés s’offrent à vous selon vos besoins et vos goûts, il s’avère ainsi nécessaire de bien examiner laquelle vous conviendra le mieux.

Le serpent des blés issu de la branche des couleuvres provient d’Amérique du Nord. Animal diurne, il peut atteindre une taille de 1m83 pour les femelles, quant aux mâles, ils mesurent au moins 1m22. Les herpétophiles plus expérimentés conseillent cet animal pour les débutants. En effet, il peut vivre jusqu’à 15 ans sans que vous ayez à faire des pieds et des mains tous les jours pour le garder en forme.

Le python royal quant à lui s’active plutôt dans l’obscurité de la nuit. Ces serpents mesurent approximativement 1m30 et peuvent bénéficier d’une espérance de vie s’étalant sur 30 ans. Ce type de reptile ne bouge pas beaucoup, il ne nécessite donc que très peu d’entretien. De tempérament habituellement calme, il aura tendance à se rouler en boule lors des journées.

Le serpent roi de Californie présente un attrait particulier : les motifs de couleurs qu’il arbore fascinent les collectionneurs. Membre de la famille des couleuvres, ce reptile possède un caractère plus actif, mais tout de même craintif. D’autant plus que l’installation de branchages s’avère nécessaire pour cette espèce semi-arboricole. 

Les catégories de vivarium et leurs caractéristiques

Puisque chaque variété présente ses spécificités, le vivarium pour serpent devra se montrer bien adapté au mode de vie de celui-ci. L’agencement de son futur lieu de vie repose sur la région du globe d’où provient l’animal. Effectivement, ces fascinants reptiles possèdent la capacité de survivre dans diverses conditions climatiques.

Ainsi, pour ceux dont l’habitat se trouve dans les zones désertiques, un terrarium sablonneux conviendra le mieux. En ce qui concerne les espèces ayant développé une préférence pour un style de vie plus forestier, leurs terrariums devront contenir des branches sur lesquelles elles pourront grimper. Ensuite, s’il s’agit de reptiles originaires de pays tropicaux, un vivarium humide comblera leurs besoins.

 

Se préparer pour confectionner soi-même son vivarium

Comme les modèles commercialisés sur le marché ne répondent pas toujours à vos exigences, vous aurez toujours une solution de rechange. Cela concerne en l’occurrence la confection artisanale de votre propre vivarium. Dans l’objectif de fabriquer le terrarium idéal pour votre serpent, certaines conditions doivent être remplies.

Le matériel requis comporte notamment un panneau en bois, celui-ci servira de structure installée derrière. Un coffre peut également se montrer utile afin d’assurer la stabilité de votre construction.

Ensuite, avec un panneau, vous pourrez y fixer des tasseaux en bois pour faire office de fondation à la structure. Spécialistes et propriétaires sont tous d’accord concernant la durabilité de ce matériau résistant qu’est le bois. D’autant plus qu’avec le revêtement adéquat, cela facilitera grandement son entretien.

Ajoutez à cela la vitre transparente qui se placera en devanture afin de vous permettre d’admirer votre serpent. On peut également monter sur le dessus une plaque de plexiglas comme couvercle. En ce qui concerne les parois latérales, des plaques de polystyrène viennent généralement s’y coller.

 

Comment fabriquer un vivarium ?

Après avoir réuni tout ce matériel, entrons maintenant dans la phase de construction elle-même. Dans un premier temps, débitez les tasseaux selon les mesures souhaitées. À l’aide des vis et de la colle, disposez-les sur le panneau de bois qui sert de base et de fondation. Dans le but de renforcer les joints, appliquez le mastic sur les points de contact.

Afin de mieux organiser l’intérieur de votre terrarium, choisissez bien les accessoires que vous allez y installer. En l’occurrence, n’oubliez pas de mettre une bâche au fond de votre boite afin d’en assurer l’étanchéité. Disposez du sable, du gazon ou d’autres éléments de décoration. Enfin, un vaporisateur garantit le maintien d’un niveau d’hygrométrie optimal.

Quels accessoires installer dans votre vivarium ?

Afin de fixer toutes ces pièces entre elles, préférez l’utilisation du mastic, de la colle chaude ainsi que de la résine époxy. Ces éléments permettent de solidifier la structure en la maintenant en place. Une fois ces éléments de base réunis entre eux, vous pourrez installer des accessoires pour ajouter une touche plus personnelle à votre compartiment à reptile.

En premier lieu, les animaux à sang froid possèdent une très grande sensibilité au moindre changement du niveau de la température. Dans cet ordre d’idée, vous penserez à intégrer des dispositifs réchauffant votre animal. Il existe notamment des coussins, des lampes ou encore des tapis calorifères.

En fonction des heures d’activité de votre serpent, pensez également à installer un éclairage convenable. Comme certains reptiles sont diurnes et d’autres nocturnes, le type de lumière adapté varie selon l’espèce. Des instruments comme les tubes fluorescents, les réflecteurs ou différentes lampes tiennent ce rôle à merveille.

Puis concernant la décoration proprement dite, vous pourrez agencer l’intérieur du vivarium selon vos envies : mettre une petite source d’eau dans un coin, ou installer des branchages dans un autre. D’autant plus que certains serpents adorent se reposer à l’ombre des plantes.

Enfin, pour ce qui est de la sécurité, en fonction de la taille de votre édifice à reptile, prévoyez une serrure adaptée. Surtout, vérifiez toujours que celle-ci reste verrouillée afin d’éviter que votre animal se faufile hors de son espace.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments