Dernière mise à jour: 02.07.20

 

L’entretien de l’aquarium est important pour avoir un milieu favorable aux poissons. En effet, vous devriez en prendre soin si vous souhaitez que vos spécimens se développent et s’épanouissent. On vous donne dans cet article quelques astuces pratiques pour vous aider à mener bien cette tâche.

 

Effectuer une vérification généralisée de votre bassin

L’une des meilleures façons d’entretenir votre aquarium reste de vérifier son état dans l’ensemble. Cette démarche est incontournable afin de s’assurer que tout fonctionne bien. Examinez les différents composants de votre réservoir. Essayez de détecter les pièces défectueuses s’il y en a. En effet, cela pourrait nuire au bon développement de vos espèces. 

Les filtres bouchés ou bien un système de chauffage mal en point sont d’ailleurs des problèmes récurrents. Pensez aussi à vérifier la quantité d’algues dedans. Ces dernières, si elles se multiplient à une trop grande vitesse ou si elles atteignent une trop grande taille, risquent de gêner vos animaux et troubler l’eau. Bref, ne négligez pas ces détails qui ont un impact majeur sur la réussite en aquariophilie.    

 

L’importance de nettoyer son aquarium

Comme dans tout milieu, votre bassin se remplit petit à petit de saletés. Ces dernières proviennent essentiellement des déjections de vos poissons, mais aussi des restes de nourritures. Le système de filtrage joue un rôle de purificateur crucial, mais cela ne suffit malheureusement pas. Vous serez ainsi tenu de mettre la main à la pâte. Votre intervention permettra d’éliminer tout ce qui parait indésirable chez vos poissons, crustacés, escargots, mais aussi des plantes contenues à l’intérieur. Le but reste de créer un environnement propice à vos différentes espèces et d’avoir un écosystème plus ou moins équilibré. 

Ce qu’il faut savoir dans le nettoyage

Notez que les aquariums s’entretiennent différemment. Autrement dit, vous devriez tenir compte de quelques facteurs importants avant de procéder à un quelconque assainissement. Tout d’abord, le type de bassin n’est pas à négliger. Sachez qu’un élément avec filtre et pompe nécessitera une méthode plus rigoureuse qu’un autre qui n’en contient pas. 

Dans la même mesure, considérez également le volume de votre réservoir. Vous remarquerez que prendre soin d’un bocal plus petit se révèle plus facile qu’un matériel conséquent. À part tout cela, les espèces que vous élevez ont également leur importance. En effet, si vous y mettez une tortue par exemple, son entretien s’avère différent qu’un emplacement pour crevettes. Vous l’aurez compris, un aquarium contenant uniquement des poissons rouges doit être pris en charge autrement.

 

Comment nettoyer promptement ? 

Avant même de commencer, placez les animaux de côté. Faites bien attention à ce que la nouvelle eau ait la température idéale comme celle du bassin pour éviter les chocs thermiques. Après cela, vous pourrez attaquer les parois de votre réservoir. Dotez-vous de votre raclette et grattez toutes les parties avec. Réalisez cette tâche chaque semaine pour l’intérieur et pour les parois externes, on vous conseille de les traiter mensuellement de la même manière. 

Puis, passez au filtre. Sortez-le de l’eau et rincez abondamment sous le robinet. Cela éliminera tout ce qui peut le boucher et altérer son fonctionnement. Retenez qu’il ne faut pas laver toutes les parties de cet élément en une seule fois pour éviter de se débarrasser des bactéries utiles.

 

Le matériel nécessaire

Pour s’y prendre correctement, il vous faudra disposer de quelques accessoires. Par exemple, vous aurez besoin d’une épuisette et d’une raclette destinée aux algues. Un râteau s’avèrera également utile pour trier le gravier et bien sûr une éponge pour vos vitres. Une écloserie peut aussi être pratique lors du changement d’eau. Celle-ci accueillera vos poissons pendant l’entretien. 

En cas d’encrassement sur les parois, une brosse semble adaptée pour éliminer les saletés efficacement. Si vous souhaitez avoir un résultat plus satisfaisant, on vous recommande d’investir dans un nouveau filtre pour aquarium. Cet élément servira en quelque sorte à purifier votre bassin.

 

Le changement d’eau 

Le contenu de votre bassin se salit forcément avec le temps. Il vous incombe alors de le remplacer pour que vos différentes espèces aient un milieu propice pour leur développement. On vous conseille de le faire toutes les trois semaines environ. Mais retenez bien de ne pas changer tout le volume en une seule fois. Enlevez seulement un tiers (1/3) du total à chaque opération pour laisser les bactéries nécessaires à l’équilibre. 

Ces dernières jouent un rôle très important dans ce petit écosystème. Par la même occasion, il faut que la température soit la même qu’avant. En ce qui concerne la pompe, il vous suffira de la rincer à l’eau claire tous les mois pour l’entretenir dans les règles de l’art.  

Les décorations doivent aussi être entretenues 

Ces éléments sont également à bichonner pour les garder en état. Si vous disposez de décorations non naturelles, rincez-les chaque mois. Si des saletés persistent, trempez-les dans du bicarbonate de soude dilué légèrement. Puis, enlevez-les et frottez-les avec une brosse pour décrasser. 

Quant au fond de votre aquarium, mettez les graviers dans un bac ou une passoire puis lavez-les. Il se peut que vous ayez aussi besoin d’un aspirateur surtout pour les réservoirs assez grands (200 l en l’occurrence). Cet accessoire permettra d’éliminer les déchets de votre substrat efficacement. De ce fait, vos spécimens jouiront d’un environnement sain et adapté pour leur développement.

 

Vérifier l’état de santé de vos espèces 

Cette étape demeure essentielle en aquariophilie. Notez bien que vos poissons se porteront bien s’ils disposent d’un environnement viable et adapté à leurs besoins. Vous pouvez vous y prendre au moment où vous leur donnez la nourriture habituelle. Vérifiez bien que leurs nageoires se tiennent dans le bon axe. 

Soyez pointilleux et regardez les yeux de vos spécimens. S’ils présentent un aspect « trop vitreux », c’est qu’il y a un problème. Pour les ouïes, elles doivent rester rouges et non enflées ou décolorées. Si vous remarquez des excroissances légèrement blanchâtres, des ulcères ou des trous sur leur corps, cela laisse présager une maladie. Pour d’autres animaux comme les crevettes ou les tortues, si vous constatez qu’ils ne bougent pas pendant un certain temps, prenez les dispositions qui s’imposent.   

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments