Dernière mise à jour: 25.02.20

 

L’apprentissage de la propreté pour un chiot ou un chien adulte demande de la patience de la part du maître. Cela ne s’effectue pas en un jour. En effet, comme toutes les tâches d’éducation canine, on se doit de prendre le temps de lui enseigner les choses à faire comme à éviter pour assurer votre bien-être et votre épanouissement à tous les deux. Nous vous montrons comment faire.

 

Les signes à observer 

Tout d’abord, on peut vous dire que la notion de propreté est innée chez votre chien. En effet, vous pouvez remarquer que dès son plus jeune âge, il ne fera pas ses besoins là où il se couche, que ce soit dans le panier ou encore dans sa niche. Il se trouvera un coin pour déféquer et/ou uriner. Cependant, pour installer sa maison, vous devrez repérer un endroit en dehors de la vôtre. Si vous vivez en appartement, à vous de dénicher un emplacement plus approprié.

Que vous ayez un chiot ou un chien adulte, votre animal présentera les mêmes signes quand il aura envie de se lâcher. Il suffit que vous l’observiez minutieusement lorsqu’il fait ces gestes :

Il renifle le sol en s’agitant un peu partout dans la maison. Cela signifie qu’il cherche une odeur d’urine et un endroit pour faire ses besoins.

Il devient anxieux ou nerveux en marchant en cercle rapidement et de manière angoissée.

Il vous regarde tristement et parfois, il aboie.

Être attentif aux différents langages corporels de votre compagnon canin vous aidera à comprendre son comportement. Cela vous permettra également de créer et de renforcer la communication entre vous. Cela sera primordial dans vos relations futures et dans les apprentissages qui s’en suivront prochainement. Il est donc recommandé d’inculquer à votre ami sur pattes ces notions dès son plus jeune âge.

À quel moment initier son chien à la propreté ?

Certains maîtres se demandent à quel âge ils doivent commencer cet apprentissage à leurs chiens. En réalité, il n’y a pas de période précise, mais seulement le plus tôt sera le mieux. De plus, lorsque l’animal aura acquis ces habitudes, il les appliquera au fur et à mesure de sa croissance.

Toutefois, les spécialistes ne recommandent pas un dressage avant les 2 mois de naissance du chiot. Pourquoi ? Tout simplement parce que pendant cet âge, votre toutou n’a pas encore de contrôle sur ses sphincters. Ainsi, il ne pourra pas se retenir quand il aura envie de faire ses besoins. D’une manière générale, il se soulagera dans un endroit précis de la maison à cause de l’odeur. S’il y a fait une fois, il le recommencera une seconde fois, et une troisième fois, et ainsi de suite.

C’est entre son 4e et son 6e mois que vous devez lui inculquer la notion de la propriété. Et pour ce faire, privilégiez les sorties fréquentes et régulières. Comme votre compagnon canin sera incapable de se retenir plus de 5 h, voire 6 h maximum, faites en sorte de le promener périodiquement sur un intervalle de temps espacé de 2 h ou de 3 h. 

Habituellement, votre toutou aura envie de se soulager après ses repas, à la suite d’une sieste ou encore à la fin d’une séance de jeu. Lorsque vous sentez qu’il a une envie pressante, accompagnez-le à l’extérieur ou à l’endroit que vous avez préparé pour lui à cet effet. S’il se lâche, évitez l’erreur de mettre le nez dans ses selles ou dans ses urines, en le frappant ou en le grondant. Cela provoquerait chez lui un sentiment de crainte et le poussera à se cacher pour faire ses besoins.

 

La promenade périodique

Si vous avez un jardin à disposition, placez-y les journaux ou encore les serpillères. Pendant le nettoyage, laissez quelques morceaux de papier ou de tissus imprégnés de son odeur pour que votre bête reconnaisse facilement l’endroit pendant les sorties. Dans le cas où vous n’avez pas de cour, vous pouvez toujours promener votre ami dans un lieu habituel afin qu’il retrouve aisément ses marques. La meilleure alternative reste le parc. De plus, cela favorisera également l’interaction de votre chien avec d’autres animaux.

Lors de la phase d’éducation, n’oubliez pas de récompenser votre toutou à chaque bonne action. Pour ce faire, caressez-le ou encouragez-le. Vous pouvez aussi lui donner des friandises, mais évitez cependant l’excès.

 

Une bonne alimentation

L’apprentissage de la propreté chez votre chien s’appuiera principalement sur une alimentation équilibrée. En effet, les denrées que votre animal mange influenceront son système digestif, mais également sa vessie. Plus vous lui donnerez des croquettes ou de la nourriture de mauvaise qualité, plus il aura tendance à faire ses besoins plus que d’habitude, et en grande quantité. De ce fait, vous avez  à bien lui choisir ce qu’il ingurgite en respectant les rations comme les heures de repas.

La cage : une solution pratique

Les connaisseurs conseillent également la cage pour optimiser l’éducation d’un chien. Si certains propriétaires demeurent réticents quant à l’usage de ce matériel, ce dernier peut devenir une alternative efficace lors des procédés d’enseignement. Ce type d’équipement est parfois préconisé quand on n’a pas souvent l’œil sur notre toutou. 

Toutefois, il vous faudra choisir le dispositif avec soin. Votre compagnon canin ne doit pas s’y trouver à l’étroit. Sélectionnez un modèle où il pourra se coucher et changer de position. Les spécimens dotés d’un séparateur restent les plus prisés par les maîtres, car une fois dedans, votre toutou sera ennuyé de sentir les mauvaises odeurs causées par ses besoins. 

Par ailleurs, ne punissez pas votre animal en l’envoyant dans la cage. Si vous êtes à la maison, assurez-vous que votre chien aura toujours la possibilité de vous voir. Le module devra être considéré comme un habitat provisoire quand vous êtes occupé et que vous ne souhaitez pas être dérangé.

 

Le collier en dernier recours 

D’un autre côté, vous pouvez également vous orienter sur un collier pour chien destiné à l’éducation. Avec l’évolution de la technologie, ces appareils sont dotés de système électronique programmable. Ils envoient des stimulations comme des vibrations ou des signaux sonores pour attirer l’attention de l’animal. 

Ils ne présentent cependant aucun risque sur la santé de votre boule de poils et peuvent aussi lui venir en aide pour renforcer sa concentration lorsque vous communiquez avec lui. Ainsi, on associe les alertes avec des gestes d’interdiction quand on souhaite interdire quelque chose à notre compagnon canin.

 

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 5.00 out of 5)
Loading...