Dernière mise à jour: 27.01.21

 

Prompt à foncer dans toutes les directions lorsqu’il est content, le chien est souvent retenu en laisse par son maître. Cela évite bien des problèmes, tels que le fait de courir après lui ou encore de payer des réparations pour des choses qu’il a détruit sur son passage. Lui apprendre à se contrôler s’impose alors.

 

Est-ce légal de le balader sans laisse ? 

Les chiens sont classés sous plusieurs catégories. Selon ces dernières, le vôtre pourra ou non se promener sans laisse.

Selon la loi, la catégorie 2 doit toujours être attachée lorsqu’il se trouve dans les lieux publics. À cause de leur taille, ces canidés causeraient beaucoup de dégâts matériels, voire blesseraient quelqu’un. Il ne faut pas non plus compter sur un simple collier pour fixer la laisse. L’usage d’un harnais s’impose donc, car celui-ci est largement plus résistant. On les appelle en outre les chiens de garde et de défense. Il y a par exemple les rottweilers Lof, les Tosa Lof ou encore les American Staffordshire Terrier.

Et si votre animal de compagnie figure dans la catégorie 1 ou chien d’attaque, il doit non seulement être fixé au bout d’une laisse, mais il y a aussi l’obligation de la muselière. Mastiff Boerbulls, Tosa, ce type de canins présente un danger pour tous ceux qui se trouvent dans les environs. En effet, même dressés, ils risquent de s’attaquer à quelqu’un s’ils le perçoivent comme une menace (un enfant qui tient un bâton par exemple).

Les lévriers, les terriers ou encore les teckels appartiennent à la catégorie 3. Le seul réel dégât qu’ils engendreront serait une petite morsure, sans grand danger. Dans l’idéal, il faudrait les maintenir en laisse, mais la loi n’interdit pas de les laisser libres dans les parcs pour chiens.

 

 

Quels pourraient être les inconvénients d’une promenade sans laisse ?

Que l’animal soit dressé ou non, sortir le chien sans l’attacher encourt toujours quelques risques.

Sachez par exemple que le comportement d’un toutou en laisse et celui d’un autre libre diffèrent grandement. Dans le cas où il y a rencontre, une bagarre peut éclater facilement. Certains lieux sont aussi propices à une collision avec une espèce différente. Si votre chien voit un chat ou un autre animal, il y a de fortes probabilités qu’il lui court après. Dans ce genre de situation, il ne tiendra plus compte de l’entourage et risque un accident ou de blesser quelqu’un.

Il peut aussi s’intoxiquer en mangeant tout et n’importe quoi sur son chemin. Il faut donc bien choisir les lieux où vous l’emmenez pour éviter cela. Dans certains cas, même si le chien n’a pas de mauvaises intentions, il reniflera une personne qui a naturellement peur de ces bébêtes ou ne les apprécie pas spécialement. Dans ce genre de situation, le propriétaire doit montrer un minimum de savoir-vivre et garder son toutou près de lui.

 

La procédure d’apprentissage

Le meilleur moyen d’apprendre à votre chien à se promener sans laisse, c’est de commencer tôt.

Une fois qu’il a atteint les 2 mois, il faudrait débuter le dressage. À cet âge, il aura toujours envie de rester à côté de son maître, ce qui facilitera la tâche.

Peu importe la race de votre toutou, il faudrait lui offrir au moins une demi-heure de balade par jour. Cela lui fera dépenser de l’énergie, ce qui le rendra moins surexcité lorsque vous le détachez.

La troisième étape consiste à œuvrer pour le suivi naturel. Emmenez-le dans un endroit où il ne risque pas de croiser d’autres canins, puis lâchez sa laisse. L’amour d’un chien pour son maître est assez fort pour le motiver à rester près de vous. S’il s’éloigne trop, allez dans une direction opposée sans lui parler ou cachez-vous. Cela le poussera à vous chercher, car il comprendra qu’il risque de se perdre sans vous.

Dès qu’il a assimilé le fait que se trouver à vos côtés est important, augmentez la difficulté et refaites les mêmes exercices. Allez donc dans un endroit plus fréquenté, mais de peu seulement. Apprenez-lui qu’il ne doit surtout pas entrer en contact avec d’autres individus, à moins bien sûr, d’avoir un consentement mutuel entre les deux maîtres. Rappelez-lui régulièrement qu’il ne doit pas renifler les humains.

Pour finir, souvenez-vous que son instinct l’emportera toujours sur son envie de se trouver près de vous. Ne lui permettez donc pas de s’éloigner de vous sur une distance de 20 m. Prévoyez aussi le fait qu’il pourrait courir après un chat ou un écureuil. Il vous faut alors connaître l’environnement dans lequel il se promènera sans laisse pour éviter un débordement.

 

 

Lui mettre un harnais sûr

Même si vous avez bien enseigné à votre chien les bonnes manières lorsqu’il se trouve sans laisse et en public, rappelez-vous qu’il ne doit pas se promener sans rien. Il est plus que crucial qu’il ait toujours un collier sur lui, avec vos coordonnées, ce qui permettra aux autres personnes de l’identifier et de le ramener chez vous s’il se perd. Sans cela, il risque d’aller à la fourrière et de ne plus en sortir.

Dans certains cas, les maîtres installent un GPS sur leurs compagnons. Cela aide à les retrouver plus facilement, s’ils disparaissent dans la nature sans laisse et sans vos informations. Le propriétaire n’aura alors qu’à se servir de son smartphone et de lancer l’application de repérage pour déterminer exactement où l’animal se trouve en temps réel. C’est une technique pratique qui se connaît un grand succès actuellement.

En outre, un harnais est aussi recommandé. Cet article vous permettra de le maîtriser plus facilement s’il commence une bagarre ou gêne d’autres personnes. Évidemment, choisissez un dispositif adapté à la morphologie de votre toutou, mais également à sa puissance. En ce moment, on peut trouver le top harnais chien dans diverses boutiques. De nombreux modèles y sont proposés pour vous permettre de sélectionner celui qui conviendra le mieux.

 

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments