Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Voyager en voiture n’est pas toujours une partie de plaisir pour le chien. Du fait qu’on peut difficilement l’attacher avec la ceinture de sécurité, il tangue en suivant les mouvements du véhicule. Pourtant, pour éviter qu’il se blesse ou qu’il dérange le conducteur durant du trajet, il faut trouver un moyen de l’immobiliser. Alors, que faire ?

 

Selon la loi

Amener son chien de compagnie dans sa voiture ne se fait pas comme bon vous semble. Des réglementations ont été établies lorsque cet animal se trouve dans votre véhicule. La plus importante de toutes est celle qui dit que la présence de ce toutou, ne doit en aucun cas perturber la concentration du chauffeur, car cela mènera à un accident qui le mettrait en danger, tout comme le chien et toute autre personne se servant de la route.

En effet, la loi exige que tout passager, humain ou animal, doive rester à une place où il ne gêne pas le pilote sur le plan visuel. Cela est écrit dans le registre, sous l’article R 412-6. Il va de soi que si une personne ou votre toutou vous dérange lorsque vous êtes au volant, il y a de forts risques que vous perdiez le contrôle du véhicule. Cela conduira forcément à un accident qui peut vous blesser grièvement, voire pire. Il faut donc se rappeler que chacun doit se trouver à sa place et y rester, qu’importe les circonstances.

En outre, si vous regardez l’article R 412-1, vous y lirez des consignes signifiant que le passager doit impérativement mettre la ceinture de sécurité. Il y est également clairement notifié que le chien est considéré comme tel. Cela a été instauré afin d’empêcher les pics comportementaux du toutou de causer des problèmes. Rappelez-vous que la vue d’un canidé, d’un chat, d’un écureuil ou d’un autre animal peut exciter votre compagnon le poussant à aboyer et à sautiller partout dans le véhicule s’il n’est pas bien fixé à sa place.

Le non-respect de ces lois entraîne évidemment une sanction. En général, vous obtiendrez une faible amende. Mais selon la situation, celle-ci peut monter jusqu’à 375 euros. Par ailleurs, elle doit être payée dans les jours qui viennent, au risque de la voir augmenter encore plus.

 

 

Les solutions

Du fait que le chien peut avoir un comportement imprévisible, il faut donc trouver une solution efficace pour qu’il reste sagement à sa place. Pour ce faire, voici quelques astuces.

Le moyen le plus rapide serait de l’attacher à la ceinture de sécurité. Cela semble impossible, dites-vous ? Eh bien non, car vous n’aurez qu’à relier cet élément à son harnais. À ce jour, on trouve des systèmes permettant d’accrocher ces deux parties sans difficulté. Cela empêchera alors votre toutou de faire des allers et retours de la banquette arrière au siège passager. Vous aurez donc la conscience plus tranquille.

Dans le cas où vous ne voulez pas que l’animal abime le cuir que vous avez fraichement posé, il y a aussi l’astuce du coffre. Dans ce genre de cas, quelques critères sont à remplir pour éviter des problèmes. Premièrement, le coffre doit lui offrir suffisamment d’espace afin qu’il puisse se tenir totalement debout, sans que sa tête touche le plafond. De même, lorsqu’il s’allonge, il ne faut pas qu’il soit à l’étroit. Assurez donc son confort pour qu’il ne se blesse pas et se sente à son aise durant tout le trajet. Ajouté à cela, faites installer une séparation. Servez-vous d’un filet résistant ou encore d’une grille métallique. Le toutou restera alors dans l’espace qui lui est dédié et n’ira pas vous déranger.

Et enfin, il y a la cage pour chien. Cet article est fait spécialement pour transporter un animal de compagnie lors d’un voyage. Les conditions ressemblent à celles demandées pour le coffre. Il faut que votre compagnon puisse mouvoir librement à l’intérieur, sans se sentir à l’étroit. En outre, pensez à rajouter un tapis ou un tissu absorbant qui aspirera l’humidité (pisse, l’eau que vous lui donnerez à boire). Évidemment, cet article ne doit pas tanguer lorsque vous prenez des virages serrés. Assurez-vous donc de l’immobiliser pour le bien de votre meilleur ami. Il va de soi qu’une muselière est interdite quand il se trouve dans la cage. Cela risque en effet de le gêner s’il veut boire ou manger.

 

 

Se procurer une caisse de transport

Lors d’un déplacement, l’usage d’une cage s’impose parfois. Bien sûr, il ne s’agit pas de se procurer le premier modèle pas cher que vous trouverez dans une boutique. Basez votre sélection selon ces quelques critères.

    Insistez tout d’abord sur l’homologation. Tant qu’à acheter, autant s’assurer que vous puissiez vous en servir pour tous les types de transport, que ce soit les avions, les bateaux ou les voitures. Les exigences sont à peu près les mêmes, ce qui vous facilitera la tâche.

    Ensuite, basez-vous sur la taille et le poids de l’animal. Veillez à ce qu’il dispose de suffisamment de place dans cette caisse. Assurez-vous qu’il se sente à son aise pour chaque position qu’il prendra.

      Les matériaux de fabrication doivent être résistants. Il faut que la base supporte le poids du chien dans le cas où vous soulevez la caisse. Les parois et la porte ne doivent surtout pas céder aux morsures du canidé.

      Puis, il y a le type de fermeture. Le système de verrouillage ne doit pas s’ouvrir aisément, car le toutou pourrait sortir à tout moment.

        Ne négligez pas non plus le confort et l’hygiène. Préférez toujours un modèle qui se nettoie facilement. En outre, n’oubliez pas de choisir un spécimen disposant d’un parquet douillet ou possédant un tapis. Vous éviterez ainsi au chien de se blesser aux pattes. Cela lui permettra de se sentir à son aise lorsqu’il s’allonge.

Par ailleurs, procurez-vous des accessoires, comme une gamelle, des serviettes en microfibres, de la nourriture pour chien, ou encore un sac à crottes. Ce dernier sera utile surtout si vous prévoyez de rester sur la route pendant un bon moment. De nombreux sites proposent des modèles variés qui répondront à vos exigences. Il suffit donc de choisir celui avec les caractéristiques mentionnées ci-dessus.